Max Weber - Laurent Fleury - Que sais-je ? - Format Physique et Numérique | PUF  

Max Weber

Image: 
Max Weber
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
29/06/2016
9,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Lorsque Max Weber décède subitement à Munich en 1920, à l’âge de cinquante-six ans, sa mort, après celles de Durkheim et Simmel, marque la fin d’une première génération de sociologues. L’auteur de L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme apparaît en effet comme l’un des fondateurs de la sociologie moderne et comme l’un des grands penseurs de la modernité, indissociable de la révolution industrielle et de ses conséquences.
Cet ouvrage se propose de restituer la singularité de son œuvre, à travers l’intrication des questions théoriques qu’elle soulève, de ses résultats empiriques et de ses apports méthodologiques.


À lire également en Que sais-je ?...
Histoire de la sociologie, Claude Giraud
La construction de la sociologie, Jean-Michel Berthelot


Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-074865-6
Numéro de tome: 
3612
Numéro d'édition: 
3
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

Abréviations utilisées et éditions citées


Introduction – Un intellectuel face au monde moderne
L’horizon historique de Max Weber
Les influences de Marx et de Nietzsche
L’établissement de l’œuvre de Weber


CHAPITRE PREMIER – LA COMPRÉHENSION SOCIOLOGIQUE DE L’ACTION
I. Une sociologie de l’action
La sociologie : une science historique
Une sociologie de l’« acteur socialisé »
Une sociologie de l’« action instituée »
II. La construction d’une méthode
Compréhension et neutralité axiologique
Interprétation et construction de l’idéal-type
Explication et imputation causale
III. Trois questionnements wébériens
La spécificité du rationalisme occidental
Le façonnement de la conduite de vie
La tension entre rationalité et irrationalité


CHAPITRE II – L’ÉCONOMIE MODERNE ET LA RATIONALITÉ
I. Une triple influence
L’influence de la formalisation juridique
L’influence des dispositions éthiques
L’influence d’une institution : la Bourse
II. Le développement d’une économie rationnelle
L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme
Les causes du non-développement du capitalisme
Le bilan de la controverse postwébérienne


CHAPITRE III – LES RELIGIONS ET L’ORGANISATION SOCIALE
I. La différenciation de l’ordre religieux
La rationalisation à l’origine de la démagification du monde
La différenciation de l’ordre religieux et des ordres profanes
La modernisation : de l’irrationalité à la glaciation éthique
II. Les religions : une affaire d’ici-bas
La religion, le quotidien et l’extraordinaire
Types de religiosité et appartenance sociale
Les modes d’exercice du pouvoir religieux


CHAPITRE IV – LA DOMINATION ET L’ACTION POLITIQUE
I. La rationalisation des formes de domination
Domination, obéissance et légitimité
Les types de légitimité et de domination
L’État, la bureaucratie et le prestige
II. Les apories de l’action politique
Le métier politique
La tentation politique
Le tragique politique


Conclusion – Le fondateur de traditions sociologiques


Bibliographie
Ouvrages de Max Weber traduits en français
Ouvrages sur Max Weber

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Agrégé de sciences sociales, Laurent Fleury est professeur de sociologie à l’université Paris 7-Denis Diderot.

Avis et commentaires