Le nouvel esprit du salariat - Sophie Bernard - Hors collection - Format Physique et Numérique | PUF  

Le nouvel esprit du salariat

Le nouvel esprit du salariat
Le nouvel esprit du salariat
Rémunérations, autonomie, inégalités
Auteur: 
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
19/02/2020

Résumé

Nous assistons depuis les années 1970 à une déstabilisation du salariat en France, mis en péril par la multiplication des formes d’emplois précaires et l’expansion du travail indépendant. Dans un tel contexte, l’évolution des formes de rémunération et de mobilisation de la main-d’œuvre contribue à fragiliser les salariés. Ce nouvel esprit du salariat, foyer central de diffusion des valeurs individualistes et méritocratiques qui irriguent la société, promeut l’avènement d’un travailleur autonome et responsable. Mais faut-il l’envisager comme un progrès, tel que le présentent les employeurs, ou comme une nouvelle forme de sujétion des travailleurs ? L’enquête de Sophie Bernard, menée durant près de vingt ans auprès de populations variées dans un panel d'entreprises, analyse les mutations qui s’opèrent au cœur du salariat stable. Elle met au jour le développement de profondes injustices mais aussi le déni du lien de subordination, potentiellement risqué pour les salariés, mis au profit des performances de l’entreprise.

Caractéristiques

Nombre de pages: 
244
Code ISBN: 
978-2-13-081453-5
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction ...................................................... 7

Faire son salaire ............................................... 10

Vers une autonomie pour l’organisation ........ 13

L’autonomie pour l’organisation à l’épreuve

du réel ......................................................... 21

Chapitre 1. Le salarié « associé » : le partage

des bénéfices ................................................ 29

Les salariés face à la pression

du juste-à-temps ......................................... 33

En rayon, « tout le monde met la main

à la pâte » ................................................ 35

En caisse, « aller toujours plus vite et garder

le sourire » ............................................... 42

L’émergence de la figure du salarié

« associé » ................................................... 51

Six mois de salaire supplémentaire ! ............. 51

« Quand on vole Maximag, on vous vole… » . 54

Intériorisation du contrôle et émulation

collective .................................................. 56

Une convergence des intérêts de l’entreprise

 

et de ceux des salariés .............................. 59

Du partage des bénéfices au partage

des risques ................................................... 65

Les « nostalgiques » ...................................... 66

Les « nouveaux prolétaires » ......................... 71

Les « professionnels » .................................... 79

Chapitre 2. Le salarié « méritant » : les primes

sur objectifs ................................................. 87

Établir des inégalités « justes » ........................ 92

Bonne prime = bon travail ............................ 93

La « carotte » des primes .............................. 97

(Se) distinguer ............................................... 102

Lutter contre le « bâtonnage » ou faire

des économies ? .......................................... 106

La marginalisation de la « réalisation

budgétaire » .............................................. 110

L’absence de maîtrise de la « création

de valeur » ............................................... 112

Un encadrement de « l’évaluation

managériale » ........................................... 115

De la satisfaction client à la chute

des primes ................................................ 119

Le « saupoudrage » : un renoncement

à l’idéal méritocratique ............................... 121

De l’idéal méritocratique à la logique

des quotas ................................................ 124

« Saupoudrer » pour pacifier ......................... 127

« Saupoudrage » et déception ........................ 129

Réparer les injustices ....................................... 132

Des inégalités « injustes » .............................. 133

Réduire les inégalités « injustes » .................. 138

Des femmes qui déméritent ? .......................... 146

Les femmes moins payées que les hommes ...... 147

Des inégalités « justes » ? .............................. 157

Chapitre 3. Le salarié « quasi indépendant » :

les commissions ........................................... 163

Autonomie versus contrôle du travail ............ 166

Une appropriation de la clientèle .................. 167

Une forte autonomie au travail ..................... 175

Autonomie pour l’organisation

versus autonomie hors organisation ......... 179

Une incertitude salariale croissante ................. 186

Une croissance de la concurrence ................. 186

Des clients en difficultés ................................ 190

Limiter l’incertitude ....................................... 194

Développer sa clientèle .................................. 198

Les promesses du salaire à la commission :

« Monsieur Gagne-pain » ........................... 205

Un métier lucratif .......................................... 206

Des horaires extensibles ................................ 208

Le désengagement professionnel des femmes

au service de la carrière masculine .......... 211

L’illusion du travail autonome :

« Madame Gagne-petit » ............................ 214

Un travail ou une occupation ? ..................... 215

Une autonomie au service

de la conciliation ...................................... 218

Salaire d’appoint et vulnérabilité

des femmes ............................................... 222

Conclusion ........................................................ 229

Remerciements .................................................. 239

Autour de l'auteur

Sophie Bernard est professeure de sociologie à l’université ParisDauphine et chercheuse à l’Irisso. Elle est également membre junior de l’Institut universitaire de France. Elle est notamment l'auteur de Travail et automatisation des services (Octarès, 2012).

20,00 €
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Nos recommandations

La fabrique des transclasses

La fabrique des transclasses

Chantal Jaquet

La fabrique des transclasses

Chantal Jaquet

Historiens, philosophes, sociologues ou psychanalystes, hommes d’arts et de métiers, les auteurs de ce livre sont pour la plupart des transclasses, produits...

Éloge des communs

Éloge des communs

Patrick Pharo

Éloge des communs

Patrick Pharo

Comment retrouver le sens du commun et préserver l’environnement naturel et l’État social, après quarante ans d’idéologie néo conservatrice et d’emballement...

Les dépossédés de l'open space

Les dépossédés de l'open space

Fanny Lederlin

Les dépossédés de l'open space

Fanny Lederlin

Quel est le point commun entre un livreur à vélo, une agente d’entretien, un start-upper, une aide soignante et une « curatrice de contenus » ? Tous...

Les 100 mots du luxe

Les 100 mots du luxe

Christian Blanckaert

Les 100 mots du luxe

Christian Blanckaert

La nature du social

La nature du social

Laurent Cordonier

La nature du social

Laurent Cordonier

Au cours de notre histoire évolutive, le cerveau humain a été modelé en profondeur par et pour la vie en société. Nous sommes ainsi naturellement dotés de...

Nos chers « Amis américains »

Nos chers « Amis américains »

Anne Monier

Nos chers « Amis américains »

Anne Monier

À l’heure de la crise économique, des coupes budgétaires et des transformations du service public, de nombreuses institutions culturelles françaises sont...

Vers une médecine collaborative

Vers une médecine collaborative

Nadège Vezinat

Vers une médecine collaborative

Nadège Vezinat

Les maisons de santé, pluri-professionnelles, qui regroupent médecins généralistes et différents paramédicaux ou pharmaciens, se multiplient sur le...