La fin de l'école - Michel Éliard - Pédagogie théorique et critique - Format Physique et Numérique | PUF  

La fin de l'école

Image: 
La fin de l'école
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/03/2002
14,20 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Discrimination positive, parcours individualisés, pédagogie adaptée aux différences culturelles, blasons ou portefeuilles de compétences : tels sont les maîtres mots de cette rhétorique de l'innovation qui envahit l'Ecole et qui, sous couvert de modernisation, masque une entreprise de désagrégation de cette école publique et laïque, exception française qu'une Europe des marchands s'efforce d'abolir au nom des impératifs de la mondialisation.

Il est de bon ton aujourd'hui, de railler la tradition scolaire républicaine : elle a pourtant constitué un moyen efficace d'accès à la connaissance et de promotion pour les classes populaires. D'année en année, on s'évertue ici et là à faire le procès d'une institution déjà fortement mise à mal par quarante années de contre réformes assénées au nom d'une mystifiante idée d'égalité des chances qui n'a pas peu contribué à masquer l'érosion de l'égalité des droits devant l'instruction.

Est-il meilleur moyen d'organiser la fin de l'Ecole que de la détourner de sa seule et véritable finalité : instruire les jeunes dans le meilleures conditions possibles pour contribuer à en faire des citoyens libres, indépendamment des pressions d'un système économique qui s'enfonce dans une spéculation financière dangereuse pour la démocratie ?

Telle est la question à laquelle par un retour sur l'histoire scolaire, ce livre se propose d'apporter des éléments de réponse.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
144
Code ISBN: 
978-2-13-052656-8
Numéro d'édition: 
2
Format
13.5 x 21.5 cm

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Michel ELIARD est docteur ès-lettres et professeur de sociologie à l'Université de Toulouse II. Il a été membre de l'équipe de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron au Centre de sociologie européenne en 1963 et 1964 puis psychologue clinicien.

Avis et commentaires