Une introduction à la pensée économique en éducation - Éric Delamotte - Pédagogie d'aujourd'hui - Format Physique et Numérique | PUF  

Une introduction à la pensée économique en éducation

Une introduction à la pensée économique en éducation
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/02/1998
19,77 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Caractéristiques

Nombre de pages: 
224
Code ISBN: 
978-2-13-048991-7
Numéro d'édition: 
1
Format
13.5 x 21.5 cm

Sommaire

Table des matières: 

PRÉFACE, par Louis Porcher, 1

INTRODUCTION, 5

    PREMIÈRE PARTIE

        Évolution, rupture et permanence Pour une archéologie de la pensée économique en éducation

CHAPITRE PREMIER. — Richesse des nations et éducation, 13

      Comprendre la construction économique de l’objet éducation, 14

  Genèse de l’économique, 16

      De l’économie féodale à l’économie des marchands, 17

      L’essor du capitalisme, 18

      Éducation, organisation sociale et clergé, 20

      La réflexion économique, 21

  Économie et société moderne, 29

      L’économie classique, 30

      Le travail producteur de capital, 31

      L’éducation est-elle productrice de richesses¡?, 32

      La construction de la liberté individuelle, 33

      La fin des passions, 34

      L’éducation de l’homo œconomicus, 36

  Pour conclure ce premier chapitre, 38

CHAPITRE II. — L’État-nation ou l’ébauche d’une relation entre économie  et éducation, 40

      L’école prise entre État-nation et rapports de classes, 43

  La grande transformation, 45

      Travail, salariat et monde populaire, 46

      Les sciences à la recherche des clés de la nouvelle société, 48

      L’éducation et la science des restes, 51

      Les néo-classiques, 52

      Les services collectifs producteurs d’utilité, 55

  La légitimation économique de l’intervention de l’État, 56

      Les devoirs de l’État, 57

      L’information imparfaite, 59

      La concurrence imparfaite, 60

      Les biens collectifs, 61

      Les effets d’externalité ou les bienfaits de l’éducation, 63

  La légitimation politique de l’intervention de l’État, 65

      L’État-République, 66

      L’État-souverain, 67

      L’impossible accord entre la démocratie et l’action collective, 69

  Individualisme et ordre social, 71

      Éducation et surveillance, 73

      Éducation, corporations et associations, 74

      Luttes politiques et école républicaine, 76

      Éducation, service public et pacte social, 78

      La mesure économique de l’impact social de l’éducation, 80

  Pour conclure ce second chapitre, 81

CHAPITRE III. — L’économie de l’éducation, 83

      L’émergence de l’économie de l’éducation, 84

      La société salariale, 86

      La rationalité instrumentale, 88

      Pour une mise en perspective critique, 89

  Éducation et croissance économique, 92

      La science, innovation et croissance, 93

      L’accroissement de la valeur «¡force¡» de travail, 94

      L’éducation¡: un investissement de structure, 96

      La mesure de l’apport de l’éducation à la croissance, 97

  Le capital humain, 99

      L’éducation¡: un facteur de production, une source de revenus, 100

      La théorie du capital humain, 101

      Sociologie de l’éducation et métaphore économique, 103

      Les caractéristiques de l’éducation comme capital, 105

      La rentabilité de l’investissement éducatif, 106

      La relation éducation-salaire, 108

      Les critiques de la théorie du capital humain, 109

      L’évolution de la relation formation-emploi, 114

  L’éducation¡: une grande entreprise, 115

      De la performance des élèves à celle de l’institution, 116

      L’organisation mécaniste, 118

      La planification éducative, 120

      L’homogénéisation des productions, 124

      Standardisation et contrôle, 125

      La question de l’instrumentation de l’enseignement, 127

      Prestation de masse et relation administrative, 129

  Pour conclure ce troisième chapitre, 131

    DEUXIÈME PARTIE

        Exploration du temps présent

CHAPITRE IV. — L’individu, l’État et le marché, 135

      La montée des contestations ou le retour de l’acteur, 137

      L’école prise dans un nouveau rapport de service, 138

      La renaissance de la sociologie économique, 139

  Le retour du sujet, 141

      L’attention portée à la construction du lien social, 143

      La nécessaire reconsidération de la demande d’éducation, 145

  Vers un État modeste, 148

      La question de l’ajustement des prestations aux usages, 149

      Changer d’école ou changer l’école¡?, 151

      La critique de la régulation tutélaire, 152

      La problématique de l’équité et de l’efficience, 155

      La liberté de choix, 160

  Les marchés éducatifs, 162

      Les limites du calcul rationnel, 163

      La coordination des marchés et le rôle des conventions, 166

      Le comportement des consommateurs,

Avis et commentaires