Une métacritique de la Critique de la raison pure - - Épimethée - Format Physique et Numérique | PUF  

Une métacritique de la Critique de la raison pure

Couverture à venir
Une métacritique de la Critique de la raison pure
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre numérique
Date de parution: 
13/07/2022

Résumé

Si la Critique de la raison pure est le livre séminal de la philosophie classique allemande, la Métacritique que publie en 1799 son élève Herder, ami de Goethe et pasteur à Weimar, représente la polémique la plus acerbe conduite par un contemporain contre l’œuvre du maître. Cet ouvrage, qui s’inspire à la fois de Leibniz et de philosophes britanniques, annonce certains aspects de la pensée de Hegel et vise avant tout à démontrer que les concepts ne se construisent jamais a priori mais résultent d’une interaction entre le sujet et les objets du monde. Herder, qui avait inspiré plusieurs mouvements littéraires allemands, du Sturm und Drang aux œuvres de Jean Paul Richter, continue à situer son raisonnement entièrement du côté de la sensibilité. L’école critique ignore en outre, à ses yeux, l’importance du langage. Celui-ci n’est pas défini comme un outil de la pensée mais comme la pensée elle-même, née d’une interaction avec le monde, inscrite dans la profondeur des mots dont il explore volontiers l’étymologie. Singulièrement négligée en France, la Métacritique de Herder esquisse une alternative au kantisme qui conduira à divers avatars de l’anthropologie et de la philosophie du langage en Allemagne.

Caractéristiques

Nombre de pages: 
384
Code ISBN: 
361-2-2262-8540-5
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Entendement et Expérience
Une métacritique de la critique de la raison pure

 

PREMIERE PARTIE

 

1. – Titre et introduction

« Critique de la raison pure », un titre surprenant

Comment il en résulte une métacritique

Conditions nécessaires

Leibniz et Locke sur le lien entre raison et langue

Aristote, Platon, les stoïciens et Scaliger sur la même question

« Introduction ». La différence entre connaissance pure et empirique

Passage de Leibniz sur le sujet

Existe-t‑il une connaissance indépendante de toutes les impressions sensibles ?

« Sur la différence entre les jugements synthétiques et analytiques » Passage prétendument classique de la philosophie critique sur le sujet

Essai de s’orienter

1. – Qu’est-ce que la connaissance a priori ?

2. – Que signifie synthèse ou synthétique ?

3. – Existe-t‑il dans toutes les sciences théoriques de la raison des propositions dans lesquelles le prédicat dit davantage que le sujet ?

4. – Existe-t‑il des jugements synthétiques a priori et le but de la métaphysique est-il d’élargir notre connaissance au-delà de l’expérience grâce à de tels jugements ?

5. – La métaphysique peut-elle être guérie, corrigée poursuivie grâce à une philosophie transcendantale ?

Pensées de Bacon

 

2. – Métacritique de la prétendue esthétique transcendantale

Sur l’intuition, l’intuition empirique, la forme des phénomènes, la pure forme a priori, l’esthétique transcendantale

Sur l’espace et le temps comme intuitions a priori

Discussion du terme « espace »

Sa double signification

Métacritique des affirmations critiques sur le concept d’espace

Genèse du concept de temps d’après les données de la langue humaine

Métacritique des affirmations critiques sur le concept de temps

Origine de ces affirmations

Construction des concepts d’espace et de temps grâce à un tiers

La vue et l’espace

L’ouïe et le temps

La vue et l’ouïe, l’espace et le temps, réunis par la force

Première catégorie de l’être, de l’existence, de la continuité de l’existence grâce à la force

Leibniz sur la philosophie en langue allemande

 

3. – Métacritique de ce qu’on appelle analytique transcendantale

Exposition de l’idée critique d’une « logique transcendantale »

Exposition du « fil directeur critique de tous les concepts purs de l’entendement »

Doutes à cet égard et à l’égard de la table des catégories

Catégories d’Aristote, de Leibniz et d’autres

« Déduction critique des purs concepts de l’entendement »

De l’origine et du développement des concepts humains de l’entendement

Métacritique de la « déduction transcendantale des purs concepts de l’entendement »

Du lien interne et de la mise en série de nos concepts de l’entendement

Première série des usages de l’entendement. La catégorie de l’être

Deuxième série. Catégorie des qualités

Troisième série. Catégorie des forces

Quatrième série. Catégorie de la mesure

Relation des catégories aux quatre sciences de l’entendement humain

 

4. – Le schématisme des purs concepts de l’entendement

Présentation et métacritique du schématisme critique

Des images intellectuelles des concepts de l’entendement

Catégorie de l’expression des concepts humains de l’entendement

Traits fondamentaux de la langue comme type d’une action cohérente de l’entendement.

 

5. – Métacritique du système de tous les principes de l’entendement pur

Présentation du système critique de tous les principes du pur entendement

Métacritique du tableau de ces principes

En particulier des analogies de toute expérience

Justesse des postulats transcendantaux de toute pensée empirique

Véritables principes de l’entendement humain d’après ses catégories, vus de façon subjective

Principes de l’entendement, exprimés de façon objective

 

6. – De l’idéalisme et du réalisme

La philosophie critique n’a ni connu ni réfuté le système de Berkeley

Sur l’idéalisme et le réalisme

Différente signification de l’être dans les catégories

I. – Connaissance de ma propre existence

II. – Connaissance des qualités et des genres des choses

III. – Connaissance du lien entre la cause et l’effet

IV. – Connaissance de la mesure des choses

La table critique des principes du pur entendement ordonnés en principes pratiques de l’entendement dans l’expérience

Classes des idéalistes selon les quatre mondes de la connaissance

Véritable présentation du système de Berkeley grâce à laquelle ce système se corrige lui-même

Illusion de l’égoïsme critique

 

7. – De la chose en soi à côté de et derrière tous les phénomènes

Raison de la distinction de tous les objets en phénomènes et noumènes. Métacritique de la distinction

Origine de la méprise aventureuse consistant à considérer le noumène hors du phénomène comme une chose en soi

 

Annexe. – « Sur l’amphibolie des concepts de la réflexion à travers la confusion d’un usage empirique de l’entendement avec son usage transcendantal »

Qu’est-ce que la réflexion ?

Topique critique des concepts de la réflexion

Métacritique de cette constellation utopique

Principes du lien de tous les concepts de relations dans l’esprit humain

Existe-t‑il une frontière entre les concepts de l’imagination et de l’entendement ?

Topique des domaines de la sensibilité, de l’imagination et de l’entendement

Sauvetage de Leibniz contre les accusations de la philosophie critique

Contenu de la philosophie critique selon la table de catégories du néant

 

Raison et langage
Une métacritique de la critique de la raison pure

 

DEUXIEME PARTIE

 

8. – Métacritique de la dialectique transcendantale

Introduction, de l’apparence transcendantale

Qu’est-ce que la raison ?

« Le premier livre de la dialectique transcendantale, des idées transcendantales »

« Système des idées transcendantales »

De l’origine, du but et de l’usage des concepts universaux dans l’âme humaine

 

9. – Des paralogismes de la raison pure

Ceux-ci lui sont-ils essentiels ?

Jugement de la raison sur le « Je pense » et les conclusions à en tirer sur l’immortalité

 

10. – Des antinomies de la raison

« Organisation antinomique de la raison »

Jugement de la raison sur ces antinomies

« Premier conflit des idées transcendantales sur la finitude ou l’infinité du monde »

Deuxième conflit. Sur le simple et le composé dans les choses

Troisième conflit. De la causalité et de la liberté

Quatrième conflit. Sur un être absolument nécessaire dans le monde

 

11. – L’idéal de la raison

« Représentation critique du prototype transcendantal »

« Erreurs de compréhension à son sujet »

Véritable concept de l’idée la plus pure de la raison humaine

Une telle idée existe-t‑elle ?

Peut-on ou doit-on la voir comme une imagination ?

 

12. – L’usage régulateur de la raison

« Représentation critique de la raison » envisagée d’un point de vue métacritique

Schéma de l’unité de l’entendement et de la raison

Loi de la raison

 

13. – Discipliner la raison pure

« Représentation de la discipline critique » avec un accompagnement métacritique

Existe-t‑il une discipline de la raison pure ? Quelle est-elle ? Et d’où vient-elle ?

Discipliner par la plaisanterie et la moquerie

Swift sur l’origine des nouveaux schématismes dans la philosophie et sur leur vaste diffusion

 

14. – Du canon de la raison

« La discipline de la raison pure du point de vue de son usage polémique »

La raison pure décanonisée

1. – Le tenir pour vrai

2. – La conviction

3. – la persuasion

4. – La vérité

5. – L’opinion

6. – La croyance

7. – Le savoir

8. – L’autorisation d’avoir une opinion

9. – La croyance pragmatique

10. – La croyance doctrinale

11. – La croyance morale

Futur chemin de la métacritique

Quelle est la sphère des forces de la connaissance humaine, en particulier de la raison ? Comment s’oriente-t‑on en elle ?

I. – La raison considérée comme un pouvoir

Les sphères de la force humaine de connaissance

II. – La raison considérée comme source de connaissance

Périodes de la raison

III. – La raison considérée comme objet

Les genres de certitude de la connaissance humaine

 

15. – La critique manquée de la raison pure

I. – Le point de départ de l’œuvre. Le doute de Hume

II. – Exemple de concepts et de termes mathématiques mal employés

1. – A priori

2. – Synthèse a priori

3. – Transcendantal

4. – Intuition

5. – Postulat

6. – Universellement valable

III. – Un clivage de la nature humaine

1. – Scission des forces de la connaissance humaine

2. – Scission de la nature dans son ensemble

3. – Scission de la raison elle-même

IV. – Confusion dans le concept principal de l’ouvrage

 

Leibniz

À propos de l’exposé philosophique

Ajout. Dernières nouvelles concernant une faculté critique de la raison humaine

Concept critique des universités comme « institutions destinées à traiter comme dans une usine tout l’essentiel de l’érudition et les cerveaux qui s’y sont consacrés »

Catégories des doyens « ramenés du zodiaque d’un point de vue critique »

Des érudits en dehors de l’Université

Des étudiants ou des lettrés comme outils de l’État « sous le pouvoir juridique des facultés »

« D’une faculté tout à fait nécessaire qui aurait la liberté de juger tous les ordres du gouvernement »

« D’un département fondé pour contrôler les facultés supérieures »

« La faculté de philosophie ne peut pas être soumise à une interdiction par le gouvernement »

« Ce que les facultés supérieures doivent accepter de la part de la faculté de philosophie »

« Les chargés d’affaires ne doivent pas avoir l’audace de jouer les philosophes, parce qu’ils ne tiennent leur savoir que des facultés »

Protestation contre ces affirmations

Le conflit des facultés. Une allocution amicale et critique

 

 

Autour de l'auteur

Herder (1744-1803), théologien et philosophe, inspirateur du Sturm und Drang et ami de Goethe et Schiller, a d’abord été l’élève de Kant à Königsberg, avant de devenir son principal détracteur. Sur­ intendant du consistoire évangélique, il est l’une des personnalités centrales du milieu littéraire de Weimar à l’époque classique.

Introduction, traduction et notes de Michel Espagne.

31,99 €
Disponible
Disponible en France et Europe uniquement.

Nos recommandations

Trump

Trump

Alain Badiou

Trump

Alain Badiou

Les esprits éclairés aiment à se moquer de Donald Trump. Il serait le symbole d’une forme de stupidité politique qui n’attendrait que le réveil des gens de...

En public

En public

Boris Groys

En public

Boris Groys

Nous continuons à considérer l’art en tant que spectateurs, alors que nous en sommes désormais les acteurs. Tel est l’étonnant constat dressé par Boris...

Les états et empires du lotissement Grand Siècle

Les états et empires du lotissement Grand Siècle

Fanny Taillandier

Les états et empires du lotissement Grand Siècle

Fanny Taillandier

Le lotissement a été le grand rêve urbanistique de la seconde moitié du XXe siècle. Le rêve d’une maison à soi, où reconstituer une vie qui rassemblerait...

Du sens des choses. L'idée de la métaphysique

Du sens des choses. L'idée de la métaphysique

Jean Grondin

Du sens des choses. L'idée de la métaphysique

Jean Grondin

Née de l’inquiétude du cœur humain, la métaphysique est un entretien de longue durée sur le sens des choses. Son idée de fond est que leur cours est sensé...

Forme et objet

Forme et objet

Tristan Garcia

Forme et objet

Tristan Garcia

Qu’est-ce qu’une chose ? Abattant les dernières barrières philosophiques qui circonscrivaient le champ des choses, ce Traité considère sur un plan d’égalité...

Politique et État chez Deleuze et Guattari

Politique et État chez Deleuze et Guattari

Guillaume Sibertin-Blanc
Usages de Foucault

Usages de Foucault

Hervé Oulc'hen

Usages de Foucault

Hervé Oulc'hen

L’œuvre de Foucault est tout entière traversée par la question théorique et pratique des usages. Question de méthode, d’abord : Foucault fait usage de l’...

La problématologie

La problématologie

Michel Meyer

La problématologie

Michel Meyer

Michel Foucault : une pensée du corps

Michel Foucault : une pensée du corps

Arianna Sforzini

Michel Foucault : une pensée du corps

Arianna Sforzini

Le corps traverse la pensée de Michel Foucault comme un fil rouge. Cadavre ouvert sur la table d’autopsie, masse opaque au miroir de laquelle l’homme, objet...

Dictionnaire de la pensée écologique

Dictionnaire de la pensée écologique

Alain Papaux
Les lois fondamentales de la stupidité humaine

Les lois fondamentales de la stupidité humaine

Carlo M. Cipolla
Trop mignon !

Trop mignon !

Vincent Lavoie

Trop mignon !

Vincent Lavoie

Nous vivons l’âge du triomphe du mignon. Qu’il prenne la forme de personnages de dessin animé aux yeux démesurés, de vidéos de chats ou de bébés joufflus,...

Le nom propre

Le nom propre

Gérard Pommier

Le nom propre

Gérard Pommier

Le nom propre, question linguistique majeure, a acquis le statut de problème philosophique depuis Bertrand Russell. Rien de plus vivant que le nom propre,...

Reprise du donné

Reprise du donné

Jean-Luc Marion

Reprise du donné

Jean-Luc Marion

Presque vingt ans après sa parution, Étant donné (Puf, 1997), au-delà des premiers débats, a imposé la question du donné et de la donation. ...

Le religieux et le politique dans la Révolution française

Le religieux et le politique dans la Révolution française

Lucien Jaume

Le religieux et le politique dans la Révolution française

Lucien Jaume

À partir de la notion de régénération, tant utilisée dans la Révolution française, le livre mène l’enquête sur la fusion du religieux et du...