Les épistémologies constructivistes - Jean-Louis Le Moigne - Que sais-je ? - Format Physique et Numérique | PUF  

Les épistémologies constructivistes

Image
Les épistémologies constructivistes
Les épistémologies constructivistes
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
29/08/2012
9,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Depuis près d'un demi-siècle, l'approche constructiviste de l'épistémologie a permis des réflexions et des explorations qui ont profondément renouvelé cette discipline, ce dont cet ouvrage rend compte.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-060681-9
Numéro de tome: 
2969
Numéro d'édition: 
4
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Chapitre I — L'étude de la constitution des connaissances valables, 3

    I. Les trois questions de l'épistémologie : le statut, la méthode et la valeur de la connaissance, 3 — II. L'épistémologie institutionnelle, contrat social trop implicite ?, 4 — III. Le paradoxe de l'épistémologie institutionnelle contemporaine, 7.

  Chapitre II — Statut, méthode et organisation des épistémologies positivistes et réalistes, 12

    I. La robustesse apparente du tableau synoptique des sciences positives, 12 — II. Les hypothèses fondatrices du statut et des méthodes des connaissances positives, 16 — III. Gnoséologie des connaissances positives, 18 — IV. Méthodologie des connaissances positives, 24 — V. Concevoir d'autres hypothèses gnoséologiques et méthodologiques, 33.

  Chapitre III — Repères historiques pour l'entendement des épistémologies constructivistes, 36

    I. Sur la genèse des paradigmes épistémologiques, 36 — II. Du constructivisme radical selon L. Brouwer au constructivisme dialectique selon J. Piaget, 38 — III. Le patrimoine culturel du constructivisme, 41 — IV. Protagoras, Aristote, Pyrrhon... : les origines du constructivisme, 43 — V. L'héritage nominaliste du constructivisme, 44 — VI. De Léonard de Vinci à Giambattista Vico : la renaissance oubliée du constructivisme, 46 — VII. Connaître par la faculté de juger : l'hypothèse téléologique, 50 — VIII. La constitution du constructivisme au début du XXe siècle, 51 — IX. Le défi épistémologique de la cybernétique, 58 — X. L'institutionnalisation du constructivisme à partir de 1960, 62.

  Chapitre IV — Les hypothèses fondatrices des épistémologies constructivistes, 66

    I. La connaissance, représentation de l'expérience cognitive, 66 — II. Gnoséologie des connaissances constructibles, 70 — III. Méthodologie des connaissances constructibles, 79 — IV. Ethique et épistémologie : de la vérité à la faisabilité, 87.

  Chapitre V — Reconstruire l'organisation du système des sciences, 89

    I. Le modèle du système cyclique des sciences (J. Piaget), 89 — II. Le paradigme des sciences de l'artificiel (H. A. Simon), 92 — III. Le paradigme des sciences de la complexité (E. Morin), 97 — IV. Le modèle du système spiralé des sciences, 99 — V. L'interaction entre Empirie et Epistémé, 104 — VI. "Unitas Multiplex" : les épistémologies constructivistes, 106.

  Chapitre VI — Le contrat social des épistémologies constructivistes, 109

    I. Le constructivisme, "nouvel esprit scientifique", 109 — II. Le constructivisme, une autre conception de la connaissance, 112 — III. La construction des paradigmes de l'épistémologie, 117.

  Bibliographie, 121

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Jean-Louis LE MOIGNE est professeur émérite à l'Université d'Aix-Marseille