Les entreprises d'insertion - Jérôme Ballet - Que sais-je ? - Format Physique et Numérique | PUF  

Les entreprises d'insertion

Image
Les entreprises d'insertion
Les entreprises d'insertion
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/11/1997
9,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Les entreprises d'insertion en France apparaissent aujourd'hui comme un mode d'organisation de lutte contre l'exclusion.Cet ouvrage propose la première synthèse théorique et empirique du phénomène.Elle éclaire sur l'actualité permanente de lutte contre l'exclusion.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-048385-4
Numéro de tome: 
3243
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Introduction, 3

  Chapitre I — Exclusion et développement du dispositif d’insertion, 5

    I. L’exclusion, 6 : 1. La notion d’exclusion, 6 : A) L’évolution de la société, 6 ; B) La liaison entre inégalités et exclusion, 7 ; C) L’employabilité, 8 ; 2. Enclavement dans le chômage et exclusion, 11 — II. Enclavement et conséquences, 16 : 1. La pauvreté, 16 ; 2. Déchéance morale et sentiment d’inutilité, 18 — III. Le développement du dispositif d’insertion, 20 : 1. Le développement autonome, 21 ; 2. Un programme expérimental, 23 ; 3. La généralisation du dispositif, 26 : A) Les premiers pas vers la généralisation, 26 ; B) La généralisation par la diversité, 31.

  Chapitre II — Qu’est-ce qu’une entreprise d’insertion ?, 35

    I. Un organisme sans but lucratif ?, 36 : 1. Les statuts des entreprises d’insertion, 36 ; 2. Les théories économiques du secteur sans but lucratif, 37 : A) Les biens collectifs et l’électeur médian, 38 ; B) La confiance, 41 ; C) L’hétérogénéité, 42 ; D) Les coûts de transaction, 43 — II. Une entreprise d’économie sociale, 46 : 1. Une entreprise à vocation sociale particulière, 46 ; 2. Secours mutuel versus utilité publique, 49 ; 3. Du secours mutuel à l’entrepreneur social, 52 : A) Le modèle de Olson, 53 ; B) Les créateurs d’entreprises, 54 ; C) Les entrepreneurs sociaux, 55 — III. La démarche d’insertion par l’économique, 57 : 1. Une démarche globale, 57 ; 2. Savoir-faire et savoir-être, 60 ; 3. Auto-insertion versus hétéro-insertion, 64.

  Chapitre III — Objectifs des entreprises d’insertion, 66

    I. La capacité d’accueil, 66 : 1. La théorie des clubs, 66 ; 2. La capacité optimale, 68 ; 3. Les données sur la taille, 70 — II. L’efficacité sociale, 71 : 1. La qualité de l’accompagnement individuel, 71 ; 2. La dynamique de groupe, 72 : A) La notion de dynamique de groupe, 72 ; B) Dynamique de groupe et savoir-être, 73 ; C) La dynamique de groupe comme composante de l’efficacité sociale, 74 ; 3. L’efficacité sociale optimale, 75 ; 4. Les résultats sur les sorties, 78 — III. Quelques difficultés liées aux objectifs, 81 : 1. L’homogénéité, 81 : A) L’âge et le statut, 82 ; B) Les conséquences sur les entreprises d’insertion, 84 ; 2. Efficacité sociale et retour à l’emploi, 87 : A) Les préférences des exclus, 87 ; B) Les effets attendus, 89 ; 3. La notion d’insertion, 90.

  Chapitre IV — Le financement des entreprises d’insertion, 93

    I. Les sources de financement, 94 : 1. Les revenus liés à l’activité économique, 94 : A) Les revenus de l’activité, 94 ; B) Les crédits, 97 ; 2. Les aides publiques, 97 : A) Les aides au fonctionnement, 97 ; B) Les aides à l’investissement, 101 ; 3. Les dons, 101 : A) Les dons et le nombre de donateurs, 102 ; B) La sollicitation optimale des dons, 104 — II. Incompatibilité ou compatibilité des financements ?, 105 : 1. L’incompatibilité des aides publiques et des dons, 106 : A) L’effet d’éviction direct, 106 ; B) L’effet d’éviction indirect, 108 ; 2. La compatibilité des dons et des revenus du marché, 109.

  Chapitre V — Les limites de l’insertion, 111

    I. Les relations avec le secteur classique, 111 : 1. Concurrence ou partenariat avec les entreprises classiques, 111 : A) La notion de concurrence déloyale, 113 ; B) Les règles fiscales, 114 ; C) Les coûts associés à la main-d’œuvre, 114 ; D) Le partenariat, 116 ; 2. Le signalement, 118 — II. Le fonctionnement du secteur d’insertion, 120 : 1. La linéarisation de l’insertion, 120  ; 2. L’enfermement, 121.

  Conclusion, 124

  Orientations bibliographiques, 126

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Jérôme BALLET, docteur en sciences économiques, est maître de conférences à l'Université de Versailles-Saint Quentin en Yvelines.

Avis et commentaires