Les paris de l'éducation - Hubert Hannoun - Educateur (l') - Format Physique et Numérique | PUF  

Les paris de l'éducation

Les paris de l'éducation
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/04/1996
15,22 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

En proposant de faire un pari de la vérité et de la valeur des fondements de l'éducation, l'auteur jette les bases de ce qui pourrait être une morale de l'éducation, ce comportement de l'éducateur sans lequel elle perdrait tout son sens. S'inspirant des thèses actuelles de la pensée complexe, il situe la pensée et l'action comme composantes d'un même système. ©Electre 2017


Caractéristiques

Nombre de pages: 
208
Code ISBN: 
978-2-13-047556-9
Numéro de tome: 
999
Numéro d'édition: 
1
Format
13.5 x 21 cm

Sommaire

Table des matières: 

INTRODUCTION, 1

CHAPITRE PREMIER. — Les présupposés de l’éducation, 3

  Les présupposés fondamentaux, 5

    L’humanité, ouvrière supposée du bonheur, 5

    L’image de l’homme à former est supposée positive, 8

    La personne humaine est supposée perfectible, 10

    La personne humaine est supposée capable de liberté, 14

  Les présupposés instrumentaux, 17

    L’éducation est supposée ne pas être la « mouche du coche », 18

    La finalité de l’éducation est supposée fondée, 19

    Les structures scolaires sont supposées adaptées, 21

    Les contenus scolaires sont supposés scientifiquement déterminés, 22

    L’évaluation scolaire est supposée objective, 24

    L’enseignant est supposé capable d’enseigner, 24

    L’enseignant est supposé avoir la volonté d’enseigner, 25

    Le message collectif est supposé atteindre l’élève-individu, 27

    La motivation de l’élève est supposée réelle, 29

    La compétence acquise est supposée devenir aptitude, 30

    La communication interindividuelle est supposée possible et valable, 31

    L’éducation est supposée ne pas être manipulation, 33

    On suppose que « la vertu peut être enseignée », 34

CHAPITRE II. — Certitudes et incertitudes des fondements de l’éducation, 37

  L’inévitable perplexité du décideur, 39

    Mobiles et motifs de la décision, 39

    Le mobile : un être, non une valeur, 42

    Le clair-obscur des motifs, 46

    Le moule social de la décision, 50

    Le difficile cheminement de la connaissance humaine, 54

    La cueillette in-sensée du fruit de l’arbre de la science du bien et du mal, 76

  Les sables mouvants du monde, 111

    Dans le monde des choses, l’emmêlement complexe de l’ordre et du désordre, 111

    L’insondable monde de l’homme, 115

CHAPITRE III. — Parier l’éducation, 119

  Le pari, entre sens et non-sens, 119

    Nous croyons rationnellement, 120

    Le roseau pensant est aussi agissant, 122

    L’incontournable présence des affects, 125

    Le pari, complément de la réflexion, 131

  Le sens du pari, 133

    Les paris de l’attente, 133

    Le pari énactant ou la conception du monde, 135

    Le sens d’une liberté, 152

    Les risques d’éduquer, 154

    La rose et le réséda, 155

    Le mariage est-il possible ?, 159

CHAPITRE IV. — La morale de l’éducation, 163

  Lucidité et liberté du parieur, 164

  Le courage enthousiaste d’éduquer, 173

  La conquête permanente d’une transcendance, 178

Conclusion, 183

  L’éducation, une néguentropie humaine, 183

Références bibliographiques, 187

Avis et commentaires