Les métamorphoses de la Poste - Nadège Vezinat - Lien social (le) - Format Physique et Numérique | PUF  

Les métamorphoses de la Poste

Image: 
Les métamorphoses de la Poste
Sous-titre: 
Professionnalisation des conseillers financiers (1953-2010)
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
19/09/2012
29,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

La Poste suscite chez les Français un sentiment d’attachement sans égal parmi les services publics. En tant qu’institution et « lieu de mémoire », elle incarne une certaine idée du lien social. C’est la raison pour laquelle la privatisation inquiète à la fois les agents et les usagers, alors même que le développement des services financiers est présenté par l’entreprise comme la solution la plus adaptée pour faire face aux défis du marché et de la construction européenne.
Ce livre s’inscrit dans le débat sur le processus actuel de libéralisation des services publics où, à l’image de France Télécom, les tensions vécues par les salariés sont très fortes. À la Poste, le processus étudié a donné naissance à un groupe social particulier ayant favorisé le recrutement massif de contractuels : les conseillers financiers, commerciaux au sein d’une administration d’État.
En s’appuyant sur une enquête approfondie auprès des conseillers financiers de La Banque Postale, ce livre dévoile les mutations profondes que la Poste a traversées. Il rend compte de la genèse et de l’institutionnalisation d’un ensemble de valeurs marchandes qui côtoie une valeur de service public toujours très forte. Ce livre entend ainsi apporter une meilleure compréhension des transformations contemporaines du service public en France.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
460
Code ISBN: 
978-2-13-059220-4
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

INTRODUCTION GÉNÉRALE
La constitution du groupe des conseillers financiers
L’activité bancaire postale : une professionnalisation atypique
Saisir une métamorphose


Première partie – La financiarisation des PTT


LA POSTE DANS LE MONDE BANCAIRE
La « modernisation » du monde bancaire
Les débuts de la lutte commerciale
Rejet, mimétisme et acceptation entre la Poste, les banques et l’AFB
La création d’une banque postale en 2006

LA FINANCE AU SERVICE DU PUBLIC
L’ancienneté oubliée de la Poste dans le secteur bancaire
Les raisons de l’attachement des Français à la Poste
Un changement de statut postal contre le maintien du service public


Deuxième partie – Une professionnalisation par le haut


UNE PROFESSIONNALISATION À L’INITIATIVE DE L’EMPLOYEUR (1953-2010)
Genèse du métier de conseiller financier (1953-1991)
Les nouvelles voies de la mobilité (1991-2010)
Un groupe de cadres issus des classes populaires
Structuration par « en haut » et retroaction par « en bas »

LE MANAGEMENT POSTAL : MORALISATION, INCITATIONS ET SANCTIONS
Moralisation : la mise en place d’une déontologie par l’organisation
Le statut des conseillers financiers de la Poste
La rémunération des conseillers financiers
La reconnaissance

LE « STRESS » DES CONSEILLERS FINANCIERS COMME SYMPTÔME DES NOUVELLES MÉTHODES DE MANAGEMENT
Le « stress » au travail des conseillers financiers
Derrière le « stress », le contrôle
Régulation des risques psycho-sociaux et résistances au contrôle


Troisième partie – Identités et trajectoires des conseillers financiers


LA NÉGOCIATION DES IDENTITÉS PROFESSIONNELLES
Une double prescription de l’organisation
Typologie des identités professionnelles

CARRIÈRES, TRAJECTOIRES ET SEGMENTATIONS : L’UNITÉ DU GROUPE EN QUESTION
Carrières professionnelles et entrée dans le métier de conseiller financier
Segmentation professionnelle : où est le groupe professionnel ?


CONCLUSION GÉNÉRALE. UNE PROFESSIONNALISATION INACHEVÉE

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Nadège Vezinat est sociologue, docteur de l’École des hautes études en sciences sociales, chercheuse au Centre d’études de l’emploi et membre associée du Centre Maurice Halbwachs.

 

Avis et commentaires