Naissance et affirmation de la Réforme - Jean Delumeau - Nouvelle Clio - Format Physique et Numérique | PUF  

Naissance et affirmation de la Réforme

Image: 
Naissance et affirmation de la Réforme
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
22/08/2012
42,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Lorsqu’il commenta l’Épître aux Romains (1515-1516), Luther avait, semble-t-il, déjà découvert le thème central de sa théologie. Identifiant péché et tentation, il fut désormais convaincu que l’homme reste toute sa vie indigne du salut. Le péché originel a été trop profond et trop grave. Mais Dieu se refuse à regarder les fautes d’un pécheur qui continue d’espérer dans son sauveur. C’est la doctrine de la «?justifi­cation par la foi?».


Le présent ouvrage la replace dans son contexte historique et en suit la diffusion dans la partie de la chrétienté devenue protestante. Pour la première fois dans l’histoire une «?hérésie?» chrétienne tenait en échec l’autorité romaine.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
564
Code ISBN: 
978-2-13-058405-6
Numéro d'édition: 
11
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos


Livre premier. – Sources et bibliographie

Livre deuxième. – Nos connaissances

A – Le temps des grands réformateurs protestants

I. – La Réforme, pourquoi ?
Le péché personnel – Vers le sacerdoce universel – La Bible. Humanisme et Réforme

II. – Luther
Expérience spirituelle et rupture avec l’Église de Rome – Les grands écrits réformateurs – Le tournant de 1525 

III. – Zwingli
Un vieux pasteur humaniste – Une foi nouvelle – Un Réformateur urbain

IV. – Bucer et Mélanchthon, ou l’élaboration du luthéranisme
L’autre Martin de la Réforme, ou « Ma patrie est aux cieux » – Le « cher Philippe » : de l’Augustana aux thèses adiaphoristes

V. – Calvin
Peur, appel et conversion – Dieu seul ne trahit pas. Au cœur de la psychologie et de la théologie de Calvin – L’homme d’Église – Les sacrements : baptême et cène

VI. – Progrès de la Réforme en Europe occidentale et centrale
Un cas ambigu, les îles Britanniques – La montée du protestantisme en France : des groupes de « luthériens » aux Églises réformées – Les Pays-Bas des premières dissidences à la révolte – Le catéchisme de Heildeberg et la diffusion de la Réforme de type suisse en Allemagne et en Europe centrale


VII. – La Réforme radicale. Anabaptistes et « chrétiens sans églises »
Les anabaptistes – La diversité domine – Une unité dans des refus ?

B – Les difficultés du protestantisme

VIII. – Aspects généraux de la contre-réforme
Climat d’intolérance – La reconquête par les armes – Reprise en main des masses

IX. – Des troubles à la révolte
L’iconoclasme, acte fondateur – Huguenots et gueux : de l’Église au parti

X. – Les conflits religieux en France
L’hostilité au protestantisme en France avant 1598 – L’hostilité au protestantisme en France au XVIIe siècle

XI. – La contre-réforme catholique aux Pays-Bas et en Bohême
Aux Pays-Bas – En Bohême

XI. – Les conflits internes du protestantisme
Crise et redressement du luthéranisme (après 1577) – La question de la prédestination chez les réformés – Les luttes religieuses et politiques en Angleterre et en Écosse (1603-1707) : puritains et presbytériens contre épiscopaliens et « régaliens »

Conclusion. – Solidité du protestantisme


Livre troisième. – Débats d’historiens et orientations des recherches

A – Débats

I. – Les causes de la Réforme
Un problème historiographique – Idéal de réforme et dénonciation des abus – Réforme en rupture ou réforme en continuité ? Un problème de vocabulaire

II. – Le « cas » Luther
Un personnage de légende – Découvertes du vrai Luther – La thèse psychanalytique à propos de Luther – Théologie et piété luthériennes

III. – Protestantisme et capitalisme
Qu’est-ce que le capitalisme ? – L’« esprit du capitalisme », issu du protestantisme : la thèse de Max Weber et ses critiques – Protestantisme et développement : le recours à l’histoire des mentalités – Calvinisme et puritanisme – La première révolution anglaise eut-elle une signification essentiellement religieuse ?

IV. – La Saint-Barthélemy
L’événement : d’un assassinat politique à un massacre national – La question insoluble de la responsabilité – Les enjeux possibles de recherches sur la Saint-Barthélémy

B – Directions de recherches

V. – Enquêtes sur la naissance et l’affirmation de la Réforme
Dévotion moderne et protestantisme : une filiation à reconsidérer – Le paulinisme des années 1500-1520 : un champ de recherches à défricher – Villes et Réformes : une histoire européenne comparée à un faire – La frontière entre protestantisme et catholicisme : « un plat pays de la croyance » ? – La « construction confessionnelle » : un phéniomène européen – Le divorce entre fidèles et Églises : la « confessionnalisation » et ses conséquences

VI. – Diversité du protestantisme
Mieux connaître Luther et Calvin – Les autres réformateurs – Bucer, Œcolampade, Capiton et Théodore de Bèze – Personnalités et courants hétérodoxes – Les moyens de la propagande protestante – Les franges de la Réforme – Recherches sur le protestantisme français

VII. – Œcuménisme d’autrefois, conclusions
Incertitude théologique et civilisation commune – Similitude des attitudes – Problèmes communs aux deux Réformes protestante et catholique – Catholicisme et protestantisme ont agi l’un sur l’autre

Index
Table des cartes

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Jean Delumeau est professeur honoraire au Collège de France, membre de l’Institut.
Thierry Wanegffelen était professeur à l’Université de Toulouse – Le Mirail.
Bernard Cottret est professeur émérite à l’Université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines, membre honoraire de l’Institut universitaire de France.

 

Avis et commentaires