Philosophie première - Vladimir Jankélévitch - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

Philosophie première

Image: 
Philosophie première
Sous-titre: 
Introduction à une philosophie du « presque »
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
18/05/2011
15,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

« Ce qui est racontable et analysable en philosophie première, c’est le progrès des négations secondes, toutes partitives et hypothétiques, parce que toutes présupposent la positivité de la pensée négative elle-même… Il n’y a plus rien à dire que la dernière, seule effective et décisive et suffisante, car elle est une extinction soudaine et un Presque-rien instantané. L’ultime suppression de l’ultime vérité ne parachève pas à proprement parler l’ouvrage commencé par les précédentes, et les précédentes ne commencent même pas l’œuvre nihiliste, le passage de quelque chose à rien s’effectuant d’un seul coup dans ce désespoir ultramicroscopique qu’est l’éclipse de la pensée ; le coup de grâce de la syncope intuitive est donc hors série, comme est hors série le dernier soupir de l’agonisant, celui qui n’est pas seulement le moment final, mais la fin tout court. »
(V. Jankélévitch)


Paru initialement en 1954 et réédité pour la troisième fois, Philosophie première occupe une place décisive dans l’œuvre de Jankélévitch. Du problème de l’origine radicale à la question du je-ne-sais-quoi, l’auteur nous introduit ici à cette philosophie du presque, de l’ineffable, qui forme le nœud de sa quête métaphysique.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
276
Code ISBN: 
978-2-13-058642-5
Numéro d'édition: 
3
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Chapitre premier. — De l'empirie à la métempirie
1. Ici-bas et Au-delà
2. Conductibilité de l'apparence
3. Positivité de l'apparition
4. Le fait de l'empirie totale

Chapitre II. — Le problème de l'origine radicale
1. Le métempirique et le métalogique
2. La « démonique hyperbole »
3. Être ou n'être pas
4. Le « Potius-quam »

Chapitre III. — De la mort
1. Les principes de conservation et de contradiction démentis
2. Mystériologie
3. Mutation hyperbolique
4. Soudaineté

Chapitre IV. — La nihilisation des essences
1. Annihilation et nihilisation
2. Le Presque-rien, et l'entrevision du Presque-rien
3. Le fait de l'essence et le fait de l'existence-en-général

Chapitre V. — D'un tout autre ordre
1. Le Tout-autre n'est pas un ordre
2. La tangence de l'intuition avec le Tout-autre
3. La survérité
4. L'Autre et le Tout-Autre

Chapitre VI. — La voie négative
1. Positivité ontique et positivité thétique
2. Ironie de l'organe-obstacle
3. Toutes les épithètes sauf une ?
4. Une synthèse amorphe des épithètes ?
5. Une antithèse dialectique ?
6. La thèse anhypothétique et la cime de l'âme
7. L'absolument-autre de l'allégorie

Chapitre VII. — Le Lui-même
1. Le pur sujet irrelatif
2. Perdre en trouvant
3. L'ipséité personnelle de l'Ipse ipsissimus

Chapitre VIII. — Le je-ne-sais-quoi
1. Le mystère du nescioquid
2. La demi-gnose de la Quoddité, et la présence absente
3. Le comparatif-superlatif
4. Une pointe sur un point. Sur le point de comprendre
5. La demi-gnose qui est thèse, ou mieux reposition
6. Évidence lucide ou évidence fulgurante ?

Chapitre IX. — La création
1. Le Fiat et la Quoddité
2. Le Faire-être n'est pas
3. Le Faire-être se fait lui-même
4. La triple grâce du Faire-être sans être
5. Préexistence et prévention
6. Le Créateur opère hors catégorie
7. L'opération absolue tient dans le moindre être de l'Instant
8. Le Fiat pose la possibilité de l'effectivité
9. Le Fiat pose l'effectivité de la possibilité
10. La divine improvisation
11. « Parce qu'Il était bon »
12. De la bonté positive à la beauté dépositive. La complaisance

Chapitre X. — L'homme
1. L'intermédiarité humaine, mixte de Faire et d'Être
2. L'Absolu relatif


De la philosophie

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Vladimir Jankélévitch (1903-1985) était professeur de philosophie morale à la Sorbonne. Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment publié un essai consacré à l’œuvre bergsonienne intitulé Henri Bergson, disponible dans la collection « Quadrige » (2e édition, 2008).

 

Avis et commentaires