Propos impertinents sur le cinéma français - Jean Cluzel - Hors collection - Format Physique et Numérique | PUF  

Propos impertinents sur le cinéma français

Image: 
Propos impertinents sur le cinéma français
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
02/05/2013
19,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Au moment où s’amplifie le débat sur les dérives du système français de soutien au cinéma et la nécessité de le réformer, la réédition de cet ouvrage s’impose. Publié en 2003, il n’a pas pris une ride.
Le cinéma français doit faire face à deux crises. Son système de soutien est à bout de souffle. L’évolution ver-ti­gineuse des technologies de production et de diffusion le prend au dépourvu. Cet ouvrage met en lumière les contre-performances de films dont un grand nombre attire moins de 25?000 spectateurs. Notre cinéma serait-il devenu à ce point confidentiel, lui dont le chiffre d’affaires global, toutes exploitations confondues, représente si peu par rapport à ceux des majors d’Hollywood ?
L’auteur estime que la doctrine française de l’exception culturelle se trouve à l’origine de nos difficultés grandissantes. Renvoyant dos-à-dos libéralisme et corporatismes, il propose de s’inspirer du Canada et du Danemark, pays qui aident également leur cinéma, mais de façon différente : en fixant des obligations assorties de sanctions. Au vu des résultats obtenus par le Québec dans le cadre d’un traité commercial signé par le Canada, les États-Unis et le Mexique (ALENA), il suggère d’adopter le système de l’exemption culturelle étendu à l’Union européenne. Afin que le cinéma français puisse véritablement contribuer au développement du pluralisme culturel, ce qui suppose que la France décide d’abandonner la politique des illusions pour celle des ambitions.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
248
Code ISBN: 
978-2-13-062431-8
Numéro d'édition: 
2
Format
13.5 x 21.5 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction : Touche pas à mon cinéma

Première partie : Après tant d’illusions
La langue de bois – Une guerre de Cent ans sur fond de crises – Le coq, l’autruche et le pélican font leur cinéma – La méthode Coué – Le cinéma français sacrifié ?

Deuxième partie : Les yeux ouverts
En autarcie – Branle-bas de combat – Le goût des autres et Le fabuleux destin d’Amélie Poulain – Les magiciens du Québec – Faiblesse d’une politique ou politique d’une faiblesse ?

Troisième partie : Pour un cinéma de tous les possibles
Face aux offensives du libre-échange – L’enjeu – Révolution copernicienne et course contre la montre – Le nœud gordien – L’euro-cinéma

Dossiers : les initiatives prises par les gouvernements du Canada, du Québec, du Danemark – le cinéma un enjeu européen

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Après avoir été Sénateur et président du Conseil général de l’Allier, Jean Cluzel est membre de l’Académie des Sciences morales et politiques, dont il a été le Secrétaire perpétuel. Il est l’auteur de nombreux rapports sur la télévision pour le Sénat.


Préface de Raymond Boudon

 

Avis et commentaires