Tuer le mort. Le désir révolutionnaire - Paul-Laurent Assoun - Hors collection - Format Physique et Numérique | PUF  

Tuer le mort. Le désir révolutionnaire

Image: 
Tuer le mort. Le désir révolutionnaire
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
16/09/2015
22,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

En octobre 1793, les tombeaux de la Basilique de Saint-Denis sont profanés et les corps des rois inhumés en ce lieu depuis quelque quinze siècles sont extraits, dissous et jetés pêle-mêle dans la fosse de l’Histoire. Acte hors norme, unique en son genre, légalement exécuté au nom de l’État révolutionnaire, de la Terreur instituée. Le présent ouvrage, à partir de la reconstitution de la trame serrée des discours et des faits, s’emploie à extraire la signification de cette violence symbolique pure. L’échafaud pour les rois vivants ne suffit pas, il s’agit bien de tuer le mort.
Cela n’est intelligible qu’en revisitant à l’aide de Freud la fonction du corps totémique et du « tabou du chef » et en en démontant la logique inconsciente. L’anthropologie psychanalytique du politique, avec les ressources de la métapsychologie, interroge la haine pure, la passion de la ruine et la structure du désir révolutionnaire. L’Éros du changement collectif, se radicalisant en mise en acte de la pulsion de mort, vise le corps ennemi qui ne saigne plus. L’enjeu de l’événement, le corps de la souveraineté, n’est rien moins que l’entrée cataclysmique du sujet dans la modernité politique, ce qui en fait l’actualité chronique.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
272
Code ISBN: 
978-2-13-063507-9
Numéro d'édition: 
1
Format
13.5 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction – Le meurtre des rois morts. Un épisode révolutionnaire et ses enjeux


Première partie – Spectroscopie de l’acte profanatoire
Chapitre I – La « profanation » planifiéee. « Ouvrons quelques tombeaux » (I)
Chapitre II – La profanation en acte. « Ouvrons quelques tombeaux » (II)
Chapitre III – Les coulisses de l’acte. La guerre aux morts
Chapitre IV – Totem paternel et tabou du chef. Anthropologie du corps royal


Deuxième partie – Désir révolutionnaire et destins de l’idéal : de la haine à la mélancolie
Chapitre V – De la haine en acte à l’extraction de l’objet. Le fantasme révolutionnaire
Chapitre VI – Objet de l’idéal et désir de mort. La masse révolutionnaire
Chapitre VII – Mélancolie révolutionnaire. Le meurtre impossible ou le drame néobaroque


Troisième partie – Un acte et sa postérité. Restauration, monumental et souveraineté
Chapitre VIII – La posthistoire de Saint-Denis. Le retour des restes royaux
Chapitre IX – Patrimonial et monumental. Le désir du conservateur
Chapitre X – Le corps baroque de la souveraineté. L’enjeu politique de l’histoire


Conclusion – Un acte et son héritage. La modernité politique et son envers inconscient
Index

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Paul-Laurent Assoun, professeur à l’université Paris-7 Diderot, psychanalyste, directeur de la collection « Philosophie d’aujourd’hui », est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, dont le Dictionnaire des œuvres psychanalytiques aux Presses universitaires de France.

Avis et commentaires