Sigmund Freud. Volume 1 - Françoise Coblence - Psychanalystes d'aujourd'hui - Format Physique et Numérique | PUF  

Sigmund Freud. Volume 1

Image: 
Sigmund Freud. Volume 1
Sous-titre: 
1886-1897
Aucun commentaire pour le moment
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/09/2000
10,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Entre le séjour de Freud à Paris — où il rencontre Charcot — et 1897, année du renoncement à la théorie de la séduction comme explication générale de l'hystérie, se situe le parcours qui va faire d'un jeune neurologue et neurophysiologiste, engagé dans une carrière scientifique, le créateur de la psychanalyse. La leçon de Charcot, les échanges avec Josef Breuer à propos d'« Anna O », l'amitié avec Fliess et son extrême capacité à s'identifier aux patients névrosés vont amener Freud à délaisser ses premiers objets de recherche — comme les aphasies — pour l'étude de l'hystérie.
Abandonnant l'hypnose, il en arrivera au protocole qui constitue toujours le cadre de la technique analytique, et à ses découvertes princeps : le rôle de l'inconscient et de la sexualité infantile dans l'organisation du psychisme.
Les temps essentiels de cette élaboration, en particulier la correspondance de Freud avec Fliess, l'expérience de l'autoanalyse et la constatation de l'universalité des sentiments œdipiens, constituent autant de moments exemplaires d'une véritable conquête.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-050915-8
Numéro de tome: 
31
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Repères chronologiques

  Introduction

 La leçon de Charcot

  Le laboratoire physicaliste

  Charcot, l’hystérie et le défi à l’anatomie

  Hypnose et suggestion : la magie des mots

  Conception des aphasies

 Découverte de la technique

  « L’hystérique souffre surtout de réminiscences »

  La méthode cathartique

  Premiers aménagements du cadre

  Résistance et perlaboration

  Le transfert

 Destins de l’affect. Destins de la représentation

  Le symptôme comme symbole commémoratif

  Les modalités défensives

  Les névroses actuelles et la pure quantité

  Une machine meschugge qui fonctionne d’elle-même

 La séduction : réalité ou fantasme ?

  « La Eckstein » : quand Emma n’était pas encore Irma

  Le proton pseudos hystérique

  La séduction paternelle : Habemus papam !, 

  « Rébecca, ôte ta robe, tu n’es plus fiancée ! »

 Bibliographie raisonnée

 Choix de textes

  Traitement psychique (traitement d’âme) (1890)

  L’hystérie (1895)

  Lettres à Wilhelm Fliess (1894-1897)

Repères chronologiques

Sigmund Freud

Françoise Coblence

1815 : Naissance de Jakob Freud, père de Sigmund.

1835 : Naissance d’Amalia Nathanson, deuxième (ou troisième) épouse de Jakob, mère de Sigmund.

1856 : Naissance de Sigismund Freud à Freiberg, en Moravie (il change son prénom en Sigmund en 1878).

1859 : Charles Darwin, L’origine des espèces.

1860 : Installation de la famille Freud à Vienne. C’est l’époque du ministère bourgeois où « tout petit juif laborieux porte dans son sac d’écolier un portefeuille ministériel ».

Mort de Schopenhauer.

G. T. Fechner, Éléments de psychophysique.

1865 : Entrée de S. Freud au lycée.

1869 : E. Hartmann, Philosophie de l’inconscient.

1872 : Vacances d’été à Freiberg avec son camarade de lycée Silberstein. Émoi amoureux pour Gisela Fluss.

1873 : Entrée à l’Université de Vienne (faculté de médecine).

1874 : Freud suit les cours de Franz Brentano. Celui-ci publie Psychologie du point de vue empirique.

1875 : Séjour à Manchester chez ses demi-frères Emmanuel et Philippe.

1876 : Recherches à l’Institut d’anatomie comparée. Freud étudie la structure gonadique des anguilles. Il obtient une bourse pour Trieste. Ce travail est publié en 1877 (« Observations sur la configuration et la structure fine des organes lobés, décrits comme les testicules de l’anguille »).

En octobre, Freud entre au laboratoire de physiologie d’Ernst Brücke. Il travaille sur les fibres nerveuses du pétromyzon (larve de la lamproie) et publie un premier rapport dans le Bulletin de l’Académie des sciences en 1877, puis un second rapport en 1878.

1879 : Freud traduit trois essais de J. Stuart Mill (Sur l’émancipation de la femme, Platon, La question sociale) et publie une « Notice sur une méthode pour la préparation anatomique du système nerveux ».

1880 : Breuer commence le traitement d’Anna O et découvre la méthode cathartique. Freud en entend parler par Breuer en 1882.

1882 : Rencontre avec Martha Bernays et fiançailles.

Publication de « Sur la structure des fibres nerveuses et cellules nerveuses chez l’écrevisse ».

Freud quitte le laboratoire de Brücke et entre à l’hôpital général de Vienne dans le service de médecine interne du Pr Nothnagel.

1883 : Freud est nommé Sekundararzt. Il travaille dans le service psychiatrique du Pr Meynert et dans son laboratoire d’anatomie cérébrale.

1884 : Publication de la conférence « Structure des éléments du système nerveux » (faite à la Société de psychiatrie en 1882 ou 1883), de « Une nouvelle méthode pour l’étude du parcours des fibres dans le système nerveux central » et de « Étude sur la coca ».

Koller découvre le pouvoir anesthésiant de la cocaïne.

1885 : Freud est nommé Privat-Dozent.

Il publie « Un cas d’atrophie musculaire avec troubles de la sensibilité diffus » et plusieurs articles sur le nerf acoustique, travaille sur le bulbe rachidien et la moelle épinière.

Séjour

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Françoise Coblence, philosophe, membre de la Société psychanalytique de Paris, est maître de conférences à l'Université de Picardie Jules Verne.


 

Avis et commentaires