Propos sur les Beaux-Arts - Alain - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

Propos sur les Beaux-Arts

Image: 
Propos sur les Beaux-Arts
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/07/1998
11,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

"J'ai relu cinquante fois "Le Lys, La Chartreuse, Le Rouge et le noir": ces oeuvres ne s'usent point. Tout le plaisir qu'elles m'ont donné revient autour d'elles comme une parure. Il est vrai que j'ai aussi beaucoup lu "Les Mousquetaires, La Reine Margot", mais alors en courant, car je n'y cherche qu'une apparence.

Je lis et relis sans fatigue les récits de Kipling, "L'île au trésor" de Stevenson est presque écrite dans ma mémoire.

Je fais ces aveux pour qu'on entende bien que je suis un liseur de bon appétit, mais autant dire que je ne donnerai pas mon goût personnel comme règle ; et autant que je sais, nul n'est bon juge, ni pour les romans, ni pour la peinture, ni pour aucun genre d'oeuvres. Mais pris ensemble les hommes sont de bons juges."

Texte de couverture


Caractéristiques

Nombre de pages: 
296
Code ISBN: 
978-2-13-048875-0
Numéro de tome: 
263
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface, par François Foulatier, 1

I – DU GOÛT

 1. « On vient d’inaugurer la statue... »

    14 juin 1906, 13

 2. « Je ne suis pas assuré que les belles œuvres... »

    1er avril 1929, 14

 3. « Hier, je partais en guerre... »

    19 septembre 1909, 17

 4. « Si ce voleur avait remplacé la Joconde... »

    1er septembre 1911, 18

 5. « Une femme des champs, qui n’a plus... »

    18 août 1911, 20

 6. « A visiter une exposition de tableaux... »

    7 mars 1908, 22

 7. « Après la peinture, la musique... »

    8 novembre 1909, 24

 8. « Comme j’étais, l’autre jour, à un petit concert... »

    7 février 1911, 26

 9. « Il y a quelque chose de plus étonnant... »

    17 août 1921, 28

 10. « On se moque des cubistes... »

    8 octobre 1912, 31

 11. « L’autre matin, par un joli temps... »

    28 mars 1908, 33

 12. « Je hais les musées... »

    10 mars 1907, 34

 13. « On s’est bien moqué du maître de rhétorique... »

    11 mars 1922, 36

 14. « L’histoire des grands musiciens... »

    31 août 1909, 38

 15. « Il y a deux manières d’aimer le beau... »

    mars 1930, 40

II – LA NATURE

 16. « Je reçois des cartes postales... »

    3 septembre 1908, 43

 17. « On va bien loin pour voir... »

    24 août 1907, 45

 18. « Le plus grand plaisir... »

    17 mai 1908, 46

 19. « Je me suis souvent demandé... »

    22 novembre 1906, 48

 20. « J’ai lu une bonne page du sculpteur Rodin... »

    5 avril 1910, 50

 21. « Ce mois de juin donne les plus belles fêtes... »

    11 juin 1910, 51

 22. « Cet oiseau de belle forme... »

    26 juillet 1921, 53

 23. « C’est le temps où les bûcherons... »

    27 avril 1908, 56

 24. « On dit souvent que les chemins de fer... »

    24 août 1908, 58

 25. « Je me suis souvent demandé... »

    18 décembre 1908, 60

 26. « Un poète, un historien et un architecte... »

    31 décembre 1908, 62

 27. « L’art des vers est sans doute le plus difficile... »

    janvier 1930, 64

 28. « Goethe est fils d’août... »

    28 août 1921, 67

 29. « Je conçois un autre Amphion... »

    septembre 933, 69

III – LE MÉTIER

 30. « On dit communément que les maisons... »

    11 septembre 1909, 73

 31. « L’homme de goût s’arrêta... »

    7 septembre 1907, 75

 32. « Il n’y a rien de plus triste... »

    13 mai 1907, 76

 33. « J’écoutais le discours du Professeur... »

    27 août 1909, 78

 34. « Au sujet de ce tableau... »

    31 juillet 1907, 80

 35. « Pour cette célébration de Le Nôtre... »

    25 mai 1913, 82

 36. « Parmi tant de gens qui essaient de bien parler... »

    24 juin 1914, 84

 37. « Le ciment armé ne donne rien de beau... »

    24 août 1921, 86

 38. « Je suppose que Shakespeare... »

    21 mai 1921, 88

 39. « J’entendais ces jours-ci... »

    23 février 1908, 91

 40. « Qu’est-ce qu’un grand acteur... »

    10 novembre 1907, 93

 41. « A un débutant qui déclamait... »

    17 juillet 1911, 94

 42. « Un juge imperturbable et retiré du monde... »

    22 août 1921, 96

 43. « Le grand secret des arts... »

    14 avril 1923, 99

 44. « Je vois dans les Mémoires de Tolstoï... »

    28 janvier 1922, 101

 45. « Hé quoi ! disait Bedreddin, faut-il... »

    28 février 1924, 103

 46. « Si quelqu’un s’exerce à traduire en français... »

    1

Avis et commentaires