Le baccalauréat professionnel : impasse ou nouvelle chance ? - Vincent Troger - Education et société - Format Physique et Numérique | PUF  

Le baccalauréat professionnel : impasse ou nouvelle chance ?

Image: 
Le baccalauréat professionnel : impasse ou nouvelle chance ?
Sous-titre: 
Les lycées professionnels à l'épreuve des politiques éducatives
Aucun commentaire pour le moment
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
17/08/2016
25,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Les bacheliers de la filière professionnelle représentent aujourd’hui un tiers de l’ensemble des bacheliers et ont vu leurs effectifs exploser ces dernières années. Qui sont-ils vraiment ? Quels sont leurs projets ? Que font-ils après le bac ? À partir d’une comparaison de la place de la voie professionnelle dans les différents pays européens et un rappel de l’histoire récente de cette filière en France, les auteurs analysent la situation particulière des lycées professionnels dans notre système éducatif à travers trois enquêtes menées depuis 2009 auprès de cinq cents élèves de « Bac pro ». Les choix d’orientation, les aspirations et les trajectoires de ces jeunes sont ainsi retracés, interrogeant la réalité des effets de la réforme de 2008. Où en sont les nouvelles opportunités promises par cette réduction d’une année de la durée de la formation ?


Caractéristiques

Nombre de pages: 
184
Code ISBN: 
978-2-13-065108-6
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction


Chapitre 1 – L’enseignement professionnel français à la lumière des comparaisons internationales
La diversité des modèles de formation professionnelle
Un enjeu des politiques éducatives au niveau international
Les réformes de l’enseignement et de la formation professionnelle dans d’autres contextes nationaux
Aux origines historiques des modèles de formation européens
Pour une analyse sociétale de l’enseignement et de la formation professionnelle initiale


Chapitre 2 – Le premier bac pro, un diplôme bancal dans une institution en déclin
L’enseignement professionnel des Trente glorieuses, « planche de salut de la classe ouvrière »
Le lycée professionnel victime collatérale de la croissance du nombre de diplômés
Le lycée professionnel, « miroir d’une perte d’identité »
Quand les impératifs politiques l’emportent
Une mise en œuvre complexe dans un contexte instable


Chapitre 3 – Une réforme « aux forceps »
Une expérimentation confidentielle et détournée de ses objectifs initiaux
Rationalisation et économies d’échelle
Une contestation rapidement étouffée par le contexte politique
Les professeurs de lycée professionnel, de l’hostilité à l’adhésion


Chapitre 4 – Le bac pro en trois ans : les raisons d’un succès populaire
Une nouvelle perception du lycée professionnel
Inappétence scolaire et poursuites d’études
La réforme, facteur déterminant de croissance des poursuites d’études post-bac
Le revers de la réforme : turn-over et fragilisation des plus faibles


Chapitre 5 – Les nouvelles aspirations des bacheliers professionnels
Nouveaux étudiants et condition étudiante
Les difficultés de la condition étudiante
De l’impérieuse nécessité de maîtriser le temps


Chapitre 6 – Pour une relecture des paradigmes de relégation et d’orientation par défaut
L’accentuation des clivages internes à la voie professionnelle
Un nouvel espace d’interactions entre décisions politiques, autonomie des acteurs et déterminations sociales

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Vincent Troger est maître de conférences à l’ESPÉ de l’université de Nantes et chercheur au CREN (Centre de recherche en édu­cation de Nantes). Spécialiste des enseignements profes­sionnels et technologiques, il est notamment l’auteur d’une Histoire du système éducatif avec Jean Claude Ruano-Borbalan (Puf, « Que sais-je ? », 2015).
Pierre-Yves Bernard est maître de conférences à l’université de Nantes et chercheur au CREN. Il est spécialiste des questions de décrochage scolaire (Le décrochage scolaire, Puf, « Que sais-je ? », 2015), et ses travaux portent plus généralement sur les politiques éducatives et leur place dans les relations formation-emploi.
James Masy est docteur en sciences de l’éducation, sociologue de l’éducation, formateur à l’ESPÉ de l’université de Nantes et chercheur au CREN. Il travaille sur la question du rapport au temps des élèves et des étudiants.

Avis et commentaires