Nouveau
Image
13085735.jpg

Serge Moscovici et la nature du mouvement écologiste

31/01/2024

Résumé

Pourquoi l’écologie, en France, est-elle si ancrée à gauche et proche de certains mouvements féministes ? Pourquoi les écologistes peinent-ils à convaincre et à obtenir des transformations à la hauteur des enjeux ? Les nouvelles formes d’activisme environnemental seront-elles efficaces ?

Des réponses à ces questions, brûlantes d’actualité, peuvent être apportées par le parcours intellectuel et militant d’un pionnier méconnu de l’écologie : Serge Moscovici. Cet exilé roumain, devenu monument de la pensée au XXe siècle, a en effet, dès les années 1960, conceptualisé la nature du mouvement écologiste – la nature défendue par le mouvement écologiste aussi bien que l’essence de ce mouvement.

Retraçant le cheminement intellectuel de Moscovici tout en faisant dialoguer son œuvre avec celle des auteurs qui l’ont nourri (Durkheim, Freud, Marx, Beauvoir, Eaubonne…), cette enquête donne à découvrir une œuvre foisonnante, originale et incroyablement contemporaine.

EAN
9782130857358
Nombre de Pages
512
Hauteur
21.3
Largeur
15
Poids version papier
1

Première partie. La science : genèse du sens commun et nécessité de la question naturelle

Sous-partie 1. La nouvelle nature de la connaissance sociale   

Sous-partie 2. La révolution scientifique  

Seconde partie. Mouvements sociaux et vertu dynamogénique des représentations sociales  

Troisième partie. Le mouvement Écologiste : ses représentations, sa méthode  

Sous-partie 1. Une représentation écologiste des rapports de domination  

Sous-partie 2. La méthode des Écologistes : pouvoir ou influence ? 

 

27,00 €
Disponible

Nos recommandations

Image
13063484.jpg

Face à l'effondrement

Face à l'effondrement

Un vent de catastrophisme souffle aujourd’hui sur les mobilisations écologistes, et notamment sur sa jeunesse. Parce que nous n’avons pas su nous adapter, l’effondrement à moyen terme de nos sociétés s’est transformé en quasi-certitude.

Image
13083270.jpg

La démocratie environnementale

La démocratie environnementale

Face aux menaces systémiques, notre époque est de plus en plus consciente de la nécessité de faire droit à un principe de responsabilité à l’égard des générations futures, de la vie et de la Terre. Mais cette prise de conscience soulève bien des difficultés.

Image
13062151.jpg

La fin du monde et de l'humanité

La fin du monde et de l'humanité

Plutôt que de se joindre au chœur de ceux qui dénoncent le catastrophisme du discours écologique en ne voulant voir en lui que le recyclage culturel de peurs ancestrales, l’auteur de ce livre a choisi de prendre au sérieux le rapprochement proposé entre le discours écologique et les discours qui, à
Image
13079565.jpg

Penser la justice climatique

Penser la justice climatique

Le changement climatique soulève de redoutables problèmes de justice : il rend nécessaire la réinterprétation de concepts moraux traditionnels, comme la nuisance et la responsabilité, et nous pousse chercher de nouveaux concepts normatifs, comme l’Anthropocène.

Image
13073558.jpg

Science, conscience et environnement. Penser le monde complexe

Science, conscience et environnement. Penser le monde complexe

Des conflits géopolitiques au changement climatique, des aléas de l’économie mondiale à la difficulté que j’éprouve à saisir le sens de mon existence, de la diffusion bigarrée et incontrôlable des informations sur les réseaux sociaux à ma propre participation tout aussi incontrôlable à ces réseaux,
Image
13060631.jpg

Du risque à la menace

Du risque à la menace

Cet ouvrage prend au sérieux le concept de « société du risque » d’Ulrich Beck (1986) et s’interroge sur ce que nous avons appris depuis les années 1980.

Image
13079246.jpg

Écologie intégrale

Écologie intégrale

La transition numérique mondiale s’accélère tandis que la transition écologique, au mieux, marque le pas. Cette situation ne sera pas longtemps soutenable.
Image
13082698.jpg

Ce que Nature sait

Ce que Nature sait

Tout comme les travaux de Darwin, la révolution provoquée par la découverte de la double hélice, en 1953, tient à l'ordre de grandeur vertigineux des possibilités combinatoires. Le vivant que nous connaissons n'est qu'une infime partie de ce qui est concevable.