La relation carcérale - Corinne Rostaing - Lien social (le) - Format Physique et Numérique | PUF  

La relation carcérale

Image: 
La relation carcérale
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/10/1997
23,33 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Caractéristiques

Nombre de pages: 
352
Code ISBN: 
978-2-13-048924-5
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface, par Dominique Schnapper, XI Remerciements, XV Abréviations et langage de la prison, XVII

INTRODUCTION – LA PRISON DU POINT DE VUE SOCIOLOGIQUE, 1

    La constitution d’un objet d’études, 4

      Les relations sociales, 7

      Les marges de manœuvre, 11

    L’enquête, 16

      Les contraintes d’une institution fermée, 18

      A la limite de la compromission éthique, 21

      Un milieu polémique, 22

Première partie

    Les mutations de l’univers carcéral

1DE LA PRISON POUR PEINE A LA PRISON ACTUELLE, 29

    L’idée de correction, 32

      La critique des supplices, 33

      Les réformes révolutionnaires, 34

    La rationalisation de la peine, 36

      La recherche de la « bonne peine », 37

      La fermeture, 40

      Les prisons de femmes, 41

    La « crise pénitentiaire », 44

      La normalisation du cadre de vie, 44

      La dualisation des peines, 49

2LES ÉTAPES DE LA RECHERCHE, 55

    Les premières études sociologiques, 56

      La culture carcérale, 56

      Les prisons de femmes, 60

      Les relations entre détenus et personnels, 63

    L’institution totale, 65

      « Surveiller et punir », 65

      La revendication humanitaire, 70

      Le féminisme et les prisons, 71

    Les études spécialisées, 73

      L’analyse du processus pénal, 74

      Les recherches sur la vie carcérale, 75

Deuxième partie

    Les cadres de l’expérience carcérale

3DU JUSTICIABLE AU CONDAMNÉ : LE PROCESSUS PÉNAL, 83

    L’analyse du processus pénal, 84

      L’arrestation, 86

      L’instruction, 87

      Le jugement, 88

      Un processus socialement sélectif, 90

    Des infractions et des peines, 94

      L’évolution des condamnations, 94

      Des peines de plus en plus longues, 96

    La place des femmes, 99

      La sous-représentation statistique, 99

      Les explications, 101

4LA GESTION DE L’ENFERMEMENT, 107

    Les règles du jeu, 109

      Une institution totale ?, 109

      Droit et non-droit, 111

      Un système de privilèges, 114

      La sanction, 115

    Les occupations, 117

      Le travail, 117

      Les formations, 118

      Les activités, 120

    Les contraintes de la vie carcérale, 123

      Le temps, 125

      L’espace, 126

      Une vie artificielle, 129

      La « déresponsabilisation », 133

    Des conditions spécifiques pour les femmes ?, 138

      Des spécificités structurelles, 138

      Des enfants en prison, 140

Troisième partie

    La dynamique des relations

5LES RAPPORTS A LA PRISON, 147

    Le rapport des détenues à leur condition, 148

      Le refus, 155

      La participation, 156

      Quelques facteurs explicatifs, 159

    Le rapport des surveillantes à leur métier, 162

      Les contraintes, 166

      La logique statutaire, 172

      La logique missionnaire, 174

      Éléments explicatifs, 178

    Les tiers, 181

      L’hétérogénéité des statuts, 182

      Les représentants de l’autorité, 183

      Les personnels sociaux, 185

6LES RELATIONS ENTRE DÉTENUES ET PERSONNELS, 193

    Des relations complexes, 194

      De l’opposition à l’interdépendance, 194

      Lintervention des tiers, 199

      Quatre formes de relation, 202

    La relation « normée », 206

      Mettre à distance, 206

      Valoriser la distance, 209

      Se protéger, 212

    La relation « négociée », 214

      Calmer le jeu, 214

      Parlementer, 217

      Donnant-donnant, 222

    La relation « conflictuelle », 227

      Gérer les tensions, 228

      Arbitrer les conflits, 230

      L’évitement, 232

    La relation « personnalisée », 235

      S’entendre, 235

      Une possible amitié ?, 238

      Une relation niée, 241

7RETROUVER SA DIGNITÉ, 245

    Les identités « incarcérées », 247

      L’être humain, 247

        Négocier le statut de victime, 248 — Dénon

Avis et commentaires