La philosophie politique de Karl Popper - Jean Baudouin - Questions - Format Physique et Numérique | PUF  

La philosophie politique de Karl Popper

La philosophie politique de Karl Popper
La philosophie politique de Karl Popper
Auteur: 
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/04/1994

Résumé

Si la philosophie politique de K. Popper voisine en permanence avec son épistémologie, elle a aussi une épaisseur propre, puisant à des sources classiques de la philosophie, notamment l'universalisme kantien, l'individualisme de J.S. Mill ou encore l'évolutionnisme de Darwin.

Caractéristiques

Nombre de pages: 
256
Code ISBN: 
978-2-13-045924-8
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction, 5

    PREMIÈRE PARTIE

    

        UNE APPROCHE PHILOSOPHIQUE DU PROBLÈME POLITIQUE

  III.  Une représentation radicalement humaniste de la société, 21

    Le principe d'unité de l'humanité, 23

      Un humanisme fondé sur l'universalité de la raison, 23

      Un rationalisme émancipé de la tradition, 28

        La critique radicale du "traditionalisme", 29

        Une interprétation rationaliste de la tradition, 32

      Un individualisme tendu vers l'universel, 36

        Une position éthique, 36

        Une argumentation logique, 37

        Un arrière-plan historique, 40

    Le dualisme des normes et des faits, 43

      L'irréductibilité des décisions aux faits, 44

      La perversité de l'historicisme moral, 47

      La responsabilité des intellectuels allemands, 51

    Les valeurs constitutives d'une société libérale, 55

      Popper et Bartley ou la controverse autour des "fondements" du rationalisme critique, 56

      Popper et Rawls ou la préséance du libéralisme politique sur la justice distributive, 59

        Convergences kantiennes, 60

        Divergences "sociales", 63

  III.  Une représentation modérément évolutionniste de l'histoire, 67

    L'émergence de la société ouverte, 68

      L'invention inexplicable de la société ouverte, 70

        La décomposition de la "société tribale", 71

        L'apparition de la "grande génération", 72

        La constitution d'une tradition, 74

      L'originalité absolue de la société ouverte, 77

    L'indétermination du monde social, 84

      La répudiation radicale de l'historicisme, 85

        L'inévitabilité de l'histoire, 86

        Le sens de l'histoire, 88

      La tentation permanente du totalitarisme, 91

        Un phénomène réactif, 94

        La nostalgie de la société close, 96

        Le besoin de régularité, 98

    Le progrès modéré de la civilisation, 100

      Un principe de déchiffrement, 101

      Un schéma d'évolution, 102

      La fin de l'histoire !, 106

    SECONDE PARTIE

    

        UNE APPROCHE CONCORDATAIRE DU PROBLÈME POLITIQUE

  III.  Une conception polémologique de la vie sociale, 117

    La fonction civilisatrice de la discussion critique, 118

      La permanence de la violence, 119

        Une vue réaliste, 119

        Un traitement nominaliste, 120

      L'intellectualisation de la violence, 123

        Une issue dialogique, 123

        Le politique désacralisé, 127

    L'exemplarité manifeste de la connaissance scientifique, 130

      Un processus conflictuel, 131

      Un processus meurtrier, 133

      Un processus "évolutionnaire", 136

    L'abjuration de la mort, 140

      La révélation de l'automne 1919, 142

      L'expérience de la violence, 143

      L'arbre de la connaissance, 146

  III.  Une anticipation partielle de l'activité communicationnelle, 151

    L'idéal-type de la discussion fertile, 152

      L'inutilité d'un consensus initial autour des fins, 153

      L'acceptation virtuelle du point de vue d'autrui, 157

    Les réquisits nécessaires d'une discussion fertile, 160

      Les réquisits "formels", 160

        La primauté de l'argument, 161

        L'instrumentalité du langage, 165

          1 / Le Cercle de Vienne ou l'obsession du concept, 166

          2 / L'École de Francfort ou le vertige des mots, 168

      Les réquisits "intellectuels", 171

    Les présupposés implicites d'une discussion fertile, 178

      Les retraites de la théorie critique, 179

      Les déficiences du rationalisme critique, 182

  III.  La justification procédurale de la démocratie politique, 187

    Un mécanisme de destitution pacifique des dirigeants, 189

      Le problème de la souveraineté du peuple, 190

        La critique rationnelle de la souveraineté, 191

        La fonction technique de la démocratie, 194

      Le problème du régime constitutionnel, 197

        Première proposition : Le concept de souveraineté du peuple n'est plus dans les faits le principe organisateur des sociétés modernes, 199

        Deuxième proposition : Le choix du mode de scrutin peut se révéler déterminant pour l'adéquation satisfaisante des règles institutionnelles aux principes démocratiques, 201

        Troisième proposition : Le bipartisme est, en dernière instance, la formule la mieux adaptée à la théorie moderne de la démocratie, 205

    Une méthode d'organisation rationnelle de la société, 208

      Une conception prudentielle de la transformation sociale, 209

        Un antimodèle : la "technologie utopiste", 210

        Une issue réaliste : la "technologie fragmentaire", 214

          1 / Un libéralisme d'élimination, 214

          2 / Un libéralisme évolutionnaire, 216

      Un compromis raisonnable entre l'État et l'ind

25,36 €
En rupture
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Nos recommandations

Le marxisme

Le marxisme

Henri Lefebvre

Le marxisme

Henri Lefebvre

Il y a un siècle et demi, Karl Marx – peu avant la révolution de 1848, et en rapport étroit avec la fermentation révolutionnaire de l’Europe – aperçut, au...

La laïcité

La laïcité

Guy Haarscher

La laïcité

Guy Haarscher

Le Prince

Le Prince

Nicolas Machiavel

Le Prince

Nicolas Machiavel

« Je ne veux pas que l’on impute à la présomption qu’un homme de bas et infime état ait la hardiesse d’examiner les gouvernements des princes et leur donner...

Le second traité du gouvernement

Le second traité du gouvernement

John Locke
Traité théologico-politique. Œuvres III

Traité théologico-politique. Œuvres III

Spinoza

Traité théologico-politique. Œuvres III

Spinoza

Publié en 1670, le Traité théologico-politique est d’abord une intervention de Spinoza dans le débat civique et religieux de son temps, aux Pays-...

Points névralgiques de la philosophie

Points névralgiques de la philosophie

Yves Charles Zarka

Points névralgiques de la philosophie

Yves Charles Zarka

Qu’est-ce qu’un point névralgique en philosophie ? C’est une question ou une position particulière, locale, mais autour de laquelle une pensée se joue dans...

Les 100 mots du marxisme

Les 100 mots du marxisme

Michael Löwy

Les 100 mots du marxisme

Michael Löwy

L'identité de l'Europe

L'identité de l'Europe

Jean-François Mattéi

L'identité de l'Europe

Jean-François Mattéi

Traité politique. Œuvres V

Traité politique. Œuvres V

Spinoza
Le moment machiavélien

Le moment machiavélien

John Pocock
Cités 2018, n° 75

Cités 2018, n° 75

Cités 2018, n° 75

Formulé pour la première fois en 1953 dans un article consacré au jazz publié dans la revue Merkur, le concept d’Entkunstung (...

enjeux de philosophie politique moderne

enjeux de philosophie politique moderne

Michel Terestchenko

enjeux de philosophie politique moderne

Michel Terestchenko

Les philosophes politiques modernes se distinguent entre les théoriciens du contrat, d'une part, qui fondent le lien politique sur une construction...

Les révolutions du XXIe siècle

Les révolutions du XXIe siècle

Yves Charles Zarka

Les révolutions du XXIe siècle

Yves Charles Zarka

Nous vivons une époque de révolutions de très grande ampleur, touchant les dimensions fondamentales de nos existences individuelles et collectives,...

Spinoza. Puissance et impuissance de la raison

Spinoza. Puissance et impuissance de la raison

Christian Lazzeri

Spinoza. Puissance et impuissance de la raison

Christian Lazzeri

La pensée de Spinoza est tout entière une philosophie de la puissance de la raison. Mais la connaissance vraie de ce qui est bon et de ce qui est mauvais ne...

Actuel Marx 2015, n° 57

Actuel Marx 2015, n° 57

Actuel Marx 2015, n° 57

Très présent dans les sciences sociales anglophones, ainsi que dans les débats politiques d’Amérique latine et les théorisations qui proviennent de...