Philosophie des sciences sociales - Alban Bouvier - Interrogation philosophique (l') - Format Physique et Numérique | PUF  

Philosophie des sciences sociales

Philosophie des sciences sociales
Sous-titre: 
Un point de vue argumentativiste en sciences sociales
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/04/1999
27,38 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

"Où vont les sciences sociales ? Quelles directions apparaissent actuellement à la fois théoriquement prometteuses et empiriquement praticables ? Quelles perspectives sont au contraire obsolètes ou pleines d'écueils ? En examinant quelques domaines de la sociologie (de la théorie sociologique de l'action à la sociologie de la connaissance) cet ouvrage repère trois grandes traditions de recherche. L'une issue de Durkheim, l'aure de Weber et de Simmel et la troisième liée à Pareto et à Tarde, qui de façon parfois explicite mais beaucoup plus souvent implicite, structurent la sociologie. Ces traditions se revèlent peut-être irréductibles malgré les efforts de synthèse que l'on trouve chez Parsons ou Habermas.

L'auteur cherche particulièrement à remettre à l'honneur une certaine tradition empiriste en sciences sociales : Stuart Mill, Pareto, ..., méconnue et sous-estimée parce que confondue avec la tradition tilitariste, alors même qu'elle est l'un des fondements de la théorie du choix rationnel. Les possibilités de dépassemen ou d'élargissement de cette théorie sont actuellement au centre de bien des débats.

Plus encore l'auteur veut montrer comment la tradition empiriste peut fournir un terreau particulièrement favorable pour un point de vue "argumentativiste", attentif aux raisons ou aux justifications effectives que les individus peuvent donner de leurs croyances et de leurs actions.

Un tel point de vue pourrait ainsi développer une voie médiane entre un pur justificationnisme et un pur cognitivisme."

Texte de couverture


Caractéristiques

Nombre de pages: 
272
Code ISBN: 
978-2-13-049979-4
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction générale : Après Habermas, avec Habermas ? Argumentation, philosophie et sciences sociales

PREMIÈRE PARTIE

    LA DIMENSION COGNITIVE ET SPÉCIALEMENT ARGUMENTATIVE DANS LES GRANDES TRADITIONS SOCIOLOGIQUES. QUESTIONS D’ÉPISTÉMOLOGIE COMPARATIVE ET PROSPECTIVE

  Introduction

  A  / Le cognitif et l’argumentatif dans la tradition durkheimienne ou comtienne et les paradigmes de type culturaliste-holiste

  B  / Le cognitif et l’argumentatif dans les traditions wébérienne et simmélienne ou néo-kantienne et les paradigmes de type actionniste-interactionniste

  C  / Le cognitif et l’argumentatif dans les traditions tardienne et parétienne ou empiristes et les paradigmes de type rationaliste sceptique

DEUXIÈME PARTIE

    UN POINT DE VUE ARGUMENTATIVISTE EN THÉORIE SOCIOLOGIQUE DE L’ACTION

  Introduction, 113

  A  / Théorie du choix rationnel, cognition et argumentation

    III 

    / Théorie du choix rationnel, raisons diverses et arguments lato sensu

      1. Rationalité substantielle comme adaptation des moyens à la satisfaction des intérêts personnels et argumentation

      2. Rationalité procédurale comme cohérence avec les préférences subjectives et argumentation

    III 

    / Théorie du choix rationnel, biais cognitifs et paralogismes

      1. Biais cognitifs et incohérences psychologiques

      2. Extension de l’usage de la notion de « biais cognitif » aux problèmes classiques de la théorie du choix rationnel

      3. Argumentativisme et sociologie des erreurs de raisonnement les plus fréquentes

    III 

    / Théorie du choix rationnel et arguments effectifs stricto sensu

  B  / Le problème de la catégorisation de l’action dans les argumentations pragmatiques et le rationalisme

    III 

    / Préalables : le problème des catégories et le holisme-culturalisme

    III 

    / Frames et dispositio, a priori et catégories de l’action

    III 

    / Catégorisations universelles et catégorisations culturelles de l’action

  C  / Interactions, dissonances et objectivité contextuelle

    III 

    / Préalables : interactions et interactionnisme

    III 

    / Fausses séductions et vertus réelles de l’interactionnisme pour un point de vue argumentativiste

    III 

    / Pluralité et relativité des modes de catégorisation, notamment axiologiques. Signification et portée de ces dissonances

    IV 

    / Objectivité contextuelle et historicité

TROISIÈME PARTIE

    UN POINT DE VUE ARGUMENTATIVISTE EN THÉORIE DES CROYANCES COLLECTIVES ET EN SOCIOLOGIE DE LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE

  Introduction, 187

  A  / Rationalisme sceptique, argumentation, théorie des croyances collectives et sociologie de la connaissance scientifique

    III 

    / Théorie de l’action et théorie des croyances collectives

    III 

    / De la théorie des croyances collectives à la sociologie de la connaissance scientifique

    III 

    / Rhétorique, sociologie des sciences sociales et épistémologie

    IV

    / Rhétorique, sociologie des sciences sociales et théorie des croyances collectives

  B  / Interactions et objectivité

    II 

    / Le faible interactionnisme effectif des modèles rationalistes ; leurs ressources internes

    II 

    / Sur quelques motifs de la séduction de l’interactionnisme en sociologie des sciences

  C  / Catégories et épistémès

Conclusion245

Index nominum

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

L'auteur est agrégé de philosophie et maître de conférences à l'Université de Paris IV. Il est membre du Groupe d'études des méthodes de l'analyse sociologique au CNRS. Il a publié aux Puf : "L'argumentation philosophique, étude de sociologie cognitive" et participé à la direction de la publication de : "Cognition et sciences sociales"

Avis et commentaires