Le moment philosophique des années 1960 en France - Patrice Maniglier - Philosophie française contemporaine - Format Physique et Numérique | PUF  

Le moment philosophique des années 1960 en France

Image: 
Le moment philosophique des années 1960 en France
Sous-titre: 
Préface de Frédéric Worms
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
20/04/2011
35,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Les années 1960 furent le théâtre de l’un des épisodes les plus brillants de l’histoire de la pensée philosophique en France. Elles s’ouvrirent sur le triomphe public du structuralisme, avec La Pensée sauvage de Lévi-Strauss, se continuèrent par le renouvellement du marxisme proposé par Althusser et de la psychanalyse par Lacan, et s’achevèrent avec une série d’œuvres comme celles de Foucault, Deleuze, Derrida et Lyotard, qui ont décidé du visage de la philosophie contemporaine.
L’héritage de cette période a néanmoins été difficile, suscitant tantôt une fascination mimétique, tantôt un rejet caricatural. Depuis quelques années, les auteurs qui l’ont marquée font individuellement l’objet d’une réception savante plus mesurée et plus profonde, au risque cependant de perdre la dimension collective et transversale qui la caractérisait. Le but de cet ouvrage est de réunir certains des meilleurs spécialistes pour prendre toute la mesure de ce qui a constitué, par son intensité et son ampleur, un « moment philosophique » exceptionnel.
Il offre à la fois une traversée de quatre dimensions transversales (épistémologique, politique, esthétique et philosophique) et une relecture de quatre livres singuliers : La Pensée sauvage de Lévi-Strauss (1962), Lire Le Capital et Pour Marx d’Althusser (1965), les livres de Derrida autour de De la grammatologie (1967), et Discours, Figure de Lyotard (1971). Traversant aussi bien les mathématiques de Bourbaki que la linguistique structurale, l’anthropologie de Lévi-Strauss que la psychanalyse freudienne, le marxisme d’Althusser que celui d’Adorno, le théâtre de Brecht que le cinéma de Godard, ce livre invite à redécouvrir ce moment non pas comme un objet historique à circonscrire, mais comme un mouvement ouvert où se sont décidées certaines des tâches qui nous incombent encore, aujourd’hui.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
578
Code ISBN: 
978-2-13-058206-9
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos, par Frédéric Worms

Introduction. — Les années 1960 aujourd'hui, par Patrice Maniglier

Première partie. — Un moment épistémologique
Structuralisme et comparatisme en sciences humaines et en mathématiques : un malentendu ?, par David Rabouin 
La renaissance des philosophies de la nature et la question de l'humain, par Alberto Gualandi
Linguistique de corpus philosophique : l’exemple de Deleuze, par Sylvain Loiseau et François Rastier
Le nietzschéisme comme épistémologie : la réception française de Nietzsche dans le moment philosophique des années 1960, par Alan D. Schrift

Deuxième partie. — Lévi-Strauss 1962
La Pensée sauvage aujourd’hui : d’Auguste Comte à Claude Lévi-Strauss, par Frédéric Keck
Les jeux anaclastiques de Lévi-Strauss, par Stefano Franchi
Granger et Foucault lecteurs de Lévi-Strauss. L’anthropologie structurale entre épistémologie et archéologie des sciences humaines, par Philippe Sabot
Du système à la structure, la redéfinition de la méthode comparative par Gildas Salmon

Troisième partie. — Transversale politique
Jean-Claude Milner : « La petite bourgeoisie intellectuelle en France : d'un rêve l'autre »
Mathieu Potte-Bonneville : « Du sable à la bataille – Foucault avant 1968. »
Étienne Balibar : « La philosophie et l’actualité : au-delà de l’événement ? »

Quatrième partie. — Althusser 1965
Andrea Cavazzini : « De la pratique. Althusser d’un marxisme à l’autre »
Guillaume Sibertin-Blanc : « Entre histoire et politique : le problème de la conjoncture chez Althusser »
Julien Girval-Pallota : « Althusser face à Godard : l’esthétique matérialiste de La Chinoise »

Cinquième partie. — Transversale philosophique
Frédéric Worms : Pouvoir, création, deuil, survie. La vie, d’un moment philosophique à un autre.
Pierre Macherey : « Spinoza 1968 : Guéroult ou/et Deleuze »
Jean-Michel Salanksis : « Derrida et la philosophie analytique »
Jean-Christophe Goddard : « Deleuze dans le moment 60. Une nouvelle image de la pensée ? »

Sixième partie. — Derrida 1967
Patrice Maniglier : « Térontologie saussurienne : Ce que Derrida n’a pas lu dans le Cours de Linguistique Générale ».
Vladimir Safatle : « Être juste avec Freud  : la psychanalyse dans l´antichambre de De la Grammatologie »
Peter Dews : « Déconstruction et dialectique négative : la pensée de Derrida dans les années 60 et la question du “tournant éthique” »

Septième partie. — Transversale esthétique
Dimitra Panoupoulos : « De la distanciation à la désidentification. Controverses sur la réception de Brecht en France »
Jehane Dautrey : « Boulez et Lévi-Strauss : la question de la structure »
Dork Zabunyan : « Un effet de blow-up : philosophie, cinéma et inconscient de l’histoire »
Lucien Vinciguerra : « Comment inverser exactement Les Ménines : Michel Foucault et la peinture à la fin des années 60, des formes symboliques aux dispositifs »

Huitième partie. — Lyotard 1971
Gaëlle Bernard : « Notes sur le détour par la fonction critique de l’œuvre »
Jean-Clet Martin : « Enluminures – à propos de Lyotard »
Corinne Enaudeau : « Discours/Figure : coup et après-coup »
Juan Luis Gastaldi : « L’esthétique au sein des mots : Discours Figure ou le renouvellement du projet critique »

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Patrice Maniglier est maître de conférences à l’Université d’Essex (Royaume-Uni). Il est notamment l’auteur de La Vie énigmatique des signes : Saussure et la naissance du structuralisme (Léo Scheer, 2006) et codirige la collection « MétaphysiqueS » aux PUF.


 

Avis et commentaires