La topographie légendaire des évangiles en Terre sainte - Maurice Halbwachs - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

La topographie légendaire des évangiles en Terre sainte

Image: 
La topographie légendaire des évangiles en Terre sainte
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
26/11/2008
20,57 €
Article attaché: 
En rupture
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Qu'on réfléchisse au destin d'une région du monde âprement disputée ou qu'on examine attentivement ce que l'histoire du christianisme doit à ses lieux originels, on en vient nécessairement à la mémoire contemporaine de la Terre sainte. Or c'est ici même que la théorie de la mémoire collective a connu sa première grande étude systématique. Dans une introduction inédite, Danièle Hervieu-Léger, Jean-Pierre Cléro, Marie Jaisson, Sarah Gensburger et Éric Brian l'analysent et la situent dans l'horizon de travaux comparables de philosophie, de sociologie et d'histoire.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
388
Code ISBN: 
978-2-13-056873-5
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction


Première partie - À propos de La topographie légendaire
1. La religion comme chaîne de mémoire
2. Halbwachs et l'espace fictionnel de la ville
3. Mémoire collective et espace social
4. Juste parmi les nations : un fragment de mémoire collective
5. Portée du lexique halbwachsien de la mémoire


Deuxième partie - La topographie légendaire
I. Le Pèlerin de Bordeaux
II. Béthléem
III. Le Cénacle et le tombeau de David
IV. Le prétoire de Pilate
V. La Voie douloureuse
VI. Le mont des Oliviers
VII. Nazarreth
VIII. Le lac de Tibériade
IX. Conclusion


Cartes - Index

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Maurice Halbwachs (1877-1945), élève de Bergson et de Durkheim, fut l'un des principaux sociologues de l'entre-deux-guerres. Il a fondé la sociologie de la mémoire collective. Ses travaux sur la formation des villes et la transformation des classes sociales ont nourri la sociologie d'après guerre. Peu après son élection au Collège de France, il fut arrêté par la police française en juillet 1944, remis par elle aux autorités d'Occupation, puis déporté à Buchenwald où il est mort le 15 mars 1945.

Avis et commentaires