Le corps des philosophes - Serge Le Diraison - Major - Format Physique et Numérique | PUF  

Le corps des philosophes

Image
Le corps des philosophes
Le corps des philosophes
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/01/1993
22,31 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Caractéristiques

Nombre de pages: 
272
Code ISBN: 
978-2-13-045523-3
Numéro d'édition: 
1
Format
17.5 x 24 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avertissement, IX

Introduction, 1

Chapitre 1 – Le logos comme redresseur des corps. Platon : le corps du sépulcre au signe, 15

    Réfléchir, 15

      I. 

        Le corps problématique : entre bonne tenue et dissipation, entre retenue et perte, entre vie et mort, 17

           1. Le corps : matière à problème

           2. Le corps vivant est altération, 19

           3. Le corps est un signe, 20

           4. Du corps-signe au texte cosmique, 21

           5. Pas de bonne tenue du corps humain sans mémoire, 22

           6. L'épiderme contre la mémoire, 24

           7. Détermination de la problématique platonicienne du corps, 26

      II. 

        Le corps débridé dans tous ses états ou le triomphe du matérialisme, 28

           1. Le bon plaisir du corps, 28

           2. Du bon plaisir des corps à l'agrégat social, 28

           3. La séduction du corps ou la pseudo-politique des ressources humaines, 29

           4. La force du corps tyrannique, vérité de la pseudo-politique, 29

           5. Les corps débridés ou la négation du corps politique, 30

           6. Les présuppositions matérialistes de la sophistique, 31

           7. La confusion inintelligible du matérialisme, 32

      III. 

        L'exigence essentielle, 34

           1. Ce qu'il en est en vérité du désir de bonheur, 34

           2. Ce qu'il en est en vérité du plaisir, 36

           3. Ce qu'il en est en vérité de la parole, 37

           4. Les laudateurs du corps ne savent pas ce qu'ils disent, 39

      IV. 

        L'Etre ou le référent ultime, 40

           1. La fracture, 40

           2. L'espace commun de l'articulation. "Le divin est la mesure de toutes choses", 41

           3. Le Réel, la copie, le simulacre, 42

           4. Le Bien, 45

           5. Le rapport du sensible aux Idées, 46

           6. L'âme rationnelle du Vivant mortel, 47,

      V. 

        Le drame existentiel : du corps-prison au corps-signe, 51

           1. La spécificité du vivant mortel, 51

           2. Le corps, prison de l'âme, 52

           3. Le corps propre, c'est-à-dire le corps parfaitement signe, 54

           4. Le statut de la métempsycose, 55

           5. Le régime en vue du corps propre, 56

           6. Le souci du corps propre, prélude à l'oubli du corps, 59 Approfondir, 60 Prolonger, 61

Chapitre 2 – Le corps sans ombre. Physique et physiologie cartésiennes, 75 Réfléchir, 75

      I. 

        Le monde comme représentation, 78

           1. Qu'est-ce que la représentation ?, 79

           2. La mutation de l'astronomie à la Renaissance, 80

           3. Du Cosmos à l'Univers mathématisé, 82

           4. Descartes et l'automate, 83

           5. Les trois notions primitives, 84

           6. Espace physique et étendue géométrique, 85

      II. 

        En quête d'un nouveau fondement : l'âme distincte du corps, 86

           1. Une méthode égocentrée, 86

           2. Du "livre de la nature"..., 88

           3. "à la fable du monde"..., 89

           4. La nécessité d'un fondement, 90

           5. Le doute, 91

           6. Le cogito : une pensée hors du monde, 93

           7. Je suis une âme ou une pensée, 94

           8. La priorité de la pensée sur le corps, 96

           9. L'analyse du morceau de cire, 97

          10. L'âme donne corps, 99

          11. Du doute à la véracité divine, 101

      III. 

        L'homme dans le monde : la sphère de l'union de l'âme et du corps, 103

           1. De l'essence à l'existence : mathématique et physique, 104

           2. Une réhabilitation du sensible, 105

           3. Le sensible indice d'une extériorité : la preuve de l'existence des corps, 106

           4. Inclination naturelle et raison, 108

           5. L'union de l'âme et du corps, 109

           6. La vérité du sensible, 110

           7. En quel sens puis-je dire : "je suis mon corps" ?, 111

           8. L'individualisation du corps propre, 112

           9. La finalité du corps humain, 114

          10. La coexistence du mécanisme et de la finalité

Avis et commentaires