Système analytique des connaissances positives de l'homme - Jean-Baptiste de Lamarck - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

Système analytique des connaissances positives de l'homme

Système analytique des connaissances positives de l'homme
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/12/1988
10,14 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Pour l’homme qui observe et réfléchit, le spectacle de l’univers, animé par la nature, est sans doute très-imposant, propre à émouvoir, à frapper l’imagination, et à élever l’esprit à de grandes pensées. Tout ce qu’il aperçoit lui paraît pénétré de mouvement, soit effectif, soit contenu par des forces en équilibre. De tous côtés il remarque, entre les corps, des actions réciproques et diverses, des réactions, des déplacements, des agitations, des mutations de toutes les sortes, des altérations, des destructions, des formations nouvelles d’objets qui subissent à leur tour le sort d’autres semblables qui ont cessé d’exister, enfin, des reproductions constantes, mais assujetties aux influences des circonstances, qui en font varier les résultats ; en un mot, il voit les générations passer rapidement, se succéder sans cesse, et en quelque sorte, comme on l’a dit : Se précipiter dans l’abîme des temps.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
384
Code ISBN: 
978-2-13-042161-0
Numéro de tome: 
108
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Jean-Baptiste de Lamarck (1744-1829), naturaliste français, est considéré comme le père de la biologie. En effet, la classification des invertébrés qu’il a réalisée fut universellement adoptée et jamais remise en cause. Avec ses ouvrages Philosophie zoologique et Histoire naturelle des animaux sans vertèbres, il défendit une vision transformiste des êtres vivants. Mal accueillie à l’époque, la doctrine biologique appelée « lamarckisme » s’est développée soixante ans après sa mort.

Avis et commentaires