Sur la pensée passive de Descartes - Jean-Luc Marion - Epimethée - Format Physique et Numérique | PUF  

Sur la pensée passive de Descartes

Image: 
Sur la pensée passive de Descartes
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
13/03/2013
25,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Après avoir parcouru la théorie de la connaissance cartésienne (Sur l’ontologie grise de Descartes, Vrin, 1975), reconstitué sa doctrine métaphysique du fondement (Sur la théologie blanche de Descartes, Puf, 1981) et articulé sa double onto-théo-logie (Sur le prisme métaphysique de Descartes, Puf, 1986), on entreprend ici de réintégrer dans ce développement les questions, encore obscures et souvent laissées à part de l’ensemble, de la morale et des passions. Cette intégration dépend de la découverte du mode passif de la cogitatio, tel qu’il apparaît dès la VIe Méditation, anticipant d’ailleurs sur le concept phénoménologique de chair (Husserl, Henry). C’est à partir de ce « corps mien », « meum corpus » que se déploient en toute cohérence une morale et une union substantielle de l’âme avec le corps qui livrent vraiment les derniers fruits de la métaphysique cartésienne.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
288
Code ISBN: 
978-2-13-058577-0
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos


Introduction : § 1. Le retard des interprétations

Chapitre I : L’existence des choses  matérielles ou le « scandale  de la philosophie »
§ 2. La Meditatio VI comme aporie
§ 3. La critique de Kant
§ 4. Trois défaillances dans la démonstration de l’existence des choses matérielles
§ 5. Confirmation historique du « scandale »
par les successeurs de Descartes
§ 6. Une critique de la critique de Kant

Chapitre II : Les corps et ma chair
§ 7. Une nouvelle distinction
§ 8. Arcte, « très étroitement »
§ 9. Meum corpus :  le moment husserlien
§ 10. In/commoda :  le moment heideggerien
§ 11. Une révision de l’existence  des choses matérielles

Chapitre III : L’indubitable et l’inaperçu
§ 12. L’indécision (1632) et la confusion (1637)
§ 13. La chair finalement indubitable (1641)
§ 14. Une mise en doute douteuse (1641) 112
§ 15. Récapitulation et confirmations de la chair
§ 16. Les modalités du cogito et le privilège de la passivité

Chapitre IV : La troisième notion  primitive
§ 17. Des natures simples aux notions primitives
§ 18. La troisième est la première
§ 19. Les paradoxes ontiques
§ 20. Le paradoxe épistémologique
§ 21. Meum corpus et l’exception

Chapitre V : L’union et l’unité
§ 22. La question de l’exception dans les Responsiones
§ 23. Regius et l’ens per accidens
§ 24. L’ens per se, Suarez et Descartes
§ 25. L’unique forme substantielle
§ 26. L’union substantielle sans troisième substance

Chapitre VI : La passion et la passivité
§ 27. De l’action et passion à la cause
§ 28. Penser passivement, ou la pensée comme passion
§ 29. Tout ce qu’âme sent
§ 30. La générosité, ou la volonté comme passion
§ 31. La vertu et la passion

Conclusion : § 32. L’avance de Descartes

Index nominum

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Jean-Luc Marion, de l’Académie française, ancien élève de l’École normale supérieure, est professeur émérite à l’université Paris-Sorbonne, professeur à l’université de Chicago et titulaire de la chaire « Dominique Dubarle » à l’Institut catholique de Paris. Il a longuement étudié la pensée de Descartes, élaboré une phénoménologie de la donation et abordé la question de Dieu en philosophie et en théologie.

 

Avis et commentaires