La logique des effets pervers - André Gosselin - Sociologies - Format Physique et Numérique | PUF  

La logique des effets pervers

La logique des effets pervers
Sous-titre: 
Sciences sociales, rhétorique politique, éthique
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/09/1998
13,70 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

"Le thème des effets pervers a fait beaucoup de chemin depuis ce précepte affirmant que l'enfer est pavé de bonnes intentions. On le trouve au centre de multiples disciplines (sciences économiques, politique, cognitive, sociologie, philosophie des sciences, psychologie sociale, sémiologie ...) et de multiples systèmes de pensée (Adam Smith, Max Weber, Karl Popper, Friedrich Hayek, Raymond Boudon, Michel Crozier ...) transformé aussi bien en mode d'explication et en paradigme, qu'en argument politico-idéologique (de gauche ou de droite) et catégorie éthique, d'où une complexité sans cesse croissante de la même idée qui ne s'épuise jamais à emprunter de nouvelles directions, parfois fructueuses, parfois stériles et souvent antinomiques. Ce livre est un essai vivant à mieux comprendre la richesse et la portée de la notion d'effet pervers dans les sciences sociales, dans la rhétorique politique moderne et dans la réflexion éthique néo-libérale et journalistique."

Texte de couverture


Caractéristiques

Nombre de pages: 
264
Code ISBN: 
978-2-13-049475-1
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction, 1

    PREMIÈRE PARTIE

        EFFETS PERVERS ET SCIENCES SOCIALES

Article 1 | Les étapes épistémologiques de la thèse des effets pervers, 27

  1 | Le statut épistémologique de la méthode compositionnelle, 29

  2 | Vérité ontologique, 31

  3 | Idée directrice, 33

  4 | Théorème a priori, 36

  5 | Métathéorie, 42

  6 | Paradigme, 47

  7 | Argument politique et idéologique, 56

  8 | Catégorie métaéthique, 59

  Conclusion, 62

  Références bibliographiques, 63

Article 2 | L’analyse des effets pervers en science des communications, 68

  1 | La cybernétique ou comment contrer les effets d’entropie, 70

  2 | Les fonctions et dysfonctions latentes du fonctionnalisme, 71

  3 | Les paradoxes de la communication selon Palo Alto, 73

  4 | Les effets de longue durée de Marshall McLuhan, 75

  5 | Les significations secondes en sémiologie, 77

  Conclusion, 78

  Références bibliographiques, 79

    DEUXIÈME PARTIE

        LES ARGUMENTS DE CAUSALITÉ ET DE CONSÉQUENCE DANS LA RHÉTORIQUE POLITIQUE

Article 3 | Les attributions causales dans la rhétorique politique, 83

  1 | La théorie des attributions causales, 84

  2 | Le biais de complaisance, 86

  3 | Erreurs et divergences d’attributions entre acteurs et observateurs, 87

  4 | L’affaire du Watergate selon Kissinger ou la volonté de rééquilibrer les attributions causales, 88

  5 | L’affaire Claude Morin : quand les observateurs voient du psychologique là où l’acteur se dit stratégique, 89

  6 | Le biais de complaisance en politique : un réflexe omniprésent et raisonné, 92

  7 | Le biais de complaisance en politique : un jeu de langage, 94

  8 | La rhétorique polarisée des crises majeures : le cas du putsch soviétique de 1995, 95

  Conclusion, 98

  Références bibliographiques, 98

Article 4 | La rhétorique des conséquences non prévues, les idéologies et l’électeur rationnel, 100

  1 | La rhétorique réactionnaire, 102

  2 | Effet pervers, effet d’inanité et mise en péril, 103

  3 | L’engagement fatal, la prédiction autocréatrice et l’excès de volonté, 107

  4 | Les idéologies ou comment occulter le paradoxe des conséquences, 115

  5 | Le paradoxe des conséquences et l’électeur rationnel, 119

  Références bibliographiques, 121

Article 5 | Les arguments de causalité et de conséquence dans les débats politiques télévisés, 123

  1 | Les arguments de causalité et de conséquence, 125

  2 | L’argumentation dans le débat politique télévisé, 132

  3 | Les procédés discursifs d’internalisation causale, 136

  Conclusion, 145

  Références bibliographiques, 145

Article 6 | La rhétorique des conséquences non prévues dans les débats politiques télévisés américains, de Kennedy à Clinton (1960-1996), 148

  1 | Méthodologie, 149

  2 | L’argument d’effet pervers, 152

  3 | L’argument d’inanité, 158

  4 | L’argument de mise en péril, 161

  5 | Les arguments de l’engagement fatal, de la prédiction autocréatrice et de l’excès de volonté, 163

  6 | L’argument d’effet néfaste, 166

  7 | La performance comparée du discours des candidats, 168

  Conclusion, 172

    TROISIÈME PARTIE

        LES CONSÉQUENCES IMPRÉVUES DES ACTIONS INDIVIDUELLES ET L’ÉTHIQUE

Article 7 | Le champ éthique de la pratique du journalisme et du droit à l’information, 179

  1 | Éthique déontologique et éthique téléologique, 180

  2 | Éthique de responsabilité, éthique de conviction et pratique du journalisme, 183

  3 | Une caractérisation métaéthique appliquée au journalisme, 190

  Conclusion, 197

  Références bibliographiques, 198

Article 8 | Les raisons épistémologiques de l’éthique selon Friedrich Hayek, 199

  1 | La morale comme palliatif à notre ignorance constitutive, 201

  2 | Le rôle de la morale dans l’usage des connaissances épisodiques, 205

  3 | Le progrès de la morale par l’usage de règles tacites, 210

  4 | Regard  épistémologique sur la distinction déontologie vs téléologie, 212

  Références bibliographiques, 215

Conclusion générale, 217

  1 |

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

L'auteur a été professeur à l'Université Laval (Québec) de 1990 à 1997. Depuis il s'occupe de gestion de portefeuilles et poursuit ses recherches sur les marchés boursiers et les stratégies de placement

Avis et commentaires