Le laboratoire moraliste - Alain Brunn - Littéraires (Les) - Format Physique et Numérique | PUF  

Le laboratoire moraliste

Image: 
Le laboratoire moraliste
Sous-titre: 
La Rochefoucauld et l'invention moderne de l'auteur
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
24/06/2009
26,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Quand advient une crise des savoirs, philosophique, scientifique, théologique, les Lettres doivent se réinventer pour redonner un cadre aux discours. Un tel travail s’accomplit notamment dans ce laboratoire que constitue l’écriture moraliste, lieu d’expérimentations où s’élabore un discours critique sur l’homme et la société. Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, lorsque l’ordre des discours est bouleversé, la trajectoire d’un La Rochefoucauld est exemplaire de ce besoin d’inventer une nouvelle figure d’auteur. Avec ses Maximes, mais aussi ses Mémoires, ce duc et pair de France se fait collectionneur : il choisit et évalue des vérités morales et historiques qu’il épingle en sentences. Il investit ainsi dans l’écriture une autorité que les incertitudes de son temps, l’échec de la Fronde et l’émergence de l’État absolu lui ont interdite sur le plan politique. De la littérature comme crédit fait au livre quand les discours se troublent : cette expérience a instauré une fascination pour le droit à l’aphorisme qui hante ensuite l’Occident, jusqu’à Nietzsche, Barthes et Cioran.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
296
Code ISBN: 
978-2-13-056416-4
Numéro d'édition: 
1
Format
13.5 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction. — Le laboratoire moraliste
 
Chapitre premier. — L’œuvre et l’auteur : quelques histoires exemplaires (Balzac, Voltaire, Hugo)
De quelques écrivains morts
L’auteur-et-l’œuvre
Des œuvres aux œuvres complètes
Le romantisme et le mort : Hugo et l’œuvre, singulier
Le romantisme et le mort : Mallarmé et la révolution de « l’œuvre pure »
Les trois absolus de l’œuvre romantique : totalité, systématicité, identité
Du vivant de l’auteur (il n'y a pas d'œuvre de La Rochefoucauld)

Chapitre II. — Le savoir curieux du moraliste
La culture de la curiosité et le (dés)ordre de la collection
Le déclassement de l’inclassable
Le cabinet, un modèle littéraire
L’écriture curieuse du moraliste
La collection curieuse : collectionneurs, amateurs et écrivains
Une collection curieuse peut-elle être morale ?
De Plutarque à Augustin : condamnations du curieux
La curiosité comme entre-deux
La curiosité, une passion discursive
Collection et contrition
La Rochefoucauld : honnête curiosité et connaissance


Chapitre III. — Portrait de l’auteur en collectionneur
Le désordre des livres : une poétique du savoir mêlé
Le cas La Rochefoucauld
Les adages au cœur de l’enseignement
L’héritage de la poésie gnomique ou le savoir en fragments
L’apophtegme, du discours fragmenté à la diversité des discours
Anas et bibliothèques, ou les lettres en fragments
Les Proverbes, ou la vérité en fragments
Les anecdotes, ou l’histoire en fragment
« Une collection de plusieurs livres » : le procès esthétique du recueil
Mélange, dispositio et fonction auteur
« Autheurs moraux & mêlés »
Un précédent : le cas Montaigne
Collection, citation et vanité d’auteur
Citation, originalité et auctorialité : de la collection au collectionneur
La Rochefoucauld et l’autorité des recueils
La Rochefoucauld hors ses recueils
Auteurs mêlés : l’autorité du collectionneur, une distinction


Chapitre IV. — L’oralité et l’écriture
Le modèle double de la parole : rhétorique savante et conversation
La Rochefoucauld et la parole suspecte
Logique déliée de l’écriture, logique continue de la parole
La formule, modèle du style coupé
La liste, un modèle d’œuvre
Le laboratoire graphique


Chapitre V. — Le sourire de La Rochefoucauld : l’équivoque railleuse
La raillerie comme distance : bonne et mauvaise raillerie
Raillerie, flatterie, mépris
Éloge de la raillerie
Raillerie et satire politique : humour profane
Raillerie et satire religieuse : humour sacré
Les genres de la raillerie
La muse misogyne
La Rochefoucauld misanthrope : « le portrait du peintre »
L’auteur misanthrope
Vanité d’auteur
Ironie d’auteur


Chapitre VI. — Le piège herméneutique : le miroir infini
Écriture et ironie : la machine herméneutique
La logique négative de l’œuvre
Au risque de l’écriture
L’intérêt de l’intérêt : raison et déraison politiques
Le paradoxe de l’intérêt et la critique du conseiller
« L’intérêt de celui qu’on croit avoir fait cet écrit »
Contre l’histoire
Contre le sens
Protocole de lecture : à distance
Anonymat d’auteur
L’auteur au péril des critiques


Conclusion

Le paradoxe de l’amateur


Annexes
La Rochefoucauld pendant la Fronde : déclaration et mazarinade
Une vie d’auteur ? La place de l’écriture dans l’existence d’un grand
Bibliographie
Index


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Alain Brunn, ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de lettres modernes, docteur en littérature et civilisation française, enseigne la littérature en classes préparatoires. Il a notamment publié L’Auteur (GF-Flammarion) et participé à une édition des œuvres de La Rochefoucauld (Classiques Garnier-Pochothèque).


 

Avis et commentaires