Philosophie et politique à l'âge classique - Yves Charles Zarka - Fondements de la politique - Format Physique et Numérique | PUF  

Philosophie et politique à l'âge classique

Philosophie et politique à l'âge classique
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/04/1998
23,33 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Cet ouvrage parait dans la série "Essais"

Chacune des études rassemblées dans ce volume est une prise de vue sur un aspect particulier de la pensée p^hilosophique et politique de l'âge classique. C'est dire que l'objet de l'ouvrage vise à saisir le singulier, le discontinu, la fracture plutôt que le commun, le continu, l'homogène. Une fois abandonnée l'inutile et impossible ambition de rabattre la pensée philosophique et politique de l'âge classique sur une sructure commune, le travail historico-philosophique se doit alors de saisir la complexité, les oppositions, les discontinuités des positions philosophiques et politiques

Les questions du fondement, de la représentation, de l'interprétation et de la perfection du monde, dans les philosophies de Hobbes, Descartes, Pascal et Leibniz, sont abordées dans cet esprit. Il en va de même pour l'examen des enjeux de philosophie politique qui animent les opeuvres de Bodin, Grotius, Hobbes, Harrington, Pascal, Pufendorf, Leibniz

(Texte de couverture)

"En interrogeant le rapport entre philosophie et politique à l'âge classique, de la fin du 16ème à la fin du 18ème ce livre entend mettre en évidence la teneur philosophique des concepts politiques qui émergent à cette époque, quand ils font l'objet d'une définition nouvelle. Cette démarche consiste à réactiver une interrogation sur les présuppositions et les implications métaphysiques de ces concepts.

Une question surgit alors, en quoi la politique a-t-elle besoin de la métaphysique ? Pour répondre à cette interrogation, l'auteur examine le cadre métaphysique explicite ou implicite dans lequel s'inscrit la réflexion politique. Il aborde ensuite certains des concepts majeurs de la penseé politique de l'âge classique dans un parcours qui mène du renouvellement de l'idée de républiqueà la fondation philosophique de la notion de tolérance en passant par la philosophie de la liberté.

Ce livre développe une interprétation critique qui tente à la fois de réactiver le sens des énoncés et de mettre au jour ce qu'ils entendent eux-mêmes donner à penser. Dans le cadre de cette historiographie philosophique, l'érudition n'est pas une simple conservation du patrimoine culturel, mais se trouve animée d'un ressort nouveau qui associe au souci de l'exactitude historique celui de l'évaluation philosophique."

(Nouveau texte de couverture)


Caractéristiques

Nombre de pages: 
304
Code ISBN: 
978-2-13-048993-1
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos. — La politique a-t-elle besoin de la métaphysique¡?

    Première partie

        L’ÉTANT ET LA REPRÉSENTATION — Hobbes, Descartes —

Chapitre Premier. — Philosophie première et fondation du savoir

    Introduction¡: Les enjeux de la philosophie première de Hobbes

  I.  Le contenu de la philosophie première¡: les principes d’une fondation

  II.  Les limites de l’application des concepts de la philosophie première¡: la fondation inachevée

  III.  Le retour de la théologie¡: la fondation dédoublée

    Conclusion¡: La fondation aporétique

Chapitre II. — La matière et la représentation

    Introduction¡: Hobbes lecteur de La Dioptrique de Descartes

  I.  Lumière et matière

  II.  La représentation et le substitut de la ressemblance

    Deuxième partie

        LA NATURE ENTRE HERMÉNEUTIQUE ET THÉOLOGIE — Pascal, Leibniz —

Chapitre III. — L’interprétation de la nature

    Introduction¡: l’interprétation comme problème chez Pascal

  I.  Une double approche de la nature¡: les positions épistémologiques et la doctrine spirituelle

  II.  Les déplacements du concept de nature

  III.  Le modèle scripturaire de l’herméneutique pascalienne et l’idée d’une interprétation de la nature

Chapitre IV. — Toute-puissance divine et perfection du monde

    Introduction¡: Leibniz lecteur de Hobbes

  I.  Attributs de Dieu et théologie de la toute-puissance

  II.  «¡Optimum¡» et «¡perfectum¡»,

  III.  La critique leibnizienne de la théologie de la toute- puissance

    Troisième partie

        L’IDÉE DE RÉPUBLIQUE — Bodin, Hobbes, Harrington —

Chapitre V. — La république selon Bodin¡: constitution et souveraineté

    Introduction¡: Situation de Bodin

  I.  Les tensions internes d’une souveraineté absolue et limitée

  II.  Des freins de la puissance absolue aux limites de la souveraineté

  III.  La souveraineté absolue et la ruine de l’ancienne constitution

Chapitre VI. — La république selon Hobbes¡: la volonté politique publique

    Introduction¡: Situation de Hobbes

  I.  La représentation et l’émergence du public

  II.  Volonté politique publique ou volonté politique privée

  III.  Les limites de la volonté politique publique

    Conclusion

Chapitre VII. — La république selon Harrington¡: le rétablissement du commonwealth

    Introduction¡: Situation de James Harrington

  I.  Power/Authority

  II.  Liberty/Law

  III.  Private reason / reason of mankind

    Conclusion

    Quatrième partie

        RAISON D’ÉTAT ET DROIT NATUREL — Machiavel, Botero, Grotius, Pufendorf —

Chapitre VIII. — Archéologie et généalogie de la raison d’État

    Introduction¡: Usage et histoire de la raison d’État

  I.  Archéologie sémantique de la raison d’État

  II.  Généalogie historique de la raison d’État

  III.  Raison d’État et domination, 158

Chapitre IX. — Singularité de l’antimachiavélisme

Chapitre X. — La paix chez Grotius

    Introduction¡: Guerre et paix

  I.  La redistribution des rapports entre le jus naturae et le jus gentium

  II.  Le jus belli et la juridicisation de la guerre

  III.  Intérêt et limite de la juridicisation de la guerre

    Conclusion

Chapitre XI. — La guerre chez Pufendorf

    Introduction¡: justice ou intérêt de puissance

  I.  La rencontre manquée entre droit naturel et raison d’État

  II.  La réduction de la guerre chez Pufendorf

  III.  Droit de guerre et guerre effective

    Conclusion

    Cinquième partie

        THÉOLOGIE, POLITIQUE ET DROIT — Pascal, Domat —

Chapitre XII. — Pascal¡: les trois ordres et la politique

    Introduction¡: L’économie des trois ordres

  I.  La doctrine des ordres et la réforme des concepts politiques

  II.  Fonctions politiques de la doctrine des ordres¡: critique et légitimation

  III.  Ordres ou degrés¡: discordance ou conciliation entre la cité de l’homme et la cité de Dieu

Chapitre XIII. — Domat¡: le fondement du droit

    Introduction¡: droit et philosophie

  I.  Le fondement du droit naturel

  II.  Le fondement du droit public

  III.  La signification du fondement

    Conclusion

    Sixième partie

        FICTION ET RÉALITÉ — Hobbes, Rousseau —

Chapitre XIV. — État de nature et fiction

Chapitre

Avis et commentaires