La finalité dans la nature de Descartes à Kant - Pierre Destrée - Philosophies - Format Physique et Numérique | PUF  

La finalité dans la nature de Descartes à Kant

Image
La finalité dans la nature de Descartes à Kant
La finalité dans la nature de Descartes à Kant
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/08/1996
10,14 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-047741-9
Numéro de tome: 
71
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

 5 Introduction

 14 La mise à l’écart méthodique des causes finales

  La critique baconienne du finalisme, 15

  Le mécanisme de la science moderne, 20

  Le rejet cartésien des causes finales, 23

  Un rejet méthodologique et limité, 32

 37 « La nature n’agit pas pour une fin ». Démontage et refus du finalisme chez Spinoza

  Genèse de l’illusion finaliste, 40

  Fausseté du finalisme, 46

  Le système des préjugés, 48

 51 Leibniz : la finalité retrouvée

  La réhabilitation leibnizienne de la finalité, 52

  Le Discours de métaphysique, 58

 64 Le tremblement de terre de Lisbonne et la fin des théodicées

  La théodicée leibnizienne, 67

  Un événement philosophique, 71

    Voltaire, 71 ; La critique déterministe, 77 ; La critique de Rousseau, 79.

  Le bilan kantien, 82

 85 La solution critique

  Le cheminement kantien, 86

  La critique de la faculté de juger téléologique, 95

    De la finalité en son concept, 95 ; De la finalité en son débat, 99 ; De la finalité en son usage, 102.

106 La finalité dans le paysage : la description de la nature chez Bernardin de Saint-Pierre

  Lire le paysage : du bon usage d’une philosophie finaliste de la nature, 108

  Le déchiffrement de la providence, 114

  Les règles de la description de la nature finale, 116

121 Conclusion

123 Textes

      1 – D’Alembert, article « Causes finales » de l’Encyclopédie, 123

      2 – Spinoza, Éthique, préface de la IVe partie « La nature n’agit pas pour une fin », 124

Avis et commentaires