Schelling, une philosophie de l'extase - Marie-Christine Challiol-Gillet - Philosophie d'aujourd'hui - Format Physique et Numérique | PUF  

Schelling, une philosophie de l'extase

Image
Schelling, une philosophie de l'extase
Schelling, une philosophie de l'extase
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/03/1998
12,17 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Caractéristiques

Nombre de pages: 
384
Code ISBN: 
978-2-13-048891-0
Numéro d'édition: 
1
Format
13.5 x 21.5 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction

    La structure extatique de la dernière philosophie

    Deux philosophies en une, ou une philosophie en deux ?

    Choix et méthode

Première partie

    LA PHILOSOPHIE NÉGATIVE

CHAPITRE I – LA PROPÉDEUTIQUE NÉGATIVE. LES INTRO- DUCTIONS DE MUNICH

    La nouveauté des introductions de Munich

  1. L’intuition fondatrice de la positivité

    Le négatif jusqu’alors : ses ruines

    Le positif : Dieu créateur et révélation chrétienne

    Y a-t-il une philosophie négative ?

    La volonté

    La différence des temps

    Pourquoi la philosophie négative a-t-elle précédé ?

    L’empirisme

  2. La propédeutique négative : l’exposé historique

    Exposé historique et philosophie positive

    La progression vers le sujet-objet

    Descartes ou l’affirmation de la subjectivité

    Grandeur et misère de Spinoza

    Kant, ou le renouveau de la subjectivité

    La première philosophie de Schelling, dernière étape avant la philosophie positive

    De l’exposé historique à l’exposé systématique

  3. La propédeutique négative : l’exposé systématique de l’empirisme régressif

    La nécessaire recherche du prius positif

    L’évolution à travers les différentes versions de Munich

    L’accès au sujet-objet

    La déduction de la cause par excellence, Dieu

    Dieu : l’unité en acte des opposés, Seigneur de l’être

    L’être en tant que magie de Dieu

    Rien ne peut être extra, ni même praeter Deum

    Dieu libre de toute relation, Dieu sujet ou substance

    L’ultime étape : la position, par Dieu, des puissances en tant que puissances

    La fin de l’empirisme

CHAPITRE II – LA SCIENCE RATIONNELLE, OU L’ACCÈS SCIENTIFIQUE A LA PHILOSOPHIE POSITIVE. L’INTRODUCTION DE BERLIN

  1. Raison et rationalisme à Munich

  2. L’Introduction de Berlin¡: l’histoire de la constitution de la science rationnelle

    De la scolastique à Kant : les prémices

    Kant et Fichte : l’exclusion du positif et le fondement de l’idéalisme

    La raison absolue

  3. La méthode de la science rationnelle

    Une réévaluation du rationalisme

    La constitution de la science rationnelle

  4. Le problème des deux philosophies résolu par la transition extatique

    Le « cercle entier » de la philosophie

    L’extase de la raison

CHAPITRE III – L’EXPOSÉ DE LA PHILOSOPHIE PUREMENT RATIONNELLE¡: DÉVELOPPEMENT DE LA SCIENCE RATIONNELLE DE L’INTRODUCTION DE BERLIN¡?

  1. De la science rationnelle à la religion philosophique, ou l’histoire d’une libération

  2. Vers le contenu propre de la raison : l’Idéal kantien

  3. La recherche du commencement de la science rationnelle, ou Vorwissenschaft

    L’induction : l’expérience, dans la pure pensée, des puissances de l’être

    Le passage à la science

  4. Méthode et limites de la science rationnelle

    De la pure pensée à la science, immédiateté et médiation

    Être divin et extra-divin

    Exigence et statut d’une science seconde

  5. La déduction rationnelle

    Le monde extra-divin

    L’idéalisme

  6. La fin de la science rationnelle

    De la connaissance naturelle à la philosophie pratique

    Les premières tentatives de retour à Dieu, et leur échec

    L’exigence de la religion est-elle passage à la philosophie positive ?

    Les deux formes du passage à la philosophie positive

Deuxième partie

    LE CHEMINEMENT VERS L’EXTASE

CHAPITRE I – LES RECHERCHES PHILOSOPHIQUES SUR L’ESSENCE DE LA LIBERTÉ HUMAINE, OU LA PREMIÈRE APPROCHE DE LA VIE EN DIEU

    Du principe d’identité au principe de fondement

    Le fondement en Dieu

    Liberté humaine et liberté divine

    L’exigence de la personnalité en Dieu

    Conclusion : vers la dernière philosophie ?

CHAPITRE II – LES CONFÉRENCES DE STUTTGART

    Différenciation et contraction en Dieu

    Anthropomorphisme, ou révélation la plus parfaite de Dieu ?

    La liberté en l’homme : les trois puissances de l’esprit humain

    L’aperçu eschatologique. Clairvoyance et extase

CHAPITRE III – LES AGES DU MONDE

  1. Organisme des temps et temporalité extatique

  2. 1811 : la nécessité de la création

    L’origine des temps : la pure liberté

    L’apparition des deux volontés

    N

Avis et commentaires