Naissance de l'écoféminisme - Françoise D'Eaubonne - Hors collection - Format Physique et Numérique | PUF  

Naissance de l'écoféminisme

Naissance de l'écoféminisme
Naissance de l'écoféminisme
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
29/09/2021

Résumé

En 1974, apparait pour la première fois le mot « écoféminisme » sous la plume de Françoise d’Eaubonne dans son ouvrage Le féminisme ou la mort.  Avec ce mot, elle exprime un appel à un « nouvel humanisme » pour sortir du « système mâle », responsable de la domination des femmes et de la destruction de la nature. Françoise d’Eaubonne propose une lecture écologique du féminisme tout autant destinée aux mouvements féministes en France qu’à ceux de l’écologie politique des années 70. Ce texte offre les clés de lecture pour comprendre et identifier les racines communes de la surexploitation des femmes et de la destruction de la nature. Il est aussi une invitation à détruire la structure du pouvoir patriarcal pour voir s’élever « la gestion égalitaire d’un monde à renaître ». Il permet de situer la pensée de Françoise d’Eaubonne dans le contexte féministe et écologiste de l’époque et son actualité. « Le temps de l’écoféminisme », dernier chapitre du Féminisme ou la mort, est également commenté en présentant les fondements de l’écoféminisme de cet autrice.

Caractéristiques

Nombre de pages: 
90
Code ISBN: 
978-2-13-082253-0
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction : Contribution féministe à l’écologie politique ou Apport de l’écologie au féminisme. (à définir après l’écriture)

« Le temps de l’écoféminisme », chapitre commenté issu du Féminisme ou la mort

Commentaire 

L’écoféminisme, un nouvel humanisme

Le péril écologique est le résultat d’une culture mâle

Pourquoi faut-il se résigner au « non-pouvoir » ? La vie ou la mort !

Autour de l'auteur

Écrivaine libertaire et prolifique, théoricienne et militante, Françoise d'Eaubonne (1920-2005) est à l'origine du concept d'écoféminisme. Elle a confondé le MLF (Mouvement de libération des femmes) au sein duquel elle a animé le groupe « Écologie-féminisme », puis le Fhar (Front homosexuel d'action révolutionnaire).

Introduction et commentaires par Caroline Lejeune, docteure en sciences politiques, maitresse de conférences contractuelle en humanités environnementales à l’Université de Lausanne et membre du comité de rédaction des revues La Pensée écologique (Puf), et Développement durable et Territoire.

10,00 €
A paraître
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Nos recommandations

Cités 2019, n° 79

Cités 2019, n° 79

Sortilèges de l'imaginaire

Sortilèges de l'imaginaire

Nicolas Grimaldi

Sortilèges de l'imaginaire

Nicolas Grimaldi

Toute croyance consiste à prendre une fiction pour une réalité, et par conséquent à nous persuader que pourrait être objet de notre perception ce qui n’est...

La nef des fous

La nef des fous

Georges Gusdorf

La nef des fous

Georges Gusdorf

La nef des fous