Sociologie. Études sur les formes de la socialisation - Georg Simmel - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

Sociologie. Études sur les formes de la socialisation

Image: 
Sociologie. Études sur les formes de la socialisation
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
03/04/2013
19,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

« Lorsqu’une recherche est menée conformément aux fins de connaissance et aux méthodes légitimées d’une science reconnue, cela suffit à lui assigner sa place ; il n’est pas besoin de lui donner un fondement légitime avant de l’introduire, mais de prendre en considération celui qu’elle a déjà. Mais si une étude ne se rattache pas à un contexte qui au moins ne met pas en question la légitimité de sa problématique ; si la ligne qu’elle trace à travers les phénomènes n’a encore été formulée dans aucun domaine d’étude reconnu – alors il est manifeste que l’on se trouvera placé devant une tâche nouvelle et autonome, celle de lui assigner une place dans le système des sciences, d’exposer ses méthodes et les fruits qu’on peut en attendre. »

Longtemps incomprise à cause de sa modernité même, la sociologie de Simmel consiste en une large gamme de modèles d’explication sociologique : en élaborant la notion de « forme », de schéma explicatif commun à des réalités historiques très différentes par ailleurs, Simmel a réussi à éviter tout projet de description-explication dogmatique et systématique de la société. Il peut ainsi juxtaposer des approches très différentes d’un même objet social, d’où le caractère novateur de certaines de ces études devenues classiques, sur le conflit et sur la pauvreté, qui accomplissent un tournant décisif : penser ces phénomènes non plus comme de simples insuffisances de la société, mais comme des parties intégrantes de sa réalisation.
Il y a ainsi beaucoup à apprendre de Simmel sur des questions aussi importantes que la « fracture » sociale ou la progression de la violence. Certaines causes du racisme, de la xénophobie, le développement des extrémismes politiques, celui de la haine en général, sont ici largement et clairement explicités. Simmel lève la perplexité que l’on peut éprouver lorsque les organismes les plus variés confient à dessein des postes importants à des médiocres : ces choix apparemment contestables correspondent pourtant à de bonnes raisons, Simmel nous dit lesquelles et élucide l’apparente irrationalité du monde moderne.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
780
Code ISBN: 
978-2-13-060938-4
Numéro d'édition: 
2
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos de Lilyane Deroche-Gurcel
Préface de Lilyane Deroche-Gurcel
Avant-propos de Georg Simmel

Chapitre premier. – Le problème de la sociologie

Chapitre II. – La détermination quantitative du groupe

Chapitre III. – Domination et subordination

Chapitre IV. – Le conflit

Chapitre V. – Le secret et la société secrète

Chapitre VI. – Le croisement des cercles sociaux

Chapitre VII. – Le pauvre

Chapitre VIII. – L’autoconservation du groupe social

Chapitre IX. – L’espace et les organisations spatiales de la société

Chapitre X. – L’élargissement du groupe et le développement de l’individualité

Index des matières
Index des noms

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Georg Simmel (1858-1918), considéré comme l’un des plus grands sociologues allemands classiques, est l’auteur d’une œuvre étudiée et commentée dans le monde entier.

 

Avis et commentaires