La structure de l'iki - Shûzô Kuki - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

La structure de l'iki

Image
La structure de l'iki
La structure de l'iki
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/03/2017
12,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Comment saisir l’iki ? Tout l’ouvrage de Kuki Shûzô tourne autour de cette notion et de cette difficulté, qui lui permettent d’éclairer en profondeur la culture japonaise. Dès le XVIIIe siècle, mais surtout à la fin de l’époque d’Edo (1615-1868), la notion d’iki prend un sens tout à la fois esthétique et moral très particulier, lié à la vie urbaine et aux quartiers de plaisirs. Les geisha méprisent l’argent, se moquent des habitudes rustiques des « provinciaux », font montre de hardiesse, de charme et de capacité au renoncement… C’est donc en marge des règles et des conventions confucéennes, dans le monde à part des courtisanes, où la réalité la plus crue côtoie le plus grand raffinement, qu’il faut aller chercher la vérité si élusive de l’esprit iki – attitude face à la vie fondamentalement liée aux relations hommes-femmes et teintée par deux dominantes de la pensée japonaise : le boud­dhisme et l’éthique du Samouraï.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
144
Code ISBN: 
978-2-13-078978-9
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface par Camille Loivier – Introduction


1 – La structure intensive de l’iki


2 – La structure extensive de l’iki


3 – L’expression naturelle de l’iki


4 – L’expression artistique de l’iki


Conclusion – Postface de Atsuko Hosoi et Jacqueline Pigeot

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Philosophe japonais, Kuki Shûzô (1888-1941) a enseigné la philosophie française à l’université de Kyôto et séjourné en Europe de 1921 à 1930, en Allemagne et à Paris. Il fut l’élève de Bréhier et a fréquenté Sartre et les jeunes philosophes français de l’époque, dont Henri Bergson auquel il consacra un texte, Bergson au Japon.


Traduction du japonais, annotation et présentation par Camille Loivier
Postface d’Atsuko Hosoi et Jacqueline Pigeot

Avis et commentaires