Les travaux forcés de la répétition - Jacques André - Petite bibliothèque de psychanalyse - Format Physique et Numérique | PUF  

Les travaux forcés de la répétition

Image: 
Les travaux forcés de la répétition
Sous-titre: 
Obsessions, addictions, compulsions
Aucun commentaire pour le moment
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
04/03/2015
12,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Impasses, obstacles, échecs… rien de tout cela n’est épargné à qui s’embarque dans l’aventure analytique. À la différence de toutes les propositions psychothérapeutiques qui fleurissent ici et là, toujours plus ou moins « positivantes », la psychanalyse ne ferme pas les yeux sur les composantes les plus négatives de la vie d’âme. L’affrontement n’est jamais gagné d’avance. Obsessions, addictions, compulsions… les travaux forcés de la répétition condamnent parfois l’analyse à perpétuité. Parfois, pas toujours. L’espoir fait vivre, rien n’est plus vrai que cette formule convenue. On retient souvent de la psychanalyse son insistance sur le déterminisme psychique, mais elle est aussi le lieu de la plus extrême liberté. « Au moins ici, dit cette patiente, je sais que personne ne va me donner des conseils, dicter ma conduite, guider ma vie. »


Caractéristiques

Nombre de pages: 
136
Code ISBN: 
978-2-13-065345-5
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

« Une âme en peine », Jacques André
« Obsessions, addictions, compulsions : contraintes narcissiques et fantasme d’inceste », Catherine Chabert
« Compulsion à danser, compulsion à fantasmer », Maïa Guinard
« Épreuve d’actualité et compulsion de répétition », Jean-Louis Baldacci
« Transfert et répétition : les empreintes de la perte et leur mise en représentation », Catherine Matha
« Les travaux forcés de la répétition autocalmante », Gérard Szwec
« L’objet trouvé, ou les destins d’une création », Mathilde Saïet


Citations

Citation: 
Le mot prend sa source au latin facere. L’affect est un « faire ». Ça fait mal, ça fait du bien, ça ne fait rien… mais toujours « ça fait ». Un faire, pas un dire.

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Jacques André et Catherine Chabert sont psychanalystes et professeurs de psychopathologie clinique.

Avis et commentaires