Montaigne et l'intelligence du monde moderne - Bruno Roger-Vasselin - CNED - Format Physique et Numérique | PUF  

Montaigne et l'intelligence du monde moderne

Image: 
Montaigne et l'intelligence du monde moderne
Sous-titre: 
Essais, livre I
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
24/11/2010
19,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Maire de Bordeaux de 1581 à 1585, Michel de Montaigne demeure l’un des esprits les plus exceptionnels et les plus ouverts de la Renaissance. Il a laissé une œuvre atypique, enracinée dans son époque mais dont l’emprise sur le monde actuel stupéfie tout lecteur attentif.
Trop souvent délaissé par la critique, le livre I des Essais se signale par le fonds diplomatique et militaire de son inspiration générale et par une allure primesautière liée à de multiples chapitres relativement courts.
Ce volume, conçu pour répondre aux besoins des agrégatifs de lettres classiques et modernes, comporte deux volets complémentaires : l’un, thématique, retrace les caractéristiques essentielles du livre I des Essais ; l’autre, fonctionnel, présente des éléments de méthodologie pour les différentes épreuves des concours (dissertation, leçon, étude littéraire, étude grammaticale et stylistique, explication de texte et question de grammaire, avec un exemple par type d’exercice).


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
176
Code ISBN: 
978-2-13-058172-7
Numéro d'édition: 
1
Format
14.5 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos, par Bruno Roger-Vasselin (CNED)

PREMIÈRE PARTIE. — THÉMATIQUES
I. Le fonds politique, militaire et diplomatique du livre I des Essais, par Philippe Desan (University of Chicago)
Contextes de publication des Essais
Les Essais et les ambitions politiques de Montaigne
Montaigne et le discours de la servitude volontaire
II. De l’énoncé de la loi au for interne, le trajet du chapitre I, 7 : « Que l’intention juge nos actions », par Bénédicte Boudou (Université de Picardie)
Une réflexion sur la mort
Une réflexion sur la justice
Une réflexion de théologie morale
III. L’ironie et l’humour dans « Que philosopher c’est apprendre à mourir » (I, 20), par Bruno Roger-Vasselin
L'ironie et la vérité de la mort
Progression du raisonnement et accompagnement du lecteur au fil de l'essai
L'humour et la santé des mortels
IV. « De la coutume…» (I, 23) et « Des Cannibales » (I, 31) : l’écriture paradoxale et ses enjeux, par Alexandre Tarrête (Université Paris IV-Sorbonne)
Paradoxes en série
Continuités et renversements
Une révolution du regard
Enjeux éthiques et politiques
V. Le centre indécis du livre I : réflexions sur la « place » de La Boétie au sein des Essais, par Michel Magnien (Université Paris III-Sorbonne Nouvelle)
Une intention initiale
Fortune fait bien les choses
La Boétie vu depuis la tour de Montaigne
Après 1588, la mise à distance
Conclusion autour d'un ultime décentrement
VI. Les formes gnomiques dans le livre I des Essais de Montaigne, par Nicolas Le Cadet (Université Lyon II)
Les formes gnomiques empruntés
Les maximes (ou sentences) de Montaigne

SECONDE PARTIE. — EXERCICES
I. Dissertation : « Embrouillure » du livre I des Essais et exigence d'un « suffisant lecteur », par Nicolas Le Cadet
L'« embrouillure » de la composition des Essais
Un texte à l'image du monde et de l'esprit humain
Les qualités requises du « suffisant lecteur »
II. Leçon d’agrégation : Le corps dans les chapitres « De la force de l’imagination » (I, 21) et « Des senteurs » (I, 55), par Élisabeth Schneikert (Université de Strasbourg)
Le corps comme mode d'appréhension du monde
L'imagination et la perception sensible comme acquiescement à la vie et à son principe de plaisir
Parole sur le corps et stratégie de l'essai
III. Étude littéraire : Chapitres 51 à 54 du livre I, rejet des « vaines paroles » et nouvel « art de conférer », par Véronique Duché (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
Un « eschançon » des Essais
La vanité des paroles
L'art de conférer : réflexion sur les Essais
Conclusion
IV. Étude grammaticale et stylistique : « Des prières » (I, 56), écriture du doute et usage de la polyphonie, par Élise Rajchenbach-Teller (Université d’Angers)
Lexicologie
Morphosyntaxe
Stylistique
V. Explication de texte : « Du pédantisme » (I, 25), retour sur soi à partir d’une satire des pedantes, par Véronique Duché
Préambule
Explication
Conclusion
VI. Question de grammaire : « Du pédantisme » (I, 25), étude de que, par Élise Rajchenbach-Teller
Que pronominal
Que adverbial
Que conjonction de subordination

Bibliographie


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Bruno Roger-Vasselin, directeur de l’enseignement supérieur, des langues et de la culture au CNED, a publié une première étude sur Montaigne et l’art de sourire à la Renaissance (Nizet, 2003). Il prépare un second volume sur L’ironie et l’humour chez Montaigne (à paraître chez le même éditeur).


 

Avis et commentaires