Mach, un physicien philosophe - Xavier Verley - Philosophies - Format Physique et Numérique | PUF  

Mach, un physicien philosophe

Image: 
Mach, un physicien philosophe
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/03/1998
12,17 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Caractéristiques

Nombre de pages: 
136
Code ISBN: 
978-2-13-049251-1
Numéro de tome: 
104
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Avant-propos

  La physique, science fondamentale

  La dynamique et le principe de relativité selon Mach : Galilée ; Newton ; L’absolu et le relatif. — La thermodynamique. — La mécanique comme simple « aspect » de la physique : l’énergie et la vie. — « La nature est un tout » et « n’existe qu’une fois ». — Substance, constance et fonction.

  La psychophysique et la naturalisation de l’esprit

  Comment appliquer les lois de la mécanique et les mathématiques à l’esprit. — L’analyse appliquée à la vie mentale ou les lois de l’esprit. — Le temps comme sensation. — La naturalisation de l’esprit comme neutralisation du « je ». — Le vécu comme système de relations psychophysiques.

  La philosophie naturelle et l’unité de la science

  Du tribunal de la raison pure à l’enquête physique. — Corps et sensations à partir de la relation complexe/élément. — Le langage comme fondement de l’abstraction scientifique. — Ombres et sensations dans notre caverne ou comment discerner le vrai du faux. — La complétude de la description scientifique. — L’unité de la science comme fin. — Relativité de la science par rapport à l’expérience ou comment la pensée s’adapte naturellement.

  L’idéalisme, l’immatérialisme et la pensée symbolique

  Mach et l’idéalisme subjectif : Kant, Berkeley. — Le problème du solipsisme. — Physique mécaniste et physique phénoménologique : la question de l’existence de la matière et des atomes. — Idéalisme ou immatérialisme ?. — La phénoménologie mathématique : les équations reflètent-elles les phénomènes ?. — Le fondement symbolique de la description mathématique.

 Conclusion

 Bibliographie

Avis et commentaires