Leçon littéraire sur « Henry V » de Shakespeare - Gisèle Venet - Major - Format Physique et Numérique | PUF  

Leçon littéraire sur « Henry V » de Shakespeare

Image
Leçon littéraire sur « Henry V » de Shakespeare
Leçon littéraire sur « Henry V » de Shakespeare
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/10/2000
7,61 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Cette étude propose aux étudiants des classes préparatoires et des Universités, une interprétation des thèmes foisonnants de l'oeuvre et de la mise en théâtre de l'Histoire.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
176
Code ISBN: 
978-2-13-050876-2
Numéro d'édition: 
1
Format
11.8 x 17.2 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction. La vie du roi Henry V – Un royaume pour théâtre

1 – « Des princes pour acteurs » – Henry V, roi shakespearien

  I.  Henry V, « miroir de tous les rois chrétiens »

    1. « Le cours de sa jeunesse ne le présageait point » – ou les « vertes années » d’Henry V

    2. « La fraise pousse sous l’ortie » – ou de l’éducation d’un prince

    3. « Jamais sage ne fut créé si soudainement » – ou le pragmatisme anglais

    4. « Une mémorable généalogie » – ou l’héroïsme, héritage des rois

    5. « Dans la paix, rien ne sied mieux à l’homme / Qu’une humble et calme retenue »

  II.  Dieu soutienne Harry, l’Angleterre, et saint Georges !

    1. « Si humble soit sa naissance » – ou de la vraie noblesse des héros

    2. « Qui parle de ma nation ? » – ou l’unité anglaise autour du roi gallois

  III.  Qu’es-tu, ô faste idolâtre ? – ou la méditation sur l’humilité des rois

    1. « Je suis logé comme un roi » – ou humour et portrait d’un roi

    2. « Le roi n’est qu’un homme comme moi » – ou de l’inégalité des hommes et des rois

    3. « Dure condition, sœur jumelle de la grandeur » – ou la maturité d’Henry

    4. « La guerre est le sergent de Dieu, la guerre est sa vengeance »

2 – « Deux puissantes monarchies » – L’Angleterre et la France dans la guerre de Cent ans

  I.  Les fronts altiers dressés l’un contre l’autre – ou les défis de la guerre de Cent ans

    1. « Nous ne pensons à rien d’autre qu’à la France » – ou les choix politiques d’Henry V

    2. « Telle une tempête furieuse » – ou la « chevauchée » d’Henry V

    3. « Oh, paix, Prince Dauphin ! » – ou la frivolité d’un prince français

    4. « Qu’il apporte à l’Anglais notre cinglant défi » – ou cérémonial et arrogance

  II.

    1. « Le roi est plein de piété et de bonnes intentions » – ou le cynisme des transactions

    2. « Aucune femme ne succédera en terre salique » – ou la clause contestée qui causa la guerre de Cent ans

    3. « Par pudeur, ne parlez pas de miséricorde » – ou une providentielle trahison

  III.  Paix à cette assemblée, réunie pour la paix – ou tractations et traité de Troyes

    1. « Cette offre ne plaît pas » – ou les échecs des pourparlers

    2. « Ma belle Fleur de Lys » – ou la princesse Catherine et les « articles » du traité de Troyes

    3. « Face à face, et les yeux dans les yeux » – ou le traité de Troyes au théâtre

3 – « We few, we happy few » – L’héroïsme et la guerre

  I.  Par le sang, le glaive et le feu – ou l’œuvre de destruction

    1. « Une quintessence de bien dans toute chose mauvaise » – ou les vertus de la guerre

    2. « La guerre impie » – ou les misères et malheurs de la guerre

    3. « Les simples hommes de glaise » – ou la soldatesque dans Henry V

    4. « Les règles des Romains » – ou théoriciens contre praticiens de la guerre

  II.  Le renom d’Azincourt – ou l’héroïsme d’une poignée d’hommes

Annexe 1. Le règne d’Henry V

Annexe 2. Chronologie sommaire de la guerre de Cent ans

Annexe 3. Sources utilisées par Shakespeare

Annexe 4. Les pièces historiques de Shakespeare

Annexe 5. Index alphabétique des noms propres (historiques ou mythologiques), lieux et événements cités dans la pièce

Annexe 6. Shakespeare – Chronologie

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Gisèle VENET est professeur à la Sorbonne Nouvelle, elle enseigne et dirige des travaux de recherche essentiellement dans les domaines des XVI et XVIIe siècles anglais.

Avis et commentaires