Leçon philosophique sur le mal - Frédéric Laupies - Major - Format Physique et Numérique | PUF  

Leçon philosophique sur le mal

Image: 
Leçon philosophique sur le mal
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/09/2000
12,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

La question du mal est bien connue dans ce siècle : génocides, charniers, guerres ...

Pourtant le Mal ne se réduit pas à d'abominables spectacles : il y a des silences coupables, des complicités implicites, des lâchetés quotidiennes. Il y a aussi la puissance séductrice de la transgression. Abominable, banal, repoussant, séduisant : le mal joue sur la réversibilité. Il est dans sa nature même de jouer sur les renversements : subversion, perversion, inversion.

Cet ouvrage cherche à identifier le mal, à le saisir là où il s'échappe. La réflexion est ordonnée autour de trois questions : l'unité du mal - l'être du mal - le sens du mal.

Les principaux types de réponses y sont analysés et articulés entre eux, de sorte que le lecteur trouvera à la fois un exposé des grandes doctrines et un questionnement unifié.

Texte de couverture


Caractéristiques

Nombre de pages: 
160
Code ISBN: 
978-2-13-051005-5
Numéro d'édition: 
1
Format
11.8 x 17.2 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos

Introduction – Le malin génie du mal

Première partie – Position du problème

1 – Unité du mal (I) – Du mal en général au mal physique

  I.  Mal physique, mal moral, mal métaphysique

  II.

    1. Figures du manque

    2. Le manque du manque

    3. La clé de l’équivocité

2 – Unité du mal (II) – Du mal physique au mal moral... et retour

  I.  Simplicité et complexité du mal moral

    1. La faute et les fautes

    2. Le « mal radical » : unité du mal moral ?

    3. Le moindre mal et la responsabilité

    4. Le mal au cœur du choix

    5. La responsabilité en question

  II.  Relation entre mal moral et mal physique

3 – L’être du mal (I) – Avoir, faire ; paraître, devenir

  I.  Avoir mal ; faire mal

    1. J’ai mal

    2. Le faire et l’agir

  II.  L’apparaître

    1. La représentation purificatrice : la catharsis

    2. La représentation expiatrice : le bouc émissaire

    3. La représentation anesthésiante

  III.  Le devenir

    1. La décadence

    2. Le progrès

4 – L’être du mal (II) – L’être du mal, c’est de ne pas être ?

    1. Dualité du bien et du mal

    2. L’inhérence du mal au bien

    3. La privation en question

5 – Le sens du mal (I) – Figures du sens

    1. « Souffrir pour apprendre » (Eschyle, Agamemnon, v. 177)

    2. La partie, le tout

    3. Le moyen, la fin

    4. Le sens esthétique du mal

6 – Le sens du mal (II) – Effets pervers du sens et du non-sens

    1. Effets pervers du sens

    2. Impossibilité du sens

    3. Le non-sens libérateur ?

Deuxième partie – Principales voies de résolution

7 – Hypostasier – « Le mal est un être »

  I.  Le manichéisme ou l’épopée du Mal

    1. Histoire d’un savoir « total »

    2. Deux substances, trois moments

    3. Se sauver du mal

    4. Vérité du manichéisme ?

  II.  Le manichéisme en procès. Analyses augustiniennes.

    1. De l’être à la relation

    2. Impossibilités logiques du Mal-substance

    3. Le mal n’est pas

    4. Le corruptible et le corrompu

8 – Médiatiser – Le mal comme partie ou moment

  I.  Le meilleur des mondes possibles. Analyses leibniziennes.

    1. Le mal métaphysique, condition du mal moral et physique

    2. Le mal et le meilleur des mondes possibles

    3. Dieu complice du mal ?

  II.  Le mal au cœur de la dialectique ? Analyses hégéliennes

    1. Pour comprendre le mal, d’abord comprendre la compréhension elle-même...

    2. Le mal n’est que scission

    3. Le mal et le pardon

    4. Ambiguïté de la « scission »

9 – Innocenter – Au-delà du bien et du mal

  I.  Innocente raison. Analyses cartésiennes

    1. Le général et le particulier : il n’y a pas de mal dans la nature

    2. Le fini et l’infini : il n’y a pas de mal en soi dans le connaître et l’agir

    3. Le contingent et le nécessaire : la constance au-delà du mal

  II.  Ne pas « penser à mal ». Lectures nietzschéennes

    1. Le monde de la volonté de puissance : le mal comme fiction

    2. Généalogie du mal

    3. Par-delà le bien et le mal : la création des valeurs et l’éternel retour

Éléments pour conclure – L’unité, l’être, le sens du mal

Post-scriptum – Vraies et fausses inférences...

Bibliographie indicative

Index des noms et des notions

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Frédéric LAUPIES est auteur de plusieurs Major et a dirigé la publication d'un Dictionnaire de culture générale, il est enseignant en classes préparatoires à Neuilly et Versailles

Avis et commentaires