Lettre sur la tolérance - John Locke - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

Lettre sur la tolérance

Image: 
Lettre sur la tolérance
Sous-titre: 
Texte latin et traduction française
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
27/01/2006
10,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

« Puisque vous me demandez mon opinion sur la tolérance réciproque entre les chrétiens, je vous répondrai en peu de mots que c'est, à mon avis, le principal critère de la véritable Église… La tolérance à l'égard de ceux qui ont des opinions religieuses différentes est si conforme à l'Évangile et à la raison qu'il semble monstrueux que des hommes puissent n'y point voir dans une si claire lumière. »

La question de la tolérance était, à cette époque, au centre des discussions entre philosophes, théologiens et hommes de lettres. De nombreuses polémiques ont suivi la publication de cette Lettre, qui, par la suite, servit de point de départ à toute réflexion sur la tolérance. Cette édition bilingue reprend le texte de l'editio princeps.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
208
Code ISBN: 
978-2-13-055142-3
Numéro d'édition: 
3
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface de Raymond Klibansky

Introduction de Raymond Polin

Epistola de tolerantia (texte bilingue latin-français)

Appendice : Préface de William Popple (en tête de la traduction anglaise publiée en 1689)


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Philosophe anglais, John Locke (1632-1704) s'est imposé, dès sa jeunesse, comme défenseur de la tolérance. Il rédigea l'Epistola de tolerantia (1685) durant son exil en Hollande où il découvrit la tradition érasmienne et entretint des relations suivies avec les membres de la communauté des Remonstrants, pour lesquels la tolérance était « un dogme dont [ils] se font principalement honneur ».

Texte latin et traduction française. Édition critique et préface par Raymond Klibansky. Traduction et introduction par Raymond Polin.


 

Avis et commentaires