Révoltes postcoloniales au cœur de l'Hexagone - Malika Mansouri - Partage du savoir - Format Physique et Numérique | PUF  

Révoltes postcoloniales au cœur de l'Hexagone

Image: 
Révoltes postcoloniales au cœur de l'Hexagone
Sous-titre: 
Voix d'adolescents
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
11/09/2013
19,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Qu’ils soient frisés ou pas, basanés ou pas, noirs ou pas, qu’ils participent aux émeutes ou pas, ils perçoivent les préjugés racistes et infériorisants d’une société qui n’a pas fait le deuil de sa culture colonialiste, fondée sur le sentiment de sa supériorité et convaincue de sa mission civilisatrice dans le monde. Ils sont pourtant tous Français, descendants d’ex-colonisés que l’empire colonial a exclus de son pacte républicain et emprisonnés dans un « corps d’exception » que l’on nomme aujourd’hui « jeunes de banlieue », « enfants de migrants » ou encore « Français d’origine étrangère ». Une assimilation réductrice qui les dépouille de toute singularité et de toute chance de démontrer qu’ils ne sont pas les délinquants ataviques dont la France a hérité par charité.
Dans ce livre, quinze voix adolescentes mêlent les grondements d’une révolte contemporaine et les échos d’un passé dénié. Les « émeutes » de 2005, même s’ils n’y ont pas tous participé, furent un cri de révolte, un appel à une véritable révolution des consciences et à une décolonisation des imaginaires.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
212
Code ISBN: 
978-2-13-061882-9
Numéro d'édition: 
1
Format
15.5 x 24 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction. Des adolescents aux prises avec l’histoire

Première partie. Quand la France coloniale bafoue la République française
Une conquête meurtrière (1830)
Un État d’exception pour les « indigènes »
Une mission civilisatrice
Les représentations de l’« indigène »
La révolte des « indigènes »
Un autre 8 mai 1945
La lutte armée pour l’indépendance (1954-1962)
Des « camps » pour les « musulmans »
Théâtre parisien du maintien de l’ordre
Censures et construction du silence
Du colonisé au « jeune de banlieue »
L’émeute de l’automne 2005
Messages aux filles et fils de la République

Deuxième partie. Entretiens
C’était comme une échelle
C’est ma cité ici, maintenant quand tu passes, tu baisses les yeux
Si on habitait en France !
On est coincé dans un cul de sac
Ça ne veut pas sortir
Quand quelqu’un te prend pour un animal, t’es pris d’animosité
Des machines à désorienter
Les jeunes courent toujours devant la police
Des restes d’histoire qui trainent
Ces années passées en prison pour rien
Parqués dans des cités
C’est comme si on n’était pas dans la société française
Le seul moyen de se faire entendre
Z & B
Hier ils ont retourné le bled, aujourd’hui ils retournent la cité


Troisième partie. Kystes
La police
L’école
Le quartier
L’exception
La révolte
Le savoir insu


Quatrième partie. Le colonial dans l’espace et le temps
Une psychiatrie « primitiviste »
Les effets psychiques de la domination
Le ventre vide du « musulman » des colonies
Le « musulman » des camps nazis
L’actuel intérieur du colonial
Perspectives

Conclusion

Postface par Alice Cherki

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Malika Mansouri est psychologue clinicienne en pédopsychiatrie en Seine-Saint-Denis, chargée de cours à l’université Paris Vincennes-Saint-Denis et coauteur de différents ouvrages dont Troubles à l’adolescence dans un monde en changement, comprendre et soigner (Armand Colin, 2012) et Manuel des psychotraumatismes, cliniques et recherches contemporaines (La pensée sauvage, 2012).

 

Avis et commentaires