Violences souveraines au Moyen Âge - François Foronda - Noeud gordien (le) - Format Physique et Numérique | PUF  

Violences souveraines au Moyen Âge

Image: 
Violences souveraines au Moyen Âge
Sous-titre: 
Travaux d'une École historique
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
17/03/2010
29,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Souvent tenu pour violent et désordonné, le Moyen Âge ne l’est cependant pas comme nos contemporains se l’imaginent. Car la violence — un terme alors rarement utilisé, une réalité aux manifestations extrêmement variées — fonde un rapport et un ordre social sur lesquels l’État impose progressivement son contrôle, mais sans jamais en renier le principe.
S’inscrivant dans la suite des travaux de l’historienne Claude Gauvard, qui représentent un tournant dans la définition de la violence comme objet historique à part entière, ses nombreux élèves se saisissent du sujet pour lui rendre hommage dans cet ouvrage. Leurs contributions témoignent de la vigueur d’une approche extrêmement sensible aux apports de l’anthropologie, de la sociologie et du droit, qui oblige à regarder autrement le jeu social et politique au Moyen Âge.


  


Caractéristiques

Nombre de pages: 
296
Code ISBN: 
978-2-13-057363-0
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Violences souveraines. D’une tradition universitaire à un objet historique, par François Foronda

Première partie. — Procédures et gouvernement judiciaire
Pugio malignitatis. Violence du procès et prudence de la procédure, par Yves Mausen
Légitime défense du corps et légitime défense des biens chez les Glossateurs (XIIe-XIIIe siècle), par Thierry Kouamé
L’application de la peine de mort par les justices municipales : l’affaire Berthe du Jardin au Parlement de Paris (1369-1398), par Sébastien Hamel
Le Parlement, le grand seigneur fort méchant homme et l’orpheline : l’affaire Houdetot dit Porquet, par Louis de Carbonnières
Le bris d’asile par les serviteurs de l’État sous le règne de Charles V : l’affaire Maugarny, par Christine Barralis
« A cause de la resistance, rebellion et desobeyssance par elle faicte contre ladite justice » : une amende honorable à Reims en 1456, par Véronique Beaulande-Barraud
L’« émeute » du 11 juillet 1497 à l’hôtel-Dieu de Paris : un récit de violences, par Christine Jéhanno
La figure du sergent dans l’enluminure à la fin du Moyen Âge : entre justice et maintien de l’ordre, par Christine Bellanger
Écrits du guichet. L’avènement d’un gouvernement des détenus au XIVe siècle, par Julie Claustre

Deuxième partie. — La part du négatif
Déshonneur, outrages et infamie aux sources de la violence d’après le Super Rhetoricorum de Gilles de Rome, par Bénédicte Sère
Les dénominations de Jean sans Peur : entre violence acceptée et réprouvée, par Hubert Carrier
Violence extrême, rumeur et crise de l’ordre public : la tyrannie du bâtard de Vaurus, par Boris Bove
La désobéissance d’un sire au XVe siècle : le damoiseau de Commercy, par Valérie Toureille
L’opinion sur le roi. La guerre dans les registres de délibérations toulousains de la première moitié du XVe siècle, par Xavier Nadrigny
De quelques cris publics qui ont mal tourné. La proclamation comme épreuve de réalité à la fin du Moyen Âge, par Nicolas Offenstadt
Compostelle, 1466. Le déchaînement de la violence sous les yeux des pèlerins tchèques, par Denise Péricard-Méa
Les évêques face au pape. Les conflits de préséance en concile général (XIe-XVe siècle), par Fabrice Delivré

Troisième partie. — Le choc souverain
Composer, ordonner, gracier : les pratiques d’un enquêteur-réformateur en Languedoc sous Charles IV, par Olivier Canteaut
Justice, enquête et violence d’État en Aragon (XIIIe-XVe siècle), par Martine Charageat
Révoltes et pardons dans les relations entre Charles II de Navarre et la dynastie des Valois (1354-1378), par Philippe Charon
Charles V face à ses nobles : une affaire-test pour l’imposition de la majesté (1371-1373), par Michelle Bubenicek
Ne theologien ne conseiller du roy en sa court de parlement. Contre la volonté du roi : l’élection épiscopale parisienne de 1492, par Véronique Julerot
Procès politique et confiscation : le sort de la bibliothèque de Jacques d’Armagnac, par Émilie Cottereau-Gabillet
Une image de la violence d’État française : la mort de Pierre Ier de Castille, par François Foronda
Du crime atroce à la qualification impossible. Les débats doctrinaux autour de l’assassinat du duc d’Orléans (1408-1418), par Corinne Leveleux-Texeira
Clameur contre fureur. Cris et tyrannie à la fin du Moyen Âge, par Pierre Prétou


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Ce volume a été coordonné par François Foronda, maître de conférences en Histoire médiévale à l’Université Paris I – Panthéon-Sorbonne ; Christine Barralis, maître de conférences Histoire médiévale à l’Université de Metz ; et Bénédicte Sère, maître de conférences Histoire médiévale à l’Université Paris Ouest – Nanterre La Défense.

Articles de Christine Barralis, Véronique Beaulande-Barraud, Christine Bellanger, Boris Bove, Michelle Bubenicek, Olivier Canteaut, Hubert Carrier, Louis de Carbonnières, Martine Charageat, Philippe Charon, Julie Claustre, Émilie Cottereau-Gabillet, Fabrice Delivré, François Foronda, Sébastien Hamel, Christine Jéhanno, Thierry Kouamé, Véronique Julerot, Corinne Leveleux-Teixeira, Yves Mausen, Xavier Nadrigny, Nicolas Offenstadt, Denise Péricard-Méa, Pierre Prétou, Bénédicte Sère, Valérie Toureille.


 

Avis et commentaires