Lectures lentes - Pierre-Alain Cahné - Formes sémiotiques - Format Physique et Numérique | PUF  

Lectures lentes

Image: 
Lectures lentes
Sous-titre: 
Linguistique et critique littéraire
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
05/01/2011
22,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Ce que la linguistique structurale de Propp ou de Greimas a rendu possible, c’est de donner à des intuitions exactes une formalisation qui offre une méthode générale pour approcher certains récits. Par exemple, qu’est-ce qui permet de voir dans le mythe de Thésée la matrice dramatique qui produit le scénario du film Les sept mercenaires, de John Sturges ? Les actants sont au nombre de trois : les paysans rançonnés (la colonie athénienne), la force qui rançonne et prélève sur la colonie les biens dont elle a besoin (la bande de Calvera, le Minotaure), et la force qui s’oppose au Minotaure et libère la colonie (les « sept mercenaires », Thésée). Au cœur de toute désaliénation, il y a le don de sa vie pour celui qui appartient au monde de la force et qui la met au service des pauvres. Ceux-ci ne découvrent que tardivement qu’en mettant eux aussi leur vie dans la balance, ils peuvent devenir des hommes libres. C’est en montrant l’analogie entre les actants du mythe et les actions du scénario westernien qu’apparaît la structure sous-jacente au récit. Le scénario du western devient une variante du mythe, de sorte que la signification de celui-ci s’extrait de l’éclairage mythologique pour entrer dans la vision hégélienne de l’Histoire. Les concepts de variante et d’actants ont rendu possible un rapprochement qu’une critique sans vision ne pouvait, ou n’osait pas, faire.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
164
Code ISBN: 
978-2-13-056985-5
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction

Chapitre premier. — Le concept de forme et celui de signifié de puissance
Qu’est-ce que la forme ?
La saisie du temps dans l’œuvre de Sylvie Germain. Les formes en -ant
Psycho-mécanique et analyse stylistique

Chapitre II. — Le prolongement de la tradition rhétorique
La métaphore
Les figures de pensée
Cratylisme et étymologie

Chapitre III. — De la langue au style
Syntaxe de l’ordre proustien
Réné Char, Divergence. Étude de style

Chapitre IV. — La fonction poétique et la polysémie
La syntaxe du poétique
Baudelaire, « Le Port »
L’Épicerie d’enfance de Jean Follain
Baudelaire, « Le Vin des amants »

Chapitre V. — Sémantique structurale : la lexicologie
Autour du mot pin(s) dans l’œuvre romanesque de Mauriac
Tentative de reconstitution d’un réseau connotatif

Chapitre VI. — Le concept de variante
La variante fonctionnelle : « love juice » et « sleeping potion » chez Shakespeare
La réminiscence inconsciente
La réminiscence consciente
La réécriture consciente
La variante : Dr Jekyll et Mr Hyde, ou la métamorphose positiviste du philtre. Le philtre et le fiel

Chapitre VII. — La philosophie analytique et l'acte d'écrire
L’acte d’écrire chez Marcel Proust. Analyse d’un fragment d’À la recherche du temps perdu
La voix de Legrandin dans À la recherche du temps perdu. La figure de l’adynaton

Conclusion

Premières publications
Bibliographie


  

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Professeur de langue et littérature françaises à l’Université Paris IV-Sorbonne, Pierre-Alain Cahné est depuis 2005 recteur de l’Institut catholique de Paris. Il a notamment publié aux PUF Qu’est-ce que le style ? (« Linguistique nouvelle », 1994) et Littérature française du XXe siècle (« Premier cycle », 1992).


 

Avis et commentaires