Racine, ou l'alchimie du tragique - Sylvaine Guyot - CNED - Format Physique et Numérique | PUF  

Racine, ou l'alchimie du tragique

Image: 
Racine, ou l'alchimie du tragique
Sous-titre: 
La Thébaïde, Britannicus, Mithridate. Préface d'Alain Viala
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
10/11/2010
19,00 €
Article attaché: 
En rupture
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

La Thébaïde (1664), coup d’essai passé inaperçu ; Britannicus (1669), violemment critiquée à sa création avant de devenir l’une des pièces essentielles du répertoire racinien ; Mithridate (1672), véritable triomphe en son temps sans que son succès soit aussi éclatant de nos jours : ces tragédies sont emblématiques de la dramaturgie foncièrement complexe de Racine. Dans ce théâtre hanté par la rivalité fraternelle, le déchaînement des passions et la déroute de l’amour galant, le tragique, fondé sur les alliances brisées chères à Aristote, est construit sur l’alchimie des cadres poétiques, des exigences scéniques et d’un questionnement idéologique. Cet ouvrage se propose de montrer comment, chez Racine, la crise est toujours le produit d’un entrelacs du dramatique et de la rhétorique, du politique et du spectaculaire, du déploiement du verbe et du mouvement des corps.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
240
Code ISBN: 
978-2-13-058173-4
Numéro d'édition: 
1
Format
14.5 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface, par Alain Viala (Université d’Oxford/GRIHL, EHESS-Paris III)

Introduction. — L'alchimie racinienne

PREMIÈRE PARTIE. — THÉMATIQUES, par Sylvaine Guyot (Université de Harvard)***
I. La mise en forme du tragique. Morphologies raciniennes
Racine « caméléon »
Racine et Aristote : qu'est-ce que le genre tragique au XVIIe siècle ?
Racine et ses sources. Le choix du sujet
Racine et l'action, ou comment capter l'attention
II. La mise en tension du tragique. Racine et la crise des valeurs
Destins et passions
Le roi de tragédie, ou les institutions politiques en question
Pouvoirs et impuissance des femmes
Temps, espaces et gestes tragiques
III. La mise en scène du tragique. L’écriture théâtrale de Racine
La scène et les théâtres au XVIIe siècle
Langage et théâtralité : les récits
La mise en scène des classiques

SECONDE PARTIE. — EXERCICES
I. Dissertation
par Sylvaine Guyot
II. Étude stylistique. L’éloquence judiciaire (Mithridate, IV, 4, v. 1323-1354)
par Anne Régent-Susini (Université Paris III - Sorbonne nouvelle)
III. Explication de texte : explication linéaire. Mithridate, V, sc. dern., v. 1661-1698
par Sylvaine Guyot
IV. Question de grammaire : les participes
par Anne Régent-Susini
V. Leçon. Les caractères dans La Thébaïde, Britannicus et Mithridate
par Tiphaine Karsenti (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
VI. Étude littéraire. Les préfaces de La Thébaïde, Britannicus et Mithridate
par Sylvaine Guyot

Bibliographie sélective


*** Erratum : une erreur s'est malencontreusement glissée dans le sommaire de l'ouvrage (p. 5) ; Sylvaine Guyot n'est en effet pas affiliée à l'Université de Paris III-Sorbonne nouvelle.


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Ancienne élève de l’ENS, agrégée de lettres classiques, docteur ès lettres de l’Université Paris III, Sylvaine Guyot est Assistant Professor en littérature française du XVIIe siècle à Harvard. Sa thèse, Jean Racine et le corps tragique, paraîtra prochainement aux PUF.

Avec la collaboration de Tiphaine Karsenti et Anne Régent-Susini.

Préface d'Alain Viala.


Avis et commentaires