Théorie des identités - François Laruelle - Interrogation philosophique (l') - Format Physique et Numérique | PUF  

Théorie des identités

Image
Théorie des identités
Théorie des identités
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/02/1992
32,45 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Caractéristiques

Nombre de pages: 
320
Code ISBN: 
978-2-13-044238-7
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface, 9

INTRODUCTION

Science, identité, fractalité

L'époque des Multiplicités et l'oubli des Identités, 15 – La résistance philosophique aux Identités, 18 – Changer de terrain : la science et les singularités, 23 – La réévaluation globale des rapports de la science et de la philosophie : partir des "sciences elles-mêmes", 28 – De l'identité des sciences à la science des Identités, 34 – Fractalité et chaos : les objectifs d'une description fractale généralisée, 42.

Première partie

L'essence de la science

CHAPITRE PREMIER

La science : une description non-épistémologique

La reconstruction anté-épistémologique de la science, 53 – Critique de la division philosophique de la science, 57 – Les tâches d'une reconstruction de la pensée scientifique, 59 – La vision-en-Un comme critère des sciences, 63 – L'Un-Multiple immanent de la science ou le chaos, 69 – Le réalisme "postural" de la science ou le manifeste invisible, 73 – Comment penser l'Identité en tant qu'Identité : l'hypothèse ou l'axiome de la dernière-instance, 78 – La pensée de l'Identité en tant qu'Identité : une science plutôt qu'une philosophie, 86 – La science : un réalisme de-dernière-instance. La destruction scientifique des arrière-mondes et des téléologies philosophiques, 88 – L'objet réel de la science ou ses structures a priori, 92 – L'objet de connaissance, 96 – Science empirique et science transcendantale, 100.

CHAPITRE II

La non-philosophie : une réforme scientifique de l'entendement

L'essence du réel ne réside ni dans l'Étre ni dans l'Autre mais dans l'Un, 108 – L'objet de la non-philosophie est prioritairement la philosophie puis, à travers elle, tous les autres énoncés possibles ; c'est par cet objet qu'elle se distingue des autres sciences, 109 – La non-philosophie s'exerce à la manière d'une théorie, 111 – La philosophie n'atteint pas le réel ou ne le connaît pas, 111 – Le réel ne réside pas dans l'Être, mais dans l'Un-sans-Être, et pourtant il est pensable : c'est la "détermination en dernière instance", 113 – Une théorie de l'Un — de l'Identité en tant qu'Identit頗 est nécessaire et elle est donnée déjà par la science pourvu que l'on sache penser celle-ci, 114 – La science comme pensée pauvre ou minimale : le rasoir d'Occam, 116 – Changer d'abord de base théorique pour changer de catégories, 119 – De la science comme manifestation du réel, 121 – Réformer l'entendement selon les principes de la "science première", c'est procéder indépendamment des connaissances locales, 124 – De cette restitution de son essence à la science, découlent une nouvelle distribution des rapports de la science et de la philosophie, ainsi que les règles pratiques de la non-philosophie, 125.

Deuxième partie

Théorie de la fractalité généralisée

CHAPITRE PREMIER

De la Détermination-en-dernière-instance comme destruction du Principe de détermination suffisante

Le Principe de détermination suffisante comme horizon du problème des singularités, 133 – La précession du Déterminé sur la Détermination, 138 – De la Détermination réciproque à la Détermination-en-dernière instance, 140 – Les deux dimensions de la singularité unilatérale : 1. Le Déterminable, chôra ou matérialité universelle, 145 – 2. Le Déterminant ou l'objectivité universelle, 150.

CHAPITRE II

Les concepts de fractalité et de chaos généralisés

La généralisation scientifique de la fractalité. L'Idée non-euclidienne et son sens théorique, 153 – Esquisse d'une description dimensionnelle de la Décision philosophique. Première apparition d'une fractalité philosophique, 161 – La semi-fractalité philosophique et les conditions de son dépassement, 166 – Première esquisse des conditions de la fractalité généralisée (FG), 169 – La condition de constance ou de similitude : l'Identité-de-dernière-instance comme cause de la FG, 172 – La condition d'irrégularité ou d'interruption : l'Unilatéralité, 176 – Un changement de terrain théorique. Uni-fractales et bi-fractales, 178 – Les caractères phénoménaux de l'objectivité fractale ou non-philosophique. L'a priori fractal, 183 – La condition de continuité&n

Avis et commentaires