Les 100 mots du romantisme - Bruno Viard - Que sais-je ? - Format Physique et Numérique | PUF  

Les 100 mots du romantisme

Image: 
Les 100 mots du romantisme
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
12/05/2010
9,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

En son sens le plus large, le romantisme est une crise de la conscience européenne au moment du basculement dans le monde moderne. Contre la raison et les règles du classicisme, contre un certain bon goût à la française aussi, se produisit une révolte esthétique qui remit au premier plan la sensibilité. Progressivement, les abus de la Révolution, ses violences, les déceptions provoquées par la nouvelle société de l'argent donnèrent au romantisme un caractère plus politique, orienté contre les Lumières. Typiquement anti-bourgeois, le romantisme n’est pas pour autant étroitement aristocratique et catholique. Son parti est en revanche toujours celui de l’absolu, de l’idéal.
Autour de 100 mots clés, cet ouvrage se propose d'appréhender ce mouvement dans toutes ses dimensions et invite le lecteur à explorer les sens de l'exaltation romantique.


À lire également
Les 100 mots du littéraire, Paul Aron et Alain Viala
La littérature comparée, Yves Chevrel


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-057990-8
Numéro de tome: 
3879
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

Liste des 100 mots
1830 – 1848 – Absolu – Adultère – Alexandrin – Allemagne – Amérique – Anges – Angleterre – Aristocratie – Art pour l'art – Association – Augustin (saint) – Autobiographie – Balzac – Barricades – Baudelaire – Bifurcation – Blanquisme – Bourgeoisie – Caïn – Carence maternelle – Cénacle – Chateaubriand – Ciel – Cristallisation – Dédoublement – Dépression – Drame – Dualisme – Économie politique – Étymologie – Exaltation – Exil – Féminisme – Femme de trente ans – Filiation – Flaubert – Fourier – Fusée – Giono – Héloïse – Hernani (bataille d’) – Hugo – Individualisme – Italie – Lac – Laclos – Lamartine – Lamennais – Leroux – Libéralisme – Libertinage – Littérature – Lumières – Mariage – Mariage d’amour – Mémoire involontaire – Merry (rue du Cloître-Saint-) – Michelet – Modernité – Moyen Âge – Musique – Musset – Napoléon – Nature – Nerval – Nuit – Orient – Passion – Péché originel – Peinture – Poète – Poète mourant – Postromantisme – Pudeur – Quinet – Réaction – Réalisme – République – Révolution – Romantisme éternel – Rousseau – Saint-simonisme – Sand – Socialisme – Sociologie – Staël – Suicide – Symbolisme – Terreur – Tocqueville – Utilité – Utopie – Vicaire (savoyard) – Vigny – Volatiles – Waterloo.


   

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Professeur de littérature française à l'Université de Provence, Bruno Viard est membre du comité de rédaction de la Revue du MAUSS et de la Revue de Psychologie de la Motivation. Il est notamment l’auteur, aux PUF, d’un essai (Les trois neveux, 2002) et d’un manuel (Lire les romantiques français, « Licence », 2009).


 

Avis et commentaires