Le concept de preuve à la lumière de l'intelligence artificielle - Jean Sallantin - Nouvelle encyclopédie Diderot - Format Physique et Numérique | PUF  

Le concept de preuve à la lumière de l'intelligence artificielle

Le concept de preuve à la lumière de l'intelligence artificielle
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/11/1999
27,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

La preuve est partout à l'oeuvre dans les activités pratiques mais aussi théoriques, elle reste très difficile à définir, ses formes sont très variées. La preuve est l'expression de la persévérance de l'être que Spinoza a mise à la base de sa philosophie.

Dans la recherche scientifique, on recourt à la preuve pour faire admettre une déccouverte à une communauté donnée. Une preuve s'administre dans un conflit.

Toute preuve apparaît ainsi comme une conséquence de la tension qui règne entre l'intérieur et l'extérieur de la science. Cette tension se révèle essentielle à la démarche scientifique en tant que telle.

L'un des intérêts majeurs de la recherche en intelligence artificielle tient à ce qu'elle permet de soumettre cette tension même à un examen approfondi. Elle mobilise à cette fin toutes les ressources de l'automatisation et de la formalisation.

Les différents textes ici rassemblés montrent que l'intelligence artificielle permet de poser différemment le problème de la preuve de trois façons : elle interroge directement ce qui dans la preuve relève d'une autoréférence, elle suppose un examen continu de ce par quoi toutes les formes de connaissances sont à même de s'exposer, enfin elle fait de la question de la technique des connaissances une question philosophique qui nous ramène à celle que posent toutes les formes d'automatisation des processus de pensée.

L'ouvrage se divise en quatre parties :

-- réflexion philosophique sur le formalisme et l'activité de preuve

-- logique

-- problèmes des formes d'automatisation de la preuve

-- activités probatoires dans les sciences humaines

Texte de couverture


Caractéristiques

Nombre de pages: 
384
Code ISBN: 
978-2-13-050104-6
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

TABLE DES MATIÈRES

Introduction, La preuve à la lumière (?) de l’intelligence artificielle, par Jean Sallatin et Jean-Jacques Szczeciniarz

De la connaissance au calcul : implications épistémologiques du cognitivisme, par Claude Imbert

Descartes et Euclide : Le cogito comme ultime preuve, par Jean-Jacques Szczeciniarz

Le programme de Hilbert, par Kosta Dosen

La logique paraconsistante, par Newton C. A. da Costaz et Jean-Yves Béziau

Vers un métamathématicien artificiel, par Jacques Pitrat

Sur les preuves non déductives en intelligence artificielle, par Pierre Marquis

Vers un démonstrateur adaptatif, par Catherine Belleannée, Jacques Nicolas et Raoul Vorc’h

Appendre la preuve, par Nicolas Balacheff

Preuves de la déduction automatique et analogie, par Régis Curien

Les cadres probatoires, par Jean Sallantin

Règles, déduction, grammaire et langage, par Ricard Zuber

Des régimes de preuves en langues et discours, par Georges Vignaux

La preuve et le contrat, par Didier Ferrier

Le raisonnement historique à l’épreuve de l’IA, par Jean-Claude Gardin, Monique Renaud et Marie-Salomé Lagrange

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Cet ouvrage est publié sous la direction de Jean-Jacques Szczeciniarz et de Jean Sallantin

Avis et commentaires