Les logiques de la réciprocité - Sylvie Morel - Lien social (le) - Format Physique et Numérique | PUF  

Les logiques de la réciprocité

Image: 
Les logiques de la réciprocité
Sous-titre: 
Les transformations de la relation d'assistance aux États-Unis
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/07/2000
30,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Thèse revisée pour la publication réalisée sous la direction du professeur Bernard Gazier

L'analyse comparative présentée dans cet ouvrage s'appuie sur un cadre théorique alternatif à celui de l'économie orthodoxe, l'institutionnalisme de John R. Commons, qui permet de renouveler l'étude des politiques sociales. Elle s'élabore également dans une perspective féministe, montrant que l'étude des formes contemporaines de régulation du travail qui prennent leur source dans les politiques d'assistance sociale, requiert un regard transversal sur la sécurité social, l'emploi et la famille, espaces de production et de reproduction. La lutte contre la pauvreté ou l'exclusion est un combat perdu d'avance si elle ne s'appuie pas sur une vision intégrée des problèmes et des solutions. C'est donc au bout du compte, une réflexion sur la dynamique des droits et des devoirs dans les principales institutions garantes de la sécurité économique dans nos sociétés, que ce livre est consacré.

Comparaison entre les cas français et américains : deux conceptions de la relation sociale entre les pauvres et l'Etat s'opposent, il s'en dégage deux logiques différenciées de la réciprocité.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
328
Code ISBN: 
978-2-13-050928-8
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Remerciements, 1

Avant-propos, 3

Acronymes, 7

INTRODUCTION - LA RELATION ASSISTANCIELLE : WORKFARE, INSERTION ET RÉCIPROCITÉ

  La relation assistancielle : une « nouvelle » réciprocité

    Les problèmes de terminologie

    Des notions polysémiques mais distinctes

  L’objet d’étude

    L’assistance sociale : un transfert sélectif

    Les contradictions de l’institution assistancielle

    La question de l’employabilité

  Le cadre théorique

    L’institutionnalisme de John R. Commons

    L’institutionnalisme et l’approche féministe des politiques sociales

    Première partie

        Une analyse institutionnaliste de la relation assistancielle

1. LA RELATION ASSISTANCIELLE À LA LUMIÈRE DE L’INSTITUTIONNALISME DE JOHN r. commons

  La théorie institutionnaliste de John R. Commons

    Une rupture radicale avec l’économie orthodoxe

    Quelques concepts théoriques commonsiens

  Une conceptualisation institutionnaliste commonsienne de l’assistance

    L’assistance sociale : un going concern

    Assistance sociale et réciprocité,

    La multidimensionnalité de la relation assistancielle : la « transaction »,

    La relation assistancielle : une figure transactionnelle duale

  Le workfare et l’insertion : une transformation fondamentale de l’institution de l’assistance sociale

    De nouvelles « règles du jeu », 

    Une nouvelle dynamique organisationnelle

    Un nouvel espace de négociation

    Deuxième partie

        Le workfare et l’insertion : l’analyse comparative des institutions d’assistance aux États-Unis et en France

2. LES ANTÉCÉDENTS GÉNÉALOGIQUES DU WORKFARE ET DE L’INSERTION

  L’assistance dans l’histoire : changement et continuité

  Les États-Unis : la coutume du « mérite »

    La coutume britannique des lois sur les pauvres

    Les politiques d’assistance américaines

    Des pensions pour les mères jusqu’à l’AFDC-TANF

  La France : la coutume de la « solidarité »

    La Révolution de 1789 : la tradition républicaine

    Depuis le XIXe siècle : la diffusion des règles opérantes de la solidarité

3. LA SÉCURITÉ SOCIALE ET L’ASSISTANCE : UN PAYSAGE À GÉOMÉTRIE VARIABLE

  Sécurité sociale, famille et emploi

    La sécurité sociale : deux systèmes fortement différenciés

    Famille et emploi : des dynamiques institutionnelles spécifiques,

  L’AFDC-TANF et le RMI

    Deux pôles dans la structuration de l’assistance sociale

    Des niveaux de centralisation différents

4. LE « QUASI-MARCHANDAGE » DANS LA RELATION ASSISTANCIELLE

  L’institution d’un « sujet-citoyen » de l’assistance

    Les figures de l’allocataire : le « dépendant » et l’ « exclu »,

      La pauvreté des mères seules : dépendance et autonomie

      L’exclu ou les carences de la société, 

    Les figures de la citoyenneté : « obligation » des pauvres et « dette » de la Nation,

      Les États-Unis : les « obligations sociales de la citoyenneté »,

      La nouvelle « dette sociale » de la citoyenneté en France

  La régulation du « quasi-contrat assistanciel »

    L’étendue des obligations du workfare

    Une dualité de statut : la mère et la travailleuse salariée

    Une application différenciée selon le sexe

    La teneur des obligations du workfare

    La diffusion de la contrepartie assistancielle

    L’outil du contrat

5. LA MISE EN ŒUVRE : L’ÉPREUVE DU RÉEL,

  La mise en œuvre des

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Sylvie MOREL est professeur à l'Université Laval au Québec

Avis et commentaires