Le temps, la plus commune des fictions - Véronique Le Ru - Philosophies - Format Physique et Numérique | PUF  

Le temps, la plus commune des fictions

Image: 
Le temps, la plus commune des fictions
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
03/10/2012
12,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

En abordant le temps sous l’angle de la généalogie et non de la conscience immédiate, cet ouvrage ne manquera pas de déranger. Le temps y est découvert comme une construction intellectuelle récente, œuvre des fondateurs de la science moderne, Galilée et Newton. Cette époque, le XVIIe siècle, est aussi celle des transformations politiques et économiques à l’origine du capitalisme. Le temps, l’abstraction mathématique, est dès lors devenu l’instrument d’une domination pernicieuse qui s’étend des structures de nos sociétés jusqu’aux plus intimes de nos vécus. Et pourtant… le temps, n’est-ce pas d’abord le flux et le reflux des vagues sur la mer ? N’est-ce pas le mouvement même de la vie ?
À l’orée d’un millénaire où tout doit être quantifié, ce livre provocateur suggère de réapprendre à vivre humainement pour mettre fin aux tragédies ordinaires du temps compté, limité, dont on ne sait plus se départir.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
192
Code ISBN: 
978-2-13-060810-3
Numéro de tome: 
222
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

INTRODUCTION

I. – LE TEMPS EN MOI
Dire ce qu’est le temps en moi
Le temps comme passage obligé
Le jour d’avant
Le temps de mes ancêtres
Le flux
Ce que je crois percevoir au présent est en réalité du passé

II. – CE QUE M’APPREND LA SCIENCE SUR LE TEMPS
La construction du temps objectif
Les conditions et les finalités de la construction du temps objectif
Pourquoi vouloir entrer dans l’univers de la précision ?
Trouble dans les deux infinis
La théorie de la relativité ou la relativisation de l’espace, du temps et de la simultanéité
La « vitesse » de la lumière comme facteur de conversion des espaces en temps, des temps en espaces
L’invention de l’espace-temps
Temps subjectif et temps scientifique
L’irréversibilité du temps

III. – LA FABRIQUE DU TEMPS : CONVENTION OU VOIE D’ACCÈS À L’ÉTERNITÉ ?
L’irréversibilité du temps : destin tragique ou condition d’action et de liberté ?
Le temps au service de la norme
Les mécanismes de la mémoire
Le problème de la simultanéité
Le continuum espace-temps : l’expérience du corps propre
Le rapport de mon temps propre à l’éternité
L’éternité, vestige négatif de ma conscience du temps
L’éternité, du primitif occulté ?

IV. – LA GÉNÉALOGIE DU TEMPS
Nécessité d’une généalogie du concept de temps
Généalogie de ma conscience du temps
Généalogie du concept de temps

V. – LE TEMPS MIS AU SERVICE DE LA DOMINATION ÉCONOMIQUE
La variable temps et la révolution financière britannique
La mathématisation du temps et la labellisation de la monnaie
Le temps et la monnaie : la « merveilleuse invention» du marché mondial
La variable temps et la monnaie : les deux conditions de la circulation et de la croissance

VI. – POURQUOI CÉDER À L’EMPRISE DU TEMPS ?
La tendance humaine à se fuir soi-même
Le mythe des abstractions
Défaire les mythes et revenir au réel
Revenir au réel, au cycle des processus
Vivre à propos selon le rythme des saisons
La nouvelle ruse : se défaire de l’emprise du temps

Bibliographie

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Véronique Le Ru est agrégée de philosophie et maître de conférences à l’université de Reims.

 

Avis et commentaires