Ontologie et temporalité - Jean Greisch - Épimethée - Format Physique et Numérique | PUF  

Ontologie et temporalité

Ontologie et temporalité
Ontologie et temporalité
Auteur: 
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/10/2002

Résumé

« Être et Temps » : la conjonction de ces termes ne désigne pas seulement le maître-livre de Heidegger, Sein und Zeit, paru en 1927, mais aussi un chantier de travail inauguré dès 1919, qui prend une forme plus précise à partir de 1923, avant d’être provisoirement interrompu, sans être définitivement abandonné, en 1928.

La publication des enseignements donnés à Fribourg puis à Marbourg de 1919 à 1928 (ce qu’on peut appeler sa « décennie phénoménologique »), permet aujourd’hui de préciser la genèse du chantier et du livre « Être et Temps ». Explorer aussi systématiquement que possible l’ensemble des liens qui rattachent le chantier au livre, telle est la tâche que s’assigne la présente interprétation qui se veut phénoménologique et critique. Phénoménologique, par le souci d’aller avec Heidegger aux « choses mêmes », au lieu de s’enfermer dans un jargon heideggérien ; critique, par la volonté de faire intervenir des éléments déterminés de l’histoire de la réception de l’ouvrage et, le cas échéant, de suggérer une autre lecture possible de tel ou tel phénomène.

Le commentaire intégral du texte de Sein und Zeit est précédé par une introduction historique : elle retrace l’itinéraire qui conduit de l’« herméneutique de la facticité », élaborée dans les premiers enseignements de Fribourg (1919-1923), à une « ontologie fondamentale », articulée sur une analytique existentiale. Le thème central est le lien entre l’être et le temps – problématique mise en chantier à Marbourg (1923-1928). L’ouvrage s’achève par une analyse des derniers enseignements de Marbourg, où se dessine la figure de la « différence ontologique » qui formera le thème central de l’« ontologie fondamentale » dont Sein und Zeit a jeté les bases. On conclut enfin sur la première grande auto-interprétation de 1928, qui revêt une valeur canonique pour le destin ultérieur du travail heideggérien.

J. G.

 

Jean Greisch est doyen de la Faculté de philosophie de l’Institut catholique de Paris.

Caractéristiques

Nombre de pages: 
528
Code ISBN: 
978-2-13-053249-1
Numéro d'édition: 
3
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Table des matières

Avant-propos, V

INTRODUCTION HISTORIQUE

        De l'herméneutique de la facticité à l'ontologie fondamentale (1919-1928)

     1. 1910-1918 : Le temps de formation

et des premiers enseignements, 4

      1. Un souvenir d'enfance : le « mystère du clocher », 4

      2. Des « écrits théologiques de jeunesse » ?, 5

      3. Les premiers travaux philosophiques, 9

     2. 1919-1923 : La découverte de la vie factuelle (l'entrée en phénoménologie et l'herméneutique de la facticité), 13

      1. Le premier parricide : la rupture avec le néo-kantisme, 14

      2. Le statut de la philosophie : entre la « vision du monde » et la « science », 18

      3. « Savoir voir » : les « yeux de Husserl » ou l'entrée en phénoménologie, 23

      4. La « vie factuelle » : le rendez-vous avec la philosophie de la vie, 30

        a) Une tâche : penser la vie

        b) Une herméneutique de la facticité, 34

        c) Umwelt, Mitwelt, Selbstwelt : les trois visages du « monde de la vie », 38

      5. Esquisse d'une problématique ontologique : le « sens d'être » du je suis, 40

     3. 1923-1928 : Marbourg, ou l'entrée en ontologie, 42

          I. 

          L'interprétation heideggérienne de la phénoménologie, 44

          A. 

          La percée phénoménologique, 44

      1. L'intentionnalité, 46

      2. L'élargissement du regard : de l'intuition sensible à l'intuition catégoriale, 50

        a) Actes signitifs et actes de remplissement, 52

        b) Intuition et évidence, 52

        c) Intuition et expression. Le problème du langage, 53

        d) Intuition sensible et intuition catégoriale, 54

        e) Actes de synthèse et actes d'idéation, 56

            a) Les actes de synthèse, 56

            b) Les actes d'idéation, 57

        f) Conséquences ontologiques, 57

      3. Le sens originaire de l'a priori, 58

          B. 

          Le « ratage » (Versäumnis) et la nécessité d'un second départ de la phénoménologie, 61

          II. 

          « Comprendre le temps à partir du temps » : de l'ontologie à l'ontochronie, 64

PREMIÈRE PARTIE

    LA QUESTION DE L'TRE ET L'ANALYSE DU DASEIN

Introduction générale à la lecture de Sein und Zeit, 69

L'introduction : exposition de la question du sens de l'être et tracé d'un plan d'immanence, 71

    La « préface », 71

  A. 

La question de l'être : nécessité, structure et primauté, 75

     1. Les raisons d'un oubli, 75

     2. La structure formelle de la question de l'être, 76

     3. Des ontologies régionales à l'ontologie fondamentale. La primauté ontologique de la question de l'être, 80

     4. La question de l'être et l'étant interrogeant : la priorité ontique de la question de l'être, 85

  B. 

Comment élaborer la question de l'être ? Une double tâche et des problèmes de méthode, 90

     5. La première tâche de l'analytique existentiale : dégager un horizon pour une interprétation du sens de l'être en général, 90

     6. La seconde tâche : « destruction » de

l'histoire de l'ontologie, 95

     7. Ontologie et phénoménologie, 101

      1. Qu'est-ce qu'un « phénomène » ?, 102

      2. « L'essence délotique » du logos, 104

      3. Phénoménologie et herméneutique : le préconcept de la phénoménologie, 106

        Première section

L'analyse fondamentale préparatoire du Dasein

  VI. 

Exposition de la tâche d'une analyse préparatoire du Dasein, 111

     9. Le thème fondamental de l'analytique existentiale, 111

      1. La mienneté ou l'ontologie à la première personne, 112

      2. Deux sens du verbe « exister » : Vorhandenheit et existence, 113

      3. Authenticité et inauthenticité, 114

      4. Le Dasein au quotidien : la médiocrité, 114

      5. Existentiaux et catégories : exister se dit de multiples manières, 115

     10. L'analytique existentiale et les disciplines voisines, 116

     11. Quotidienneté et primitivité. Le statut de l'ethnologie, 119

  III. 

L'être-au-monde comme constitution fondamentale du Dasein, 121

     12. Introduction : caractérisation générale du phénomène « être-au-monde », 121

     13. Une difficulté « épistémologique » : quel statut donner à la

49,00 €
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Nos recommandations

Toute la culture générale

Toute la culture générale

Éric Cobast

Toute la culture générale

Éric Cobast

Tour d’horizon de ce qu’il faut savoir, et même un peu plus, pour avoir réponse à tout ! En près de 400 entrées courtes et incisives, Éric Cobast passe en...

La philosophie

La philosophie

André Comte-Sponville

La philosophie

André Comte-Sponville

La philosophie intrigue ou effraie ceux qui ne la connaissent pas. Elle passionne, depuis vingt-cinq siècles, beaucoup de ceux qui ont pris la peine de l’...

Spinoza et le spinozisme

Spinoza et le spinozisme

Pierre-François Moreau

Spinoza et le spinozisme

Pierre-François Moreau

Spinoza fut attaqué de toutes parts, mais ses positions marquèrent les controverses sur la Bible, le droit naturel et la liberté...

La philosophie de l'éducation

La philosophie de l'éducation

Olivier Reboul

La philosophie de l'éducation

Olivier Reboul

La philosophie de l’éducation n’est pas une doctrine mais un questionnement qui remet radicalement en cause tout ce que nous croyons savoir en ce domaine....

Les 100 mots de la culture générale

Les 100 mots de la culture générale

Éric Cobast
Les 100 citations de la philosophie

Les 100 citations de la philosophie

Laurence Devillairs

Les 100 citations de la philosophie

Laurence Devillairs

Les philosophes ont du style. On l’oublie ou on l’ignore, imaginant que pour être rigoureuse, la pensée doit renoncer à la beauté...

René Girard

René Girard

Christine Orsini

René Girard

Christine Orsini

La pensée de René Girard (1923-2015) repose sur une idée simple en apparence : l’imitation est le propre de l’homme. En tenant pour acquise la nécessité où...

Les 100 mots de la philosophie

Les 100 mots de la philosophie

Frédéric Worms

Les 100 mots de la philosophie

Frédéric Worms

Tous les mots de la langue sont philosophiques. Particulièrement les plus communs d’entre eux qui renvoient aux expériences et...

Cryptocommunisme

Cryptocommunisme

Mark Alizart

Cryptocommunisme

Mark Alizart

Les cryptomonnaies sont en train de nous rendre fous. Investisseurs surexcités, nouveaux millionnaires en bitcoins, travailleurs des mines d’argent...

Les 100 dates de la culture générale

Les 100 dates de la culture générale

Éric Cobast

Les 100 dates de la culture générale

Éric Cobast

Dès lors qu’il s’agit de situer une image, d’interroger un éclat de la réalité ou bien encore d’épousseter un fragment du passé, l’utilité de la culture...

Le désir

Le désir

Laurent Giassi

Le désir

Laurent Giassi

Les statues des dieux grecs ont le visage apathique, signe de leur vie divine. L’homme au contraire, parce qu’il est limité,...

Les grandes philosophies

Les grandes philosophies

Dominique Folscheid

Les grandes philosophies

Dominique Folscheid

« S’il est vrai qu’une philosophie digne de ce nom est avant tout un discours sur l’essentiel, qui se développe et se ramifie comme un arbre, ou éclate...

Simone de Beauvoir

Simone de Beauvoir

Éric Touya de Marenne

Simone de Beauvoir

Éric Touya de Marenne

Romans, essais, autobiographie, récits de voyage, pièce de théâtre... L'oeuvre de Simone de Beauvoir, longtemps restée dans l'...

Les 100 mythes de la culture générale

Les 100 mythes de la culture générale

Éric Cobast
Le stoïcisme

Le stoïcisme

Jean-Baptiste Gourinat

Le stoïcisme

Jean-Baptiste Gourinat

L’image du philosophe « stoïque », serein et ferme, indifférent à son sort, à la souffrance comme aux plaisirs, représente assez bien le stoïcisme mais ne...