L'imposture politique au Moyen Âge - Gilles Lecuppre - Noeud gordien (le) - Format Physique et Numérique | PUF  

L'imposture politique au Moyen Âge

Image
L'imposture politique au Moyen Âge
L'imposture politique au Moyen Âge
Sous-titre: 
La seconde vie des rois
Auteur: 
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
09/09/2005
30,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Née du détournement de faits de civilisation (érémitisme, pèlerinages, croisade...) l'imposture médiévale oppose à des rois, en mal de légitimité, la figure idéale d'un prince revenu du passé pour mieux servir la cause de conjurations aristocratiques. Ces oppositions aristocratiques menacent les rois dans leur légitimité en endossant les figures royales idéalisées du passé, ceci en réponse aux rigueurs croissantes imposées par l'ordre dynastique d'un Etat royal en construction.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
416
Code ISBN: 
978-2-13-054561-3
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos  --  Introduction  --  Prologue : Iman fictif et roi caché, l'improbable modèle musulman


Première partie : Imposture et civilisation


I -- Discours officiel, interprétation dominante : Quelques indications sur la valeur relative des sources  --  L'intelligence médiévale de l'imposture, l'exégèse prééminente


II -- La civilisation du faux : Accessoires et costumes  --  Interprétation et subversion, professionnels et amateurs du jeu dramatique  --  Du fou du roi au roi des fous


III -- La civilisation de l'"à-peu-près" : Le bénéfice du décalage, retours tardifs et réapparitions lointaines  --  Fragilité des critères physiques  --  Insuffisances de la mémoire  --  L'inclination à l'illusion, jouer le jeu de l'imposture


Deuxième partie : Le déroulement du complot


IV -- Profil de l'imposteur : Ce qui peut être dit de l'état-civil  --  La fraude, la contrainte et l'illusion, les motivations de l'imposteur  --  L'arsenal des aptitudes  --  Apprentissage et maîtrise du charisme princier


V -- Pratique de l'usurpation : Le premier cercle des comploteurs  --  Accaparement des symboles de l'identité et du pouvoir  --  Relais politiques de l'imposture


VI -- La voix de la dissidence : Le projet d'intelligibilité, la reconstruction du passé  --  La royauté pour quoi faire ? --  La confession, vérité ou convention ?  --  L'intérêt posthume de l'imposture


Troisième partie : Le pouvoir mis au défi


VII -- Faute du prince et malheur des sujets : L'impopularité personnelle  --  Les retombées des fautes politiques  --  Le prince et les fléaux  --  La géographie de l'imposture


VIII -- La couronne refondue dans l'épreuve : Centralisation de l'information et contre-offensive en direction de l'opinion  --  Le feu de l'action princière  --  Liquidation de la crise et restauration de l'image princière


Quatrième partie : Imposture et messianisme


IX -- Parenté avec le messianisme royal : Génération spontanée sur cadavre absent  --  Inégale fécondité des légendes


X -- L'empereur des derniers temps et le prince de la paix : Dernier empereur, antéchrist et aigle d'Orient, un coup de pouce théorique à l'imposture ?  --  paix, prospérité et prophéties pugnaces


Conclusion  --  Quelques impostures dans leurs sources principales  --  Bibliographie  --  Index


 


 


 


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Gilles LECUPPRE, ancien élève de l'Ecole normale et agrégé de l'Université, enseigne l'Histoire médiévale à l'Université de Paris X - Nanterre.